SILENCE, SOLITUDE, COMMUNION, JEÛNE, FIDÉLITÉ À LA CELLULE SOLITAIRE.


AMOUR ET SILENCE

 

n° 163  " Je suis certain que Dieu donne à tout homme de foi un coeur capable d’entendre le langage de la création. Selon l’expression de Ben Sirac le Sage, le Père à " planté "son oeil dans le coeur de l’homme, de sorte que le croyant regarde Dieu, son prochain et toute la création avec les yeux divins. Dieu a scellé mon coeur dans son coeur. Dieu habite en mon coeur. Désormais, il existe une forme de connivence entre l’homme et Dieu, car ils ont le même coeur et les mêmes yeux : ce que Dieu voit et entend, l’homme de foi peut le voir et l ’ entendre aussi. J’ose affirmer un tel amour."

 

n°176 " Dans le ciel, la parole n'existe pas. Là - haut, les bienheureux communiquent entre eux sans parole aucune. Il y a un grand silence de contemplation, de communion et d’amour. "

 

 

n° 177 " Dans la patrie divine, les âmes sont toutes unies à Dieu. Elles se nourrissent de sa vision. Les âmes sont entièrement prises par leur amour pour Dieu dans un ravissement absolu. Il y a un grand silence car les âmes n’ont pas besoin de paroles pour être unies à Dieu. L ’ angoisse, les passions, les peurs, les douleurs, les jalousies, les haines et les pulsions disparaissent. Rien n'existe que l’unique coeur à coeur avec Dieu. L ’ étreinte des âmes et de Dieu est éternelle. Le ciel c’est le coeur de Dieu. Et ce coeur est silencieux pour toujours. Dieu est la tendresse parfaite qui n’a besoin d’aucune parole pour se répandre. Le paradis est comme un immense buisson ardent qui ne se consume jamais, tant l’Amour qui y brûle se diffuse avec force. Là - haut, l’Amour brûle d’une innocente flamme, d’un désir pur d’aimer infiniment et de plonger dans l ’ intime profondeur de la Trinité. "

 

n°185 " Communion et contemplation ne peuvent pas être séparées, elles vont de pair. Pour communier vraiment avec une autre personne, je dois la connaître, savoir rester auprès d’elle en silence, l ’ écouter, la regarder avec amour. Le vrai amour et la vraie amitié vivent toujours de cette réciprocité de regards, de silences intenses, éloquents, pleins de respect, et de vénération, afin que la rencontre soit vécue en profondeur, de façon personnelle et non pas superficielle."Benoît XVI (7 juin 2012 Corpus Domini). Voilà la véritable anticipation du silence de Dieu que nous sommes tous appelés à connaître. "

 

n°191 " Au ciel, les âmes sont unies aux anges et aux saints par l’Esprit. Alors, il n’y a plus de parole. C’est un silence sans fin, blotti dans l’amour de Dieu. La liturgie de l’éternité est silencieuse ; les âmes n’ont rien d’autre à faire que s'associer au choeur des anges. Elles sont uniquement dans la contemplation. Ici-bas, contempler, c’est déjà être en silence. Au ciel, ce silence devient un silence de plénitude, dans la vision de Dieu. Le silence de l’éternité est un silence d'émerveillement et d'admiration. .. En fait, le silence de l’éternité est lié à la plénitude de Dieu ; il est un silence trinitaire. "

 

n°192 " L’Église sait combien l’homme peut difficilement comprendre le silence de l’éternité. Ici-bas, il y a peu de choses qui peuvent nous faire saisir l'immensité de l’amour divin. Pendant la messe et l’Eucharistie, la consécration et l'élévation sont une petite anticipation du silence éternel. Si ce silence possède une vraie qualité, nous pouvons entrevoir le silence du ciel. 

L ’ adoration du saint sacrement est un moment où la qualité du silence intérieur peut permettre d’entrer un peu dans le silence de Dieu. L ’ adoration est une petite goutte d’éternité.

Le silence de l’éternité est un silence d’amour."

 

Cardinal Robert Sarah, Préfet de la Congrégation pour le Culte divin. " La force du silence. "2016.

 

 

" La Mère de Jésus, déjà glorifiée au ciel en son corps et en son âme, est l’Image et le commencement de ce que sera l’Église en sa forme achevée, au siècle à venir..."                                                                                              Lumen Gentium, Concile Vatican II ch 8.                                                                                                                                      " À l’instant de son "oui" Marie est Israël en personne, l’Église en personne et comme personne. Incontestablement elle est cette concrétisation de l’Église du fait qu’en vertu de son "oui" elle devient corporellement la Mère du Seigneur. La caractéristique mariale est qu’il est personnalisant non comme structure mais comme personne et dans la personne, qu’il est principe d’Incarnation...Certes la piété mariale et d’abord incarnatoire tourné vers le Seigneur qui est venu. Elle cherche avec Marie à apprendre à demeurer auprès du Seigneur. Mais la fête de l’Assomption de Marie dans le ciel à laquelle le dogme de 1950 a conféré une nouvelle importance met aussi en valeur la transcendance eschatologique de L’Incarnation. Dans le regard sur la Mater Assumpta la Vierge Mère élevé dans le ciel, l’Avent se prolonge dans ce qui est eschatologique. L’Incarnation devient un chemin qui dans la Croix ne supprime pas l’Assomption de la chair mais la rend définitive. "                                                                        Cardinal Joseph Ratzinger. Pape Benoît XVI

Assomption de l’Église Saint Bruno de Bordeaux. Monastère des Chartreux au XVII°s
Assomption de l’Église Saint Bruno de Bordeaux. Monastère des Chartreux au XVII°s

 

" Nous déclarons et confirmons que la Vierge Marie Mère de Dieu, sous le titre de son Assomption dans le ciel, a été régulièrement choisie comme principale patronne de toute la France auprès de Dieu, avec tous les privilèges et les honneurs que comportent ce noble titre et cette dignité " Pape Pie XI

 

La France a été officiellement consacrée à Marie N.D de l’Assomption par Louis XIII (XVII°s) le 10 février 1638, en 1922 Pie XI proclame N.D de l’Assomption Patronne principale de la France. 

(Le mariage du Roi Louis XIII (fils d'Henri IV) avec Anne d'Autriche (Infante d'Espagne, et mère du futur Roi Louis XIV) eu lieu en la Cathédrale de Bordeaux, en 1615. (XVII°s)

 

Saint Bruno, père des Chartreux, saint Bruno père des moines et des moniales de Béthléem.  Cliquez pour agrandir les images. Qui est Bruno ? Bruno et Urbain II, Bruno en Calabre. ...

 

Le Cardinal de Sourdis au XVII°s et la fondation du Monastère des Chartreux de Bordeaux.

 

En 1607 Le Cardinal de Sourdis, bâptise le duc d'Orléans, second fils d'Henri IV.

En 1615, il célèbre lors de la même cérémonie, en la cathédrale Saint-André de Bordeaux , les mariages d'Élisabeth de France, sœur de Louis XIII, et de l'Infant Philippe (futur Philippe IV d'Espagne), ainsi que celui de Louis XIII (fils d'Henri IV) et de l'Infante Anne d'Autriche ( mère du futur LouisXIV), sœur de Philippe.

 

Fondation de la Chartreuse Notre-Dame de Miséricorde à Bordeaux.

 

En 1608 Blaise de Gascq, en religion frère Ambroise qui devint Chartreux à la Chartreuse de Calabre,- (fondée par saint Bruno en 1091 et consacrée le 15 août 1094-Bruno y meurt en 1101-) (son testament de 1605) , fils d'un conseiller et trésorier général du Roi dans le bazadais (Gironde), léguait sa fortune au couvent des Chartreux installé dans le faubourg des Chartrons (fondation des Chartreux au XIV°s) ,(près de la Garonne et du château Trompette ( actuelle place des Quinconces) qui fut construit par le Roi de France Charles VII ) à condition qu'ils construisent au nord une église et un couvent placés sous le vocable de Saint Bruno. Le cardinal de Sourdis aida alors les religieux à accomplir la fondation projetée et éleva, sur ses propres deniers, un hôpital contigu au monastère. Il leur donna 40 000 livres pour leurs aumônes et 10 000 livres pour l'entretien des bâtiments et l'achat des biens. Le 13 janvier 1609, il acheta un vaste terrain où le supérieur des Chartreux put édifier son nouveau monastère, le terrain étant carrément donné à l'ordre dès le 16 mars.

La ville de Bordeaux contribua d'ailleurs aussi aux frais de fondation du couvent, et le 22 juillet 1611, Henri II, prince de Condé, posait la première pierre du monastère. En 1618, les cellules de religieux étaient déjà construites, et en 1620, on en était à la charpente.(fête de la Dédicace de l’Église est le 29 mars 1620) Pendant tout le chantier, le cardinal de Sourdis, pour relier l'église des Chartreux à son palais épiscopal, s'attacha à assécher les marais qui les séparaient. Ces lieux inaccessibles, "pleins de fossés et abismes d'eau, où on ne pouvait aller ny à pieds ni à cheval, exhalant tous les matins et les soirs de vapeurs expesses", selon un chroniqueur du temps, furent creusés de canaux, assainis, on y traça de belles allées qui traversaient prairies et aubarèdes. Ces lieux, réputés jusqu'alors comme les plus insalubres de France, devinrent, selon le même chroniqueur "plus beaux que les Tuileries de Paris". Le sol, exhaussé, était d'une extrême fertilité et se couvrit rapidement de "récréatifs ombrages". La Fronde faillit détruire l'oeuvre du cardinal de Sourdis : les eaux ne s'écoulant plus, les fossés n'étant plus curés, le marais menaçait de se reformer, mais les lieux furent réhabilités à la fin du XVIIème siècle. Malheureusement, le couvent fut démoli en 1790 et il ne reste plus de cette Fondation que l'église Saint Bruno.(Bordeaux ).

La première fondation de l’Ordre des Chartreux fondé par Saint Bruno, en Gironde date du XI°s, à Barsac, outre le Moulin des Chartreux à Barsac sur le Ciron affluent de la Garonne, au XII°s - XVII°s... Les Chartreux ont sanctifiés les terres du Sud Gironde et la ville de Bordeaux pendant des siècles, ils continuent aujourd'hui de prier pour nous au ciel et sur la terre pour Bordeaux et l ’ Aquitaine ...

C’est l’Ordre érémitique le plus important depuis presque mille ans.( Saint Bruno fonde la Grande Chartreuse en 1084)

 

En 2007, l’UNESCO a distingué Bordeaux l’inscrivant ainsi au Patrimoine mondial en tant qu’ensemble urbain exceptionnel.

 

 

Sanctuaire marial de N.D de Verdelais. Terres de Gironde, Barsac, Verdelais...secteur pastoral de Langon-Podensac
Sanctuaire marial de N.D de Verdelais, 900 ans !...Nos racines chrétiennes. ...

Histoire du " Sacré Désert " de Verdelais et la tradition érémitique du sanctuaire de Notre-Dame. ...(cliquez sur les images pour les agrandir.)

" Érémitisme et pèlerinage à l'ombre de la maternité céleste de Marie Consolatrice ! "

 

 

Le monachisme comme exemplarité de vie baptismale

 

" Je voudrais regarder le vaste paysage du christianisme d’Orient depuis un sommet particulier, qui permet d’en distinguer de nombreux traits : le monachisme.
En Orient, le monachisme à conservé une grande unité, ne connaissant pas , comme en Occident, la formation des divers types de vie apostolique. Les différentes expressions de la vie monastique, du cénobitisme strict (vie communautaire), ainsi que le concevaient Pacôme ou Basile, à l’érémitisme plus rigoureux d’un Antoine ou d’un Macaire l’ Égyptien, correspondent davantage à différentes étapes du cheminement spirituel qu'au choix entre différents états de vie.Quoi qu’il en soit, tous se référent au monachisme lui même, quelle que soit la forme sous laquelle il s'exprime.
En outre, le monachisme n'a pas été considéré en Orient uniquement comme une condition à part, propre à une catégorie de chrétiens, mais de façon plus particulière, comme un point de référence pour tous les baptisés, selon les dons offerts à chacun par le Seigneur, se présentant comme une synthèse emblématique du christianisme. ...
Le monachisme à depuis toujours été l'âme même des Églises orientales : les premiers moines chrétiens sont nés en Orient et la vie monastique à été une partie intégrante du lumen oriental transmis en Occident par les grands Pères de l’Eglise indivise. ..."

 

Saint Jean - Paul II. Lettre Apostolique
" Orientale lumen".extrait.

 

 

« Les gens sont interrogés. Ils ne peuvent pas rester indifférents devant notre choix de vie. Beaucoup ne nous comprennent pas » Mais « d’autres s’arrêtent, réfléchissent. Je pense qu’ils découvrent que nous ne sommes pas si éloignés du monde. Au contraire, nous sommes au cœur du monde ».

"La situation à Serra san Bruno est un peu particulière parce que ce petit village est né de la Chartreuse. De ce fait, les gens sont très liés à nous, cela fait partie de leur identité d’être à côté de notre chartreuse."

Dom Jacques Dupont Prieur de la Chartreuse Serra San Bruno, Calabre.

 

 

Cliquez sur les images pour les agrandir.

 

 

Quelques dates : Les racines Chrétiennes de l’Occident , de la Gaule et de la France (GIRONDE)

 

En Occident, le monachisme d’Orient fut connu en particulier par saint Athanase (IV°s), Patriarche d’Alexandrie, grand ami des Moines, qui fut exilé plusieurs fois à Rome et à Trêves, parce qu’il défendait la foi de Nicée .

Il y révéla l'existence d’Antoine d’Égypte Père des Moines d’Orient et d’Occident, Père des Ermites , de Macaire, de Pacôme. 

Saint Hilaire de Poitiers, qui avait rencontré Athanase, fit connaître en Gaule le monachisme et la vie de saint Antoine.

 

L’idéal érémitique franchit ainsi les frontières géographique et les générations. 

 

IV°s Saint Martin (+397) l’apôtre des Gaules, IV°s,  fonda Ligugé près de Poitiers en 363. Puis Marmoutiers, près de Tours en 371.

(C’est un moine de saint Martin de Tour -Macaire - qui évangélisa la région de Saint Macaire en Gironde et les alentours( dont l'actuel Verdelais) au IV°siècle...) un siècle avant le baptême de la France. 

 

V°s A Marseille Saint Cassien (+435). C’est dans les Laures de Bethléem puis d’Egypte que séjourne Cassien, le fondateur de Saint Victor de Marseille et du monastère Saint-Sauveur.

C’est à cette source que boit aussi Saint Honorat (+429 ou 430) avant de s'établir à l'île de Lérina , Lérins. Elle est appelée " l'île des Saints."

                                          

"La diffusion en Occident du modèle érémitique oriental 

En réalité, l’idéal érémitique oriental s’est déjà diffusé en Europe, par le biais des pèlerinages en Orient et d’abord en Italie et en Sicile. En Italie particulièrement – avant le grand élan des croisades des 11-13èmes siècles et la découverte de Géraud de Graves- se créent des ermitages regroupant des hommes attachés au modèle des Pères du désert. C’est le cas des ermites de saint Augustin. La finalité pour ces hommes est de concilier vie érémitique et vie cénobitique, comme l’ont fait les solitaires des laures palestiniennes au 4ème siècle.

 

Sur le sol français, l’on connaît l’exemple du futur saint Martin de Tours originaire de Pannonie (Hongrie actuelle), qui dès le 4ème siècle, vit en ermite, d’abord en Italie puis près de Poitiers à Ligugé. Sa première communauté monastique de Ligugé n’est autre qu’une communauté érémitique.

 

Et puis, il existe dès le 5ème siècle, quelques ermites qui vivent dans les forêts, que ce soit dans le Limousin (saint Léonard, ancien compagnon de Clovis) ou dans l’île de Lérins (midi de la France) ; ces derniers dépendent toutefois du monastère proche, où ils se rendent régulièrement pour les offices."

 

Déjà au IV°s "quelque chose" de la fibre érémitique orientale marquait notre région, avec"Macaire"moine de Saint Martin, mais c’est vraiment avec notre Ermite Géraud de Graves que l’érémitisme oriental va s'implanter à Verdelais. Pour être continué au XII°s par le Puissant courant érémitique, avec Etienne de Muret ermite et fondateur des ermites Grandmontains. ...Cet idéal évangélique se prolongera avec les ermites de Saint Célestin V, l’ermite fondateur...                                                                                                                                                                                                                    Le charisme monastique érémitique est vraiment le fil rouge de Verdelais et son âme. ...

 

V°s. L ’ HISTOIRE DE FRANCE remonte à l'avènement de Clovis en L’année 481, suivi de son Baptême - Sacre à Reims,par saint Rémi,  à Noël le 24 décembre 496.

Lors de son voyage en France, le saint Pape Jean-Paul II dira:

" FRANCE FILLE AÎNÉE DE L’ÉGLISE, ES TU FIDÈLE AUX PROMESSES DE TON BAPTÊME ? 

 

Quelques dates :   NOS RACINES CHRÉTIENNES

 

En 2016, 

920 ans de la consécration de la cathédrale de Bordeaux (Fête de la Dédicace) par le bienheureux Pape Urbain II, en mai 1096 ( pendant la première Croisade en Terre Sainte).

 

Le bienheureux Pape Urbain II, fut disciple de Saint Bruno (fondateur de l’Ordre des Chartreux 1084 ) à Reims.

En 1090 le Bx Pape Urbain II demande à Bruno de venir l'assister de ses conseils et de son appui. Bruno quitte la Grande Chartreuse fondée depuis seulement 6 ans.

En 1091-1095 fondation de la Chartreuse de Calabre, Bruno y meurt en 1101.

Le Bx Pape Urbain II, au Concile de Clermont en 1095 appela le monde Chrétien à délivrer Jérusalem et le tombeau du Christ sous la conduite de Godefroy de Bouillon. 

Première Croisade : 1095-1099. En 1099, Fondation du Patriarcat Latin de Jérusalem par les Croisés. 

Le Chevalier Géraud de Graves ( originaire de Saint Macaire ) , L’Ermite fondateur du Sanctuaire marial de Notre-Dame de Verdelais, à la fin du XI°s, qui avait combattu en Palestine auprès de Baudoin Roi de Jérusalem, éleva à Verdelais une chapelle dédiée à la Vierge. Il y plaça une Statue miraculeuse de la Mère de Dieu, qu’il avait sculptée en Terre Sainte selon le modèle de celle qu’il avait vu dans la Basilique de Béthléem.

 

XII°s. En 1137, le Roi de France Louis VII épouse Aliénor d’Aquitaine à la cathédrale de Bordeaux. 

Ils participent à la deuxième Croisade en Terre Sainte en 1147.

 

III Croisade : 1189-1192.

Le Roi de France Philippe Auguste (fils de Louis VII) et le Roi d'Angleterre Richard Coeur de Lion (fils d’Aliénor d’Aquitaine et d'Henri II Plantagenêt, futur Roi d'Angleterre), entreprennent la 3°Croisade à La Réole (Gironde).

En 1190 : Chartre de Richard Coeur de Lion, Roi d'Angleterre, avec première mention du nom de "Verdelaye". Le Roi avait prit sous sa protection le Monastère des Ermites de saint Étienne de Muret, les Grandmontains, et la chapelle de la Vierge.  Grâce à ses dons le Sanctuaire fut agrandi (Église et Monastère), il confia à la prière des Moines la Croisade en Terre Sainte...

En Terre Sainte Richard Coeur de Lion négocie une trêve avec Saladin, qui sauve les états latins de Jérusalem...

 

En 1295 la guerre entre le Roi de France et le Roi d'Angleterre menaçant la Guyenne , les Ermites de saint Étienne de Muret ( les Grandmontains 444 ans à Verdelais) cachent la vénérable Statue miraculeuse de N.D de Verdelais, dans un trou maçonné, au Luc.

( Guerre de Cent Ans 1337-1453)

En 1357 le Monastère du Sanctuaire est dévasté, le Père Ithier Prieur Grandmontain, se retire à Grandmont où il écrit une Chronique sur le pèlerinage de Verdelais. La paix revient, les Moines reviennent. 

Vers 1390, la comtesse Isabelle de Foix, traversant les bois du Luc, retrouve la Statue enfouie grâce à sa mule. " Le pas de la mule ".

 

(Aliénor d'Angleterre, fille d’Aliénor d’Aquitaine et d'Henri II Plantagenêt, et soeur de Richard Coeur de Lion, fut la mère de Blanche de Castille qui elle-même fut la mère de Saint Louis Roi de France.)

 

Au XV°s, Sainte Jeanne d’Arc, patronne secondaire de la France dira ces paroles au futur Roi de France Charles VII à Chinon en 1429 :

" Gentil Dauphin, je te dis de la part de Messire Dieu que tu es vrai héritier du trône de France. "

Jeanne fera sacrer le Roi à Reims en 1429.

En 1453 le Roi de France Charles VII achève la reconquête de la Guyenne (Aquitaine). Les territoires de Verdelais sont définitivement rattachés à la couronne de France. 

En 1459, Charles VII voulut que Bordeaux devienne une ville royale. ..

Une de ses fille Madeleine de France (1443-1495) épousa Gaston de Foix, à Saint Macaire en Gironde en 1461, le Roi fut présent...

 

Ô saints veilleurs du Christ cachés dans les déserts, l’Évangile sur le coeur, vous consumez votre vie en un martyre d’amour. Votre coeur vierge se réserve à l’Unique Époux. En votre lutte d’amour se scelle la ressemblance à Celui que votre coeur aime.

Priez en tout temps
Priez en tout temps

Que le Christ notre vrai Dieu, ressuscité d’entre les morts, par la prière de sa Mère toute Sainte et tout Immaculée élevée en son âme et en son corps dans la Gloire des trois Personnes divines, par la puissance de sa Croix glorieuse et vivifiante, par la protection des saints anges et archanges, par la prière des saints prophètes Élie et Jean-Baptiste le Précurseur, de saint Joseph, des saints apôtres, des martyrs, des saints moines et de tous les saints, répande sur nous sa miséricorde et nous sauve, car Il est Bon et Ami des hommes.                                                                  MARANATHA VIENS SEIGNEUR JÉSUS!

" Après son Assomption au ciel, son rôle dans le salut ne s'interrompt pas: par son intercession répétée, elle continue à nous obtenir les dons qui assurent notre salut éternel». C'est avec ce caractère d'«intercession», manifesté pour la première fois à Cana en Galilée, que la médiation de Marie se poursuit dans l'histoire de l'Eglise et du monde. Nous lisons à propos de Marie: «Son amour maternel la rend attentive aux frères de son Fils dont le pèlerinage n'est pas achevé, ou qui se trouvent engagés dans les périls et les épreuves, jusqu'à ce qu'ils parviennent à la patrie bienheureuse». Ainsi la maternité de Marie demeure sans cesse dans l'Eglise comme médiation d'intercession, et l'Eglise exprime sa foi en cette vérité en invoquant Marie «sous les titres d'Avocate, d'Auxiliatrice, de Secourable, de Médiatrice».

Par sa médiation subordonnée à celle du Rédempteur, Marie contribue d'une manière spéciale à l'union de l'Eglise en pèlerinage sur la terre avec la réalité eschatologique et céleste de la communion des saints, puisqu'elle a déjà été «élevée au ciel». La vérité de l'Assomption, définie par Pie XII, est réaffirmée par le Concile Vatican II, qui exprime ainsi la foi de l'Eglise: «Enfin, la Vierge immaculée, préservée par Dieu de toute atteinte de la faute originelle, ayant accompli le cours de sa vie terrestre, fut élevée corps et âme à la gloire du ciel, et exaltée par le Seigneur comme la Reine de l'univers, pour être ainsi plus entièrement conforme à son Fils, Seigneur des seigneurs (cf. Ap 19, 16), victorieux du péché et de la mort». Par cet enseignement, Pie XII se reliait à la Tradition, qui a trouvé de multiples expressions dans l'histoire de l'Eglise, tant en Orient qu'en Occident.

Par le mystère de l'Assomption au ciel se sont réalisés définitivement en Marie tous les effets de l'unique médiation du Christ, Rédempteur du monde et Seigneur ressuscité: «Tous revivront dans le Christ. Mais chacun à son rang: comme prémices, le Christ, ensuite ceux qui seront au Christ, lors de son Avènement» (1 Co 15, 22-23). Dans le mystère de l'Assomption s'exprime la foi de l'Eglise, selon laquelle Marie est «unie par un lien étroit et indissoluble» au Christ, car si, en tant que Mère et Vierge, elle lui était unie de façon singulière lors de sa première venue, par sa continuelle coopération avec lui elle le sera aussi dans l'attente de la seconde venue; «rachetée de façon suréminente en considération des mérites de son Fils», elle a aussi ce rôle, propre à la Mère, de médiatrice de la clémence lors de la venue définitive, lorsque tous ceux qui sont au Christ revivront et que «le dernier ennemi détruit sera la Mort» (1 Co 15, 26) 110.

A cette exaltation de la «fille de Sion par excellence» dans son Assomption au ciel est lié le mystère de sa gloire éternelle. La Mère du Christ est en effet glorifiée comme «Reine de l'univers». Celle qui s'est déclarée «servante du Seigneur» à l'Annonciation est restée, durant toute sa vie terrestre, fidèle à ce que ce nom exprime, se confirmant ainsi véritable «disciple» du Christ, qui avait fortement souligné le caractère de service de sa mission: le Fils de l'homme «n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude» (Mt 20, 28). C'est pourquoi Marie est devenue la première de ceux qui, «servant le Christ également dans les autres, conduisent leurs frères, dans l'humilité et la patience, jusqu'au Roi dont on peut dire que le servir, c'est régner», et elle a pleinement atteint cet «état de liberté royale» qui est propre aux disciples du Christ: servir, ce qui veut dire régner!

«Le Christ, s'étant fait obéissant jusqu'à la mort et pour cela même ayant été exalté par le Père (cf. Ph 2, 8-9), est entré dans la gloire de son royaume; à lui, tout est soumis, en attendant que lui-même se soumette à son Père avec toute la création, afin que Dieu soit tout en tous (cf. 1 Co 15, 27-28)». Marie, servante du Seigneur, a sa part dans ce Royaume de son Fils. La gloire de servir ne cesse d'être son exaltation royale: montée au ciel, elle ne suspend pas son rôle salvifique dans lequel s'exprime la médiation maternelle «jusqu'à la consommation définitive de tous les élus». Ainsi, celle qui, sur terre, «garda fidèlement l'union avec son Fils jusqu'à la Croix» continue à lui être unie, alors que désormais «tout est soumis à lui, en attendant que lui-même se soumette à son Père avec toute la création». Et ainsi, dans son assomption au ciel, Marie est comme enveloppée dans toute la réalité de la communion des saints, et son union même à son Fils dans la gloire est toute tendue vers la plénitude définitive du Royaume, lorsque «Dieu sera tout en tous». 

Encyclique de saint Jean-Paul II, "La Mère du Rédempteur " 1987.

Marie, «signe d'espérance assurée et de consolation devant le Peuple de Dieu en pèlerinage».                  «Que tous les chrétiens adressent à la Mère de Dieu et des hommes d'instantes supplications, afin qu'après avoir assisté de ses prières l'Eglise naissante, maintenant encore, exaltée dans le ciel au-dessus de tous les bienheureux et des anges, elle continue d'intercéder auprès de son Fils dans la communion de tous les saints, jusqu'à ce que toutes les familles des peuples, qu'ils soient déjà marqués du beau nom de chrétiens ou qu'ils ignorent encore leur Sauveur, soient enfin heureusement rassemblés dans la paix et la concorde en un seul Peuple de Dieu à la gloire de la très sainte et indivisible Trinité»          Concile Vatican II, Lumen Gentium ch 8.

Cliquez sur les images pour les agrandir. 

" Les paroles du Maître (cf. Mt 22, 30) et celles de saint Paul (cf. 1 Cor 7, 29-31) sur le mariage sont insérées – et ce n’est pas un hasard –  dans l’ultime et définitive dimension de notre existence, que nous avons besoin de revaloriser. Ainsi, les mariages pourront reconnaître le sens du chemin qu’ils parcourent. En effet, comme nous l’avons rappelé plusieurs fois dans cette Exhortation, aucune famille n’est une réalité céleste et constituée une fois pour toutes, mais la famille exige une maturation progressive de sa capacité d’aimer. Il y a un appel constant qui vient de la communion pleine de la Trinité, de la merveilleuse union entre le Christ et son Église, de cette communauté si belle qu’est la famille de Nazareth et de la fraternité sans tache qui existe entre les saints du ciel. Et, en outre, contempler la plénitude que nous n’avons pas encore atteinte, nous permet de relativiser le parcours historique que nous faisons en tant que familles, pour cesser d’exiger des relations interpersonnelles une perfection, une pureté d’intentions et une cohérence que nous ne pourrons trouver que dans le Royaume définitif. De même, cela nous empêche de juger durement ceux qui vivent dans des conditions de grande fragilité. Tous, nous sommes appelés à maintenir vive la tension vers un au-delà de nous-mêmes et de nos limites, et chaque famille doit vivre dans cette stimulation constante. Cheminons, familles, continuons à marcher ! Ce qui nous est promis est toujours plus. Ne désespérons pas à cause de nos limites, mais ne renonçons pas non plus à chercher la plénitude d’amour et de communion qui nous a été promise. "

Pape François. Amoris Laetitia.

 

L’ÉVANGILE :

"Qui peut être sauvé ? "

  Jésus répondit : « Ce qui est impossible pour les hommes est possible pour Dieu. » 

Alors Pierre lui dit : « Voici que nous-mêmes, après avoir quitté ce qui nous appartenait, nous t’avons suivi. » 

Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause du royaume de Dieu, une maison, une femme, des frères, des parents, des enfants, 

sans qu’il reçoive bien davantage en ce temps-ci et, dans le monde à venir, la vie éternelle."

 Saint Évangile selon saint Luc ch 18,27-30.

 

Aujourd'hui encore Dieu appel et cet Appel prime sur tout autre, il est supérieur à tout. C’est l’Évangile ! PAROLE DE DIEU !

Les premiers disciples et apôtres de Jésus, dont Pierre le premier Pape de l’Église indivise, étaient des hommes mariés (sauf Jean le contemplatif ) ils ont tout quitté par amour de Dieu. L ’ Appel de Dieu prime sur tout autre.

 

 

  

" La virginité est une manière d’aimer. Comme signe, elle nous rappelle l’urgence du Royaume, l’urgence de se mettre au service de l’évangélisation sans réserve  (cf. 1Co 7, 32), et elle est un reflet de la plénitude du ciel où « on ne prend ni femme ni mari » (Mt 22, 30)

 

" La virginité a la valeur symbolique de l’amour qui n’a pas besoin de posséder l’autre, et elle reflète ainsi la liberté du Royaume des cieux. C’est une invitation aux époux à vivre leur amour conjugal dans la perspective de l’amour définitif du Christ, comme un parcours commun vers la plénitude du Royaume."

Pape François. Amoris Laetitia. La joie de l’Amour.

 

 

Les Pères de l’Église ont beaucoup aimé considérer l’homme dans sa capacité d'user de ses sens intérieurs, des sens de l’âme, pour s'ouvrir au Réel spirituel le plus réel qui soit, qu’est Dieu, par analogie avec les sens extérieurs qui lui permettent de s'ouvrir et de recevoir le réel matériel du cosmos dans lequel il vit.

 

"Que faut-il entendre par ces sens spirituels ? Il nous semble que ce ne sont là que des fonctions ou opérations des dons du Saint Esprit, en particulier des dons d'intelligence et de sagesse. Ainsi les sens spirituels de la vue et de l'ouïe se rapportent au don d'intelligence, qui nous fait voir Dieu et les choses divines et entendre Dieu qui nous parle au cœur. Les trois autres sens se rapportent au don de sagesse, qui nous fait goûter Dieu, respirer ou odorer le parfum de ses perfections, et entrer en contact avec lui, par une sorte d'étreinte, d'embrassement spirituel qui n'est autre chose qu'un amour expérimental de Dieu. De cette façon on concilie sur ce point la doctrine de S. Augustin et de S. Thomas, du P. Poulain et du P. Garrigou-Lagrange."

(Précis de théologie ascétique et mystique. A.Tanquerey)

 

 

"Jésus leur répondit : « Les enfants de ce monde prennent femme et mari. 

Mais ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir et à la résurrection d’entre les morts ne prennent ni femme ni mari, 

car ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges, ils sont enfants de Dieu et enfants de la résurrection." Parole de Dieu 

Saint Évangile selon saint Luc ch 20,34-36

 

Sanctuaire marial de Notre-Dame de Verdelais, (33 Gironde, France )
Sanctuaire marial de Notre-Dame de Verdelais, (33 Gironde, France )

L’ antique statue de N.D de Verdelais, Vierge miraculeuse, Vierge orientale,  a  900 ans (XII siècle ) d'existence.Elle appartient à la Basilique mineure, elle est dédiée au culte.                                                                   Elle est vêtue de manteaux seulement depuis le XVII° S.

Télécharger
La splendeur première de la vie filiale d’Adam et Ève . extraits. Copyright Béthléem ©
L’Amour de Feu du grand conseil trinitai
Document Adobe Acrobat 4.5 MB
Père Bernard Peyrous, "Soeur Marie fondatrice de la Famille monastique de Béthléem, de l’Assomption de la Vierge et de saint Bruno ", cliquez
Père Bernard Peyrous, "Soeur Marie fondatrice de la Famille monastique de Béthléem, de l’Assomption de la Vierge et de saint Bruno ", cliquez

Soeur Marie fut une amie de Marthe Robin

Vie de Marthe Robin, père Bernard Peyrous. Soeur Marie une amie de Marthe, cliquez
Vie de Marthe Robin, père Bernard Peyrous. Soeur Marie une amie de Marthe, cliquez

 

La liberté n’est pas un pouvoir de s’autodeterminer pour faire ce que l’on veut, ni de choisir entre le bien et le mal, ni de faire n'importe quoi selon les impulsions qui viennent de moi. Choisir librement, c’est choisir le bien. Un choix est bon s’il est vraiment conforme aux exigences nécessaires pour progresser sans cesse vers la pleine union avec la Lumière d’Amour Trinitaire.

 

" MON JUGEMENT EST JUSTE PARCE QUE JE NE CHERCHE PAS MA VOLONTÉ, MAIS LA VOLONTÉ DE CELUI QUI M’A ENVOYÉ. " JÉSUS

Parole de Dieu dans le Saint Évangile de Jean ch 8,16.

 

Le véritable silence intérieur est le fruit d’ une totale réceptivité à la Lumière d’Amour. Le chemin de nôtre divinisation passe par la soumission au Commandement divin.

MAGNIFICAT ! 

 

Dieu dit au Père du mensonge :

 

" JE METTRAI UNE INIMITIÉ ENTRE TOI ET LA FEMME, ENTRE TON LIGNAGE ET LE SIEN. IL T’ÉCRASERA LA TÊTE ET TU L’ATTEINDRA AU TALON." Genèse 3,14-15  

 

La Femme et son lignage, Jésus et Marie, sont le grand signe de lumière qui illumine toute l’histoire de la famille humaine. Ils sont le rassemblement de l’Église. 

 

* Au coeur de la famille humaine aveugle à la Lumière d’Amour, Jésus et Marie sont porteurs de cette indissociabilité entre la Lumière et l’Amour.

 

* Au coeur de la famille humaine faible en sa volonté, Jésus et Marie sont libres, en inimitié avec le Tentateur. Ils sont indéfectiblement responsables que s’accomplisse le bienveillant Dessein du Père. 

 

* Au coeur de la famille humaine vulnérable à la fatigue, à la maladie, à la mort, Jésus et Marie, sont en leur corps et en leur âme, emportés dans la Gloire du Père, en son Sein de Feu à jamais.

 

 ***

 

"L ’ accomplissement de ce qui est le plus précieux dans le Coeur de Dieu, et la raison d’être de toute la création est que chaque personne humaine se tienne, dans le temps et pour l’éternité, sainte, immaculée en sa Présence dans l’Amour."  ( cf : prologue de la lettre de Saint Paul Apôtre aux Éphèsiens )

***

 Saint Élie Père des ermites, de tous les moines de solitude. (900 ans avant J.C)
Saint Élie Père des ermites, de tous les moines de solitude. (900 ans avant J.C)

Ô Dieu, je Te louerai en contemplant ton Nom qui est "Seigneur"; je Te bénirai d’une bénédiction qui durera dans les siècles des siècles; je Te chanterai par la louange de la vie contemplative qui dure en ce siècle et dans le siècle futur, selon cette Parole : " Marie a choisie la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. "

 

Saint Bruno nôtre Père, tu as brillé comme un rayon radieux du Soleil de Justice, le Christ, Orient des orients. Demeure resplendissante de la virginité, le désert t’a formé et tu as été transparence de la Bonté de Dieu. Le rayonnement de sa Face a illuminé ton esprit, ô bienheureux Bruno. Par ta prière, garde nous du monde, afin que nous puissions contempler la Lumière inaccessible.

 

Aujourd'hui, nous rendons grâce avec l’Église pour nôtre Père saint Bruno. Bruno reçoit la brûlure du Feu dévorant de l’Amour du Père. Il quitte tout, décide et fait voeu de se mettre en quête des réalités éternelles et de s’y stabiliser. Il instaure une sagesse de vie où les moyens confinent à la fin et qui accomplit la prédilection éternelle posée par les Trois Personnes Divines de toute éternité sur chaque personne humaine. À sa prière, accorde nous, Père, de nous élancer dans une vie uniquement finalisée par le plus grand amour pour Dieu et pour nos frères.

 

Ô Bruno, ton coeur transpercé par la Lumière d’Amour se consume dans la double flamme de l’Amour. Tu choisis le Seigneur en tout et tu aimes tes frères plus que tout après Dieu. Uni à tes frères et à l ’ adorable Trinité, tu entres dans le Sein du Père.

(Liturgie Béthléem)

 

Cliquez sur les images pour les agrandir

Livre d’Art (Saint Bruno 1030-1101)

 

Un témoignage de ses frères de Calabre :

 

« Bruno mérite d'être loué en bien des choses, mais en cela surtout: il fut un homme d'humeur toujours égale, c'etait là sa spécialité. Il avait toujours le visage gai, la parole modeste; il montrait avec l'autorité d'un père la tendresse d'une mère. Nul ne l'a trouvé trop fier, mais doux comme l'agneau. »

 

Au XI°s L’idéal cartusien, la Chartreuse (saint Bruno),un nouvel érémitisme. Père Bernard Peyrous, cliquez.
Au XI°s L’idéal cartusien, la Chartreuse (saint Bruno),un nouvel érémitisme. Père Bernard Peyrous, cliquez.
Prière à l’ermite fondateur du sanctuaire, Géraud de Graves. Nous pensons que le sarcophage de l’ermite est sous le choeur de la Basilique de N.D de Verdelais.(sur le côté gauche du choeur)
Prière à l’ermite fondateur du sanctuaire, Géraud de Graves. Nous pensons que le sarcophage de l’ermite est sous le choeur de la Basilique de N.D de Verdelais.(sur le côté gauche du choeur)

 

Le cimetière des ermites de saint Étienne de Muret, les Grandmontains se trouve sous la sacristie actuelle, derrière le choeur (autrefois chevet de l’Église primitive romane XII°s).

Le caveau des moines Célestins est sous la chaire de la Basilique.

 

" AUX HUMBLES ET AUX PETITS DIEU RÉVÈLE SES SECRETS" liturgie

" Laissez venir à Moi les Enfants car le Royaume des Cieux est à ceux qui leur ressemblent "Matthieu 19
" Laissez venir à Moi les Enfants car le Royaume des Cieux est à ceux qui leur ressemblent "Matthieu 19

"La conformité à la volonté divine est un des plus grands moyens de sanctification ;  Sainte Thérèse d’Avila, docteur de l’Église : « L'unique ambition de celui qui commence à faire oraison, n'oubliez pas ceci, c'est très important, doit être de travailler avec courage à rendre sa volonté conforme à celle de Dieu... en cela consiste tout entière la perfection la plus haute qu'on puisse atteindre dans le chemin spirituel. Plus cette conformité est parfaite, plus on reçoit du Seigneur, et plus on est avancé dans ce chemin » (Château intérieur, 2e demeure, p. 71). Elle ajoute qu'elle eût désiré elle-même vivre dans cette voie de conformité, sans être élevée aux ravissements et aux extases, tant elle est convaincue que cette voie suffit à la plus haute perfection."

(Précis de théologie ascétique et mystique. A.Tanquerey. de la conformité à la volonté divine.n°498 )

 

 

 

Le rosaire et la Prière de Jésus. ...

 

 

"Outre les instituts de vie consacrée, l'Église reconnaît la vie érémitique ou anachorétique, par laquelle des fidèles vouent leur vie à la louange de Dieu et au salut du monde dans un retrait plus strict du monde, dans le silence de la solitude, dans la prière assidue et la pénitence." Canon 603, {1}

A la fin des temps, le Royaume de Dieu arrivera à sa plénitude. Alors les justes régneront avec le Christ pour toujours, glorifiés en corps et en âme, et l’univers matériel lui-même sera transformé. Dieu sera alors " tout en tous " (1 Co 15, 28)cliquez
A la fin des temps, le Royaume de Dieu arrivera à sa plénitude. Alors les justes régneront avec le Christ pour toujours, glorifiés en corps et en âme, et l’univers matériel lui-même sera transformé. Dieu sera alors " tout en tous " (1 Co 15, 28)cliquez

Les consacrés doivent être pleinement intégrés «dans le corps de l'Église»

Télécharger
Vie consacrée : les contemplatifs, des « phares indispensables » L’accompagnement des évêques de France. ..
Vie consacrée 28.10.16.pape François.pdf
Document Adobe Acrobat 1.3 MB

"Lorsque la charité mutuelle et la louange unanime de la Très Sainte Trinité nous font communier les uns aux autres, nous tous, fils de Dieu qui ne faisons dans le Christ qu’une seule famille (cf. He 3, 6), nous répondons à la vocation profonde de l’Église, et nous prenons par avance une part déjà savoureuse à la liturgie de la gloire parfaite. À l’heure où le Christ apparaîtra, quand se réalisera la glorieuse résurrection des morts, la clarté de Dieu illuminera la Cité céleste et l’Agneau sera son flambeau (cf. Ap 21, 24). Alors l’Église des saints tout entière, dans la joie suprême de la charité, adorera Dieu et « l’Agneau qui a été égorgé » (Ap 5, 12), proclamant d’une seule voix : « À celui qui siège sur le trône et à l’Agneau, louange, honneur, gloire et domination dans les siècles des siècles » (Ap 5, 13-14).                                                          Lumen Gentium ch7 n°51 Vatican II                                                                                                                                MARANATHA VIENS SEIGNEUR JÉSUS !

Télécharger
Élie est le Prophète vierge, ami de l’intimité solitaire avec Dieu
Sr . Isabelle copyright Béthléem © Élie
Document Adobe Acrobat 1.7 MB

 

Le Renouveau de la vie religieuse solitaire.             " DIEU PREMIER SERVI ! "

 

Can. 603 -

§ 1.Outre les instituts de vie consacrée, l'Église reconnaît la vie érémitique ou anachorétique, par laquelle des fidèles vouent leur vie à la louange de Dieu et au salut du monde dans un retrait plus strict du monde, dans le silence de la solitude, dans la prière assidue et la pénitence.    

- § 2. L'ermite est reconnu par le droit comme dédié à Dieu dans la vie consacrée, s'il fait profession publique des trois conseils évangéliques scellés par un voeu ou par un autre lien sacré entre les mains de l'Évêque diocésain, et s'il garde, sous la conduite de ce dernier, son propre programme de vie.

 

(Cliquez sur les images pour les agrandir)

 

" Que tout m’advienne selon ta Parole."                            Luc ch1, 38

 

Prière à la Vierge (copyright Béthléem ©)                         Très Sainte Vierge Marie, Je m'abandonne à toi pour que tu me diriges et m’apprennes la parfaite consécration de moi-même à ton Fils. Toi qui es immaculée, fais de moi ce qu’il te plaira pour me former à ta ressemblance. Que je sois fidèle en ta foi,inébranlable en ton espérance, ardente de charité en ton amour sans limites,pauvre en ta pauvreté, humble en ton humilité, vraie en ta vérité, simple en ta simplicité, douce en ta douceur, pure en ta pureté, chaste en ta virginité, silencieuse en ton silence, priante en ton oraison continuelle, obéissante en ton obéissance, confiante en ta confiance, sereine en ta sérénité, renoncée en ton abnégation, joyeuse en ta gloire. Quoi que tu fasses, je t'en remercie, je suis prête à tout, j'accepte tout, pourvu que la volonté de Dieu se fasse en moi et en tous tes enfants.

Monastère de Béthléem de Monte Corona, cliquez
Monastère de Béthléem de Monte Corona, cliquez

Pour la fondation de Monastères de Béthléem à Verdelais...Dieu le veut ! ... Magnificat ! MARANATHA VIENS SEIGNEUR JÉSUS !....

Depuis plus de 900 ans le Sanctuaire marial de Notre-Dame de Verdelais a pour Vocation Charismatique, d’être un "Monastère de solitude" dédié à la contemplation et au service de la Très Sainte Mère de Dieu et de l’Église, avec son hostellerie destinée aux pèlerins et visiteurs, aux familiers...La Basilique mineure est desservit par un prêtre, un recteur, en charge du ministère apostolique et des pèlerinages, sous l’autorité de l’Évêque diocésain,et du Vatican. Le village de Verdelais est né de l’Ermitage primitif devenu Sanctuaire marial, à la fin du XI°s.

Sanctuaire marial de Notre-Dame de Verdelais

Il y a 23 ans, le 20 octobre 1993, à Verdelais... je découvrais providentiellement ce (n°67 d'octobre 1989) "Feu et Lumière" sur Saint Bruno, avec cet article de Soeur Marie.

À Verdelais, je découvrais là Saint Bruno, Soeur Marie et cette nouvelle Famille monastique de Béthléem, de l’Assomption de la Vierge et de saint Bruno, cela ne m’a jamais quitté depuis....

 

 

" Regarder le passé avec gratitude, Vivre le présent avec passion, Embrasser le futur avec espérance. " Pape François, "À tous les Consacrés".2015

"Moi, Jean,

   j’ai vu dans le ciel un autre signe, grand et merveilleux...  :

   J’ai vu comme une mer de cristal, mêlée de feu,

et ceux qui sont victorieux de la Bête, de son image,

et du chiffre qui correspond à son nom  :

ils se tiennent debout sur cette mer de cristal,

ils ont en main les cithares de Dieu.

   Ils chantent le cantique de Moïse, serviteur de Dieu,

et le cantique de l’Agneau.

Ils disent  :

   «  Grandes, merveilleuses, tes œuvres,

Seigneur Dieu, Souverain de l’univers  !

Ils sont justes, ils sont vrais, tes chemins,

Roi des nations.

   Qui ne te craindrait, Seigneur  ?

À ton nom, qui ne rendrait gloire  ?

Oui, toi seul es saint  !

Oui, toutes les nations viendront

   et se prosterneront devant toi ;

oui, ils sont manifestés, tes jugements.  »

         – Parole du Seigneur.(livre de l ’ Apocalypse de saint Jean ch 15.1-4)

 

Copyright Atelier Sœur Ermite ©.  L’espérance des cieux nouveaux et de la terre nouvelle (Apocalypse ch 21-22 saint Jean).CLIQUEZ
Copyright Atelier Sœur Ermite ©. L’espérance des cieux nouveaux et de la terre nouvelle (Apocalypse ch 21-22 saint Jean).CLIQUEZ

" Le monachisme est un pont merveilleux de fraternité entre les Églises de Dieu.L’Occident a reçu la vie monastique de l’Orient et rien, malgré les déchirements, n’a réussi à détruire ce patrimoine commun. Nous, fils de saint Bruno, nous nous considérons humblement comme une greffe du grand arbre de l'ancien monachisme. Saint Bruno, nôtre Père, a suivi en effet l ’ Orientale Lumen, la Lumière de l’Orient, c’est à dire celle de Saint Antoine, de Macaire d’Égypte, de Sisoës et de tant d’autres Moines, qui, brûlants d’amour au souvenir du Sang que le Seigneur avait versé, peuplèrent les déserts pour se dédier à la vie solitaire et à la pauvreté d'esprit. "                     (Paroles adressés par les Chartreux de Calabre au Patriarche de Constantinople, Bartoloméos, en 2001.)

Cliquez. Les ermites et les premières "laures" monastiques. Il a plu à Dieu de choisir le lieu privilégié des vallées de Béthléem et du Désert de Juda pour les faire naître.
Cliquez. Les ermites et les premières "laures" monastiques. Il a plu à Dieu de choisir le lieu privilégié des vallées de Béthléem et du Désert de Juda pour les faire naître.

"La plupart des habitants de la région (de Verdelais), ne pouvaient entreprendre le voyage outre - mer, ils aimaient venir se prosterner aux pieds de la Madone, car l'oratoire de Géraud leur paraissait une nouvelle Béthléem où la Mère de Dieu avait en quelque sorte établi sa demeure afin de répandre sur eux l'abondance de ses bénédictions. "

"Ce qui advint à Verdelais après la mort de Géraud de Graves illustre parfaitement comment ce sanctuaire et son pèlerinage furent pendant les siècles suivants étroitement liés à l'évangélisation de la région. 

Une fois terminée la vie terrestre de Géraud, nous devons à Raymond, archevêque de Bordeaux pendant seulement deux ans, de 1158 à 1160, la venue à Verdelais d'une communauté issue d'un Ordre nouveau, les Grandmontains fondés par saint Étienne de Muret, dans le Limousin. (Ordre érémitique. )

Depuis peu, le mariage d’Éléonore d'Aquitaine avec le Roi d'Angleterre, Henri Plantagenet, avait fait passer l'Aquitaine sous le sceptre de l'Angleterre dont les souverains se montrèrent très favorables aux nouveaux moines.

La communauté établie dans la forêt du Luc (emplacement de l'hôtellerie actuelle...) n'avait rien de triomphal: quatre ou cinq moines arrivés, le 15 mai 1160, sous la protection du vicomte de Benauge, Guillaume Amanieu. 

Bientôt, sous la conduite des Grandmontains, les pèlerins affluent à Verdelais qui devient, sur les berges de la Garonne, un sanctuaire marial très fréquenté depuis Bordeaux grâce aux bateaux qui conduisent les pèlerins au port de la Garonnelle, tout près de L’antique église d'Aubiac. 

Dans l’esprit des pèlerins, venir dans la forêt du Luc, c'est donc un peu se rendre à Béthléem, rendre visite aux lieux qui ont vu la naissance du Fils de Dieu, c'est se mettre à l'école de la Vierge Marie, l'humble servante du Seigneur, dont la puissante intercession protège les fidèles de son Fils. "

Père Bernard Ardura,Président du Comité Pontificale des Sciences Historiques . Vatican , à Verdelais en 2012

Télécharger
VERDELAIS, SANCTUAIRE ET PÈLERINAGE UNE RENCONTRE ENTRE FOI ET CULTURE....P . BERNARD ARDURA, 2012
Verdelais, sanc.pdf
Document Adobe Acrobat 296.0 KB
Télécharger
GÉRAUD DE GRAVES, L’ERMITE FONDATEUR DU SANCTUAIRE DE VERDELAIS ET LA TRADITION ÉRÉMITIQUE DU SANCTUAIRE. Sophie Hasquenoph, 2012
Géraud l’ermite(1) (1).pdf
Document Adobe Acrobat 1.9 MB

 

" Géraud L’ermite fondateur du sanctuaire de Verdelais et la tradition érémitique. " *  Extrait de la conférence de Sophie Hasquenoph. 2012.900 ans du sanctuaire de Verdelais. 

 

"...A Luc de Verdelais, l’esprit de Géraud de Graves est conservé, la dynamique régionale des Grandmontains est amplifiée, l'autorité de l’Eglise est assurée. Tout est parfait et promet un grand avenir au sanctuaire. De fait, celui ci se développe rapidement. Les moines, ardents au travail, défrichent la région, asséchent les marécages, construisent des ponts et tracent des chemins.Ils transforment la région, la civilise et l ’ humanise . Appelés d’une façon générale, les "pauvres frères" puis les "bons hommes", les Grandmontains sont très populaires en France au 12°siècle. La communauté de Luc de Verdelais n'échappe pas à la tendance. Par une bulle du 27 août 1182, le Pape Lucius III accorde des faveurs à l'ensemble des maisons grandmontaines, dont Luc de Verdelais, ce qui ne peut que contribuer à son essor.

Par ailleurs, il existe une source près de la chapelle mariale édifiée par Géraud de Graves. Or, en 1185, un jeune homme de 15 ans, aveugle de naissance, qui se mouille les yeux avec cette eau, est subitement guéri. Cette guérison considérée comme miraculeuse, se répand rapidement dans la région et même au -delà. Les pèlerins sont de plus en plus nombreux à venir en ce lieu, notamment par la Garonne. Luc de Verdelais devient, comme beaucoup d'autres abbayes grandmontaines, un lieu d'accueil des pèlerins. Leur porteries, autrement dit lieu d'accueil pour les pèlerins, hôtes et visiteurs de passage, est installée dans la clôture même (l'hôtellerie actuelle, remise à neuf) et non à l'extérieur comme dans les autres familles monastiques; elle est fréquentée assidûment et le nombre croissant de pèlerins enrichit la communauté (nombreuses aumônes).

Certains visiteurs , prestigieux, sont remarqués comme la famille Plantagenet: Richard Coeur de Lion en 1190, puis le roi Henri III d'Angleterre en 1253.

Malgré les ravages opérés dans la région par la guerre de Cent ans, le sanctuaire des Grandmontains se maintient et se développe autour du culte marial.

Certes, les moines Grandmontains ne sont plus tout à fait des ermites, reclus et solitaires.Ils s'efforcent néanmoins de concilier une certaine solitude et ascèse, plus importante que dans d'autres ordres monastiques (traditionnels) avec une petite vie communautaire (travaux dans les champs, les bois, offices religieux le dimanche. ..) et avec une ouverture sur le monde des laïcs, particulièrement celui des pèlerins venus honorer la Vierge de Géraud de Graves. Il s'agit d’une vie mixte, qui fait la prospérité et la durée de la communauté pendant plusieurs siècles jusqu'au début du 17°siècle. Il semble que les tout derniers Grandmontains soient partis en 1604....."

(....444ans à Verdelais. ..)

 

En chemin vers le millénaire. .... Magnificat !

                                                                                                                            


" Imitant par ton genre de vie le zèle d'Élie, et suivant le droit chemin du Baptiste, tu as peuplé le désert et affermis le monde par tes prières. Antoine, nôtre Père, prie le Christ Dieu , de sauver nos âmes. "


"L’Incarnation du Verbe dans une famille humaine, à Nazareth, touche par sa nouveauté l’histoire du monde. Nous avons besoin de plonger dans le mystère de la naissance de Jésus, dans le oui de Marie à l’annonce de l’ange, lorsque la Parole a été conçue dans son sein ; également dans le oui de Joseph, qui a donné à Jésus son nom et a pris en charge Marie ; dans la fête des bergers près de la crèche ; dans l’adoration des Mages ; dans la fuite en Égypte à travers laquelle Jésus participe à la douleur de son peuple exilé, persécuté et humilié ; dans l’attente religieuse de Zacharie et dans la joie qui accompagne la naissance de Jean le Baptiste ; dans la promesse accomplie pour Siméon et Anne au temple ; dans l’admiration des docteurs écoutant la sagesse de Jésus adolescent. Et ensuite, pénétrer les trente longues années où Jésus gagnait son pain en travaillant de ses mains, en murmurant la prière et la tradition croyante de son peuple et en étant éduqué dans la foi de ses parents, jusqu’à la faire fructifier dans le mystère du Royaume. C’est cela le mystère de la Nativité et le secret de Nazareth, plein de parfum familial ! C’est le mystère, qui a tant fasciné François d’Assise, Thérèse de l’Enfant-Jésus et Charles de Foucauld, où se désaltèrent aussi les familles chrétiennes pour renouveler leur espérance et leur joie."                                                                                                  Pape François. Amoris Laetitia.

 

Aujourd'hui, plus que jamais, le martyr est un prophète qui confesse, par sa non compromission avec le monde avili, le plus grand Amour dans la plus grande Vérité : Jésus-Christ. Aujourd'hui, une autre forme de martyr est entrain de naître. Le martyre d’aujourd’hui, c’est le martyre de la non compromission absolue avec le monde avili par ses propres passions et avec les oeuvres du prince de ce monde qui se déguise en ange de lumière. C’est un témoignage humble et désintéressé d'incarner, dans la cité des hommes, au milieu de leurs intérêts malhonnêtes, la dignité de l’homme iconographiée dans l’homme nouveau qu’est le Christ. Par Amour du Christ, est-ce que j'accepte de ne pas être de ce monde complice du mal et d’en témoigner par mes choix de vie les plus fondamentaux à travers lesquels je m'engage à devenir un prophète du retour du Christ ?

saint Jean de la Croix, docteur mystique. Romances de l’Amour divin. ...cliquez
saint Jean de la Croix, docteur mystique. Romances de l’Amour divin. ...cliquez

" L’amour fraternel devient ainsi le sceau de la royauté accomplie dans le coeur des brebis épouses. L’Amour fraternel devient alors comme l'éffigie de l’Époux Roi échangée entre les brebis épouses. Avons nous idée de la qualité réelle et royale de l ’ accomplissement de ce second commandement de l’Amour dans nos vies ? Ce n’est rien moins que l'échange de cette effigie de l’Époux pauvre, étranger, nu, vulnérable. S’il y a cet échange là, alors il n’y aura plus aucun affrontement fraternel, ...aucun jugement mutuel et réciproque...Quand la moniale regarde l’une de ses Soeurs ou chaque personne humaine que Dieu confie à son coeur, son regard est il vraiment transparent du regard de Lumière et d’Amour infini que les Trois Personnes Divines posent sur cette personne infiniment aimée de Dieu ?"

" Jésus est présent en chacun, en chacune, oui, en ce qu’il a de plus pauvre, en ce qu’il a de plus vulnérable. Et cela je ne pourrai le reconnaître, je ne pourrai l'aimer que si moi-même j’ai consenti à me laisser épouser là par Lui. Alors j’acquerrai les moeurs royales de l’Époux, non seulement à l’égard de l’Époux, mais à l’égard de chaque personne humaine à travers laquelle je pourrai me laisser étreindre par cet époux là. Alors comment faire pour reconnaître, sous les traits de la pauvreté, de la vulnérabilité, de la nudité, ceux de l’Époux, surtout quand ils se cachent dans ceux de mon frère, de ma soeur ?C’est en me laissant moi-même habiter, c’est en me laissant moi-même vulnerabiliser par cette vie de l’Époux en moi. C’est par mode de ressemblance que je le reconnaitrai dans l’autre.Il s’agit d’entrer plus profondément dans cette humanité Christo centrée, épousée par le Christ, au point qu’elle soit reconnue dans le visage du plus démuni et que cette reconnaissance soit un acte de pur amour, de communion la plus grande. Me laisser Christo centrer là où je suis nu, dépouillé, malade, blessé, prisonnier et en faire le lieu de la communion fraternelle la plus parfaite, la plus gratuite, la plus ressemblante. Ainsi, lorsque nous fêtons le Christ Roi de l’univers, nous le fêtons bien sûr dans cette vision eschatologique future, mais nous pouvons aussi le fêter dès maintenant dans cette vision eschatologique de notre foi qui sait voir le Roi de l’univers dans une humanité en train de se laisser christifier. Il faut avoir des yeux de Reine pour voir le Roi en train d’être sculpté dans cette humanité malade, nue, prisonnière. C’est le propre du moine d’être le prophète de cette vision là. Le trône du Roi, c’est la Croix. Il me sera impossible d’entrer dans cette contemplation du Roi, caché sous les traits de la pauvreté, de la nudité, de la prison, si je ne me tiens pas avec Marie au pied de la Croix. Cette royauté du Pasteur des brebis et des brebis avec Lui s'accomplit au pied de la Croix. "                                      Sr.I copyright Béthléem ©

Télécharger
Copyright Béthléem © La ressemblance au Père. ...Magnificat !
RESSEMBLANCE AU PÈRE . COPYRIGHT Monastè
Document Adobe Acrobat 7.9 MB
 "L’amour du Christ nous pousse, nous presse. Avec cette émotion que l’on ressent lorsqu’on voit que Dieu nous aime." Pape François. Cliquez
"L’amour du Christ nous pousse, nous presse. Avec cette émotion que l’on ressent lorsqu’on voit que Dieu nous aime." Pape François. Cliquez

  

 

" Lève les yeux vers la Croix. Le Sang du Sauveur jaillit de son Coeur ouvert. Rends ton coeur libre par l ’ accomplissement fidèle de tes voeux et l’Amour divin s’épanchera dans ton coeur jusqu’à ce qu’il déborde et irrigue jusqu’aux extrémités de la terre. ...

Lève les yeux vers le Crucifié, si tu Lui es unie comme une épouse par l'observance fidèle de tes voeux, alors son Précieux Sang est à toi.

En Lui étant unie, tu es omniprésente comme Il l’est Lui-même. Ce n’est pas à tel ou tel endroit que tu peux aider comme le médecin, l ’ infirmière ou le prêtre. C’est sur tous les fronts, dans tous les lieux de souffrance que tu peux être présente par la puissance de la Croix;

Ton amour miséricordieux, l’Amour jaillit du Coeur de Dieu, te porte partout; Partout l’Amour répand son Sang Précieux, portant l'apaisement, la guérison, le Salut.

Les yeux du Crucifié sont maintenant posés sur toi avec gravité : ils t’interrogent, ils te scrutent;

Veux - tu conclure à nouveau, et solennellement, ton alliance avec le Crucifié ?

Que Lui répondras - tu ? " Seigneur vers qui pourrions nous aller ? Tu as les paroles de la Vie Éternelle. " AVE CRUX SPES UNICA ! "

Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix.

 

 

 

" Puis l’ange me montra l’eau de la vie : un fleuve resplendissant comme du cristal, qui jaillit du trône de Dieu et de l’Agneau. 

Au milieu de la place de la ville, entre les deux bras du fleuve, il y a un arbre de vie qui donne des fruits douze fois : chaque mois il produit son fruit ; et les feuilles de cet arbre sont un remède pour les nations. 

Toute malédiction aura disparu. Le trône de Dieu et de l’Agneau sera dans la ville, et les serviteurs de Dieu lui rendront un culte ; 

ils verront sa face, et son nom sera sur leur front. 

La nuit aura disparu, ils n’auront plus besoin de la lumière d’une lampe ni de la lumière du soleil, parce que le Seigneur Dieu les illuminera ; ils régneront pour les siècles des siècles. 

Puis l’ange me dit : « Ces paroles sont dignes de foi et vraies : le Seigneur, le Dieu qui inspire les prophètes, a envoyé son ange pour montrer à ses serviteurs ce qui doit bientôt advenir. 

Voici que je viens sans tarder. Heureux celui qui garde les paroles de ce livre de prophétie. » 

C’est moi, Jean, qui entendais et voyais ces choses. Et après avoir entendu et vu, je me jetai aux pieds de l’ange qui me montrait cela, pour me prosterner devant lui. 

Il me dit : « Non, ne fais pas cela ! Je suis un serviteur comme toi, comme tes frères les prophètes et ceux qui gardent les paroles de ce livre. Prosterne-toi devant Dieu ! » 

Puis il me dit : « Ne mets pas les scellés sur les paroles de ce livre de prophétie. Le temps est proche, en effet. 

Que celui qui fait le mal fasse encore le mal, et que l’homme sali se salisse encore ; que le juste pratique encore la justice, et que le saint se sanctifie encore. 

Voici que je viens sans tarder, et j’apporte avec moi le salaire que je vais donner à chacun selon ce qu’il a fait. 

Moi, je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. 

Heureux ceux qui lavent leurs vêtements : ils auront droit d’accès à l’arbre de la vie et, par les portes, ils entreront dans la ville. 

Dehors les chiens, les sorciers, les débauchés, les meurtriers, les idolâtres, et tous ceux qui aiment et pratiquent le mensonge ! 

Moi, Jésus, j’ai envoyé mon ange vous apporter ce témoignage au sujet des Églises. Moi, je suis le rejeton, le descendant de David, l’étoile resplendissante du matin. » 

L’Esprit et l’Épouse disent : « Viens ! » Celui qui entend, qu’il dise : « Viens ! » Celui qui a soif, qu’il vienne. Celui qui le désire, qu’il reçoive l’eau de la vie, gratuitement. 

Et moi, devant tout homme qui écoute les paroles de ce livre de prophétie, je l’atteste : si quelqu’un y fait des surcharges, Dieu le chargera des fléaux qui sont décrits dans ce livre ; 

et si quelqu’un enlève des paroles à ce livre de prophétie, Dieu lui enlèvera sa part : il n’aura plus accès à l’arbre de la vie ni à la Ville sainte, qui sont décrits dans ce livre. 

Et celui qui donne ce témoignage déclare : « Oui, je viens sans tarder. » – Amen ! Viens, Seigneur Jésus ! 

Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec tous ! "

La Parole de Dieu dans le Livre de l ’ Apocalypse de saint Jean ch 22.

 

 

 

 

   " À l’instant de son "oui" Marie est Israël en personne, l’Église en personne et comme personne. Incontestablement elle est cette concrétisation de l’Église du fait qu’en vertu de son "oui" elle devient corporellement la Mère du Seigneur. La caractéristique mariale est qu’il est personnalisant non comme structure mais comme personne et dans la personne, qu’il est principe d’Incarnation...Certes la piété mariale et d’abord incarnatoire tourné vers le Seigneur qui est venu. Elle cherche avec Marie à apprendre à demeurer auprès du Seigneur. Mais la fête de l’Assomption de Marie dans le ciel à laquelle le dogme de 1950 a conféré une nouvelle importance met aussi en valeur la transcendance eschatologique de L’Incarnation. Dans le regard sur la Mater Assumpta la Vierge Mère élevé dans le ciel, l’Avent se prolonge dans ce qui est eschatologique. L’Incarnation devient un chemin qui dans la Croix ne supprime pas l’Assomption de la chair mais la rend définitive. "                                                                        Cardinal Joseph Ratzinger. Pape Benoît XVI

Sanctuaire marial de Notre-Dame de Verdelais
Atelier Soeur Ermite.©

🔔+ Prier +

Sanctuaire de Verdelais
Le Trirègne ( la Tiare papale formée de trois couronnes symbolisant le triple pouvoir du Pape : Père des Rois, régent du monde, Vicaire du Christ )
Le Trirègne ( la Tiare papale formée de trois couronnes symbolisant le triple pouvoir du Pape : Père des Rois, régent du monde, Vicaire du Christ )

  896 CEC. Le Bon Pasteur sera le modèle et la " forme " de la charge pastorale de l’évêque... Quant aux fidèles, ils doivent s’attacher à leur évêque comme l’Église à Jésus-Christ et comme Jésus-Christ à son Père " (LG 27)
896 CEC. Le Bon Pasteur sera le modèle et la " forme " de la charge pastorale de l’évêque... Quant aux fidèles, ils doivent s’attacher à leur évêque comme l’Église à Jésus-Christ et comme Jésus-Christ à son Père " (LG 27)

L’anneau cardinalice

Le Pape place la barrette sur la tête de l'impétrant, en disant notamment: Reçois:

cette "pourpre en signe de la dignité et de l'office de Cardinal, elle signifie que tu es prêt à l'accomplir avec force, au point de donner ton sang pour l'accroissement de la foi chrétienne, pour la paix et l'harmonie au sein du Peuple de Dieu, pour la liberté et l'extension de la Sainte Église catholique et romaine".

 

- Le Pape remet aussi l' anneau cardinalice

"signe de dignité, de sollicitude pastorale et d’une plus étroite communion avec le Siège de Pierre".

  "Je souhaite que votre consécration soit un signe pour beaucoup et leur rappelle que Dieu dans nos vies doit être le premier servi! "

 

Son Em. Le Cardinal Jean-Pierre Ricard, Archevêque de Bordeaux, Évêque de Bazas.

                        +

 

 

SA SAINTETÉ LE PAPE FRANÇOIS. LE SAINT SIÈGE
SA SAINTETÉ LE PAPE FRANÇOIS. LE SAINT SIÈGE

Télécharger
Les axes de la Vie monastique d’après le
Document Adobe Acrobat 1.6 MB
Télécharger
Les axes de la Vie monastique d’après le
Document Adobe Acrobat 2.1 MB

 

" Père, Je Te prie, afin que l’Amour dont Tu m’as aimé soit en eux. Qu’ils soient consommés dans l’unité. Comme Toi, Père, Tu es en moi et moi en Toi, qu’eux aussi soit un en nous. " 

Évangile de Saint Jean.

 

 

" L’union avec Dieu est comme un mariage entre ma volonté et la volonté de Dieu, entre mon activité et l’agir de Dieu : Dieu me sollicite. Il frappe à ma porte. J’ ouvre la porte de mon coeur. Il entre. Il demeure en moi. Il m’unit à Lui, et de notre union naissent les actes complets et vivants de notre amour, qui sont les enfants de ma volonté unie à celle de Dieu. "

 

 

Reine du ciel, réjouissez-vous, alléluia

car Celui que vous avez mérité de porter dans votre sein, alléluia

est ressuscité comme Il l'a dit, alléluia

Priez Dieu pour nous, alléluia.

 

V. Soyez dans la joie et l'allégresse, Vierge Marie, alléluia.

R. Parce que le Seigneur est vraiment ressuscité, alléluia.

 

Prions

Dieu, qui, par la Résurrection de Votre Fils, notre Seigneur Jésus-Christ, avez bien voulu réjouir le monde, faites, s'il vous plaît, que nous obtenions, par sa mère la Vierge Marie, les joies de la vie éternelle. Par le même Christ notre Seigneur... Amen.

 

"Regnum Galliae, Regnum Mariae", Le Royaume de France est le royaume de Marie, s'exclama le bienheureux Pape Urbain II au XIè siècle.

Le pape Urbain II, venant prêcher la première Croisade et admirant la multitude extraordinaire des églises et des chapelles, des abbayes et des monastères consacrés à Marie en traversant la France, s’écria plein d’émotion : « Le Royaume de France est le Royaume de Marie. Il ne périra jamais ! »

Pape Urbain II (il y a 920 ans , en mai1096, la cathédrale de Bordeaux fut consacrée par Urbain II)

repris par le Pape Pie XI (Vierge Marie en son Assomption, Patronne de la France)

 

Télécharger
La France Royaume de Vierge Marie. Lettre Apostolique du Pape Pie XI
France Fille aînée de l’Église. France R
Document Adobe Acrobat 12.0 MB
 " C'est Toi qui as créé mes reins, qui m'as tissé dans le sein de ma mère.  Je reconnais devant Toi le prodige, l'être étonnant que je suis : étonnantes sont Tes oeuvres toute mon âme le sait. " Ps 138
" C'est Toi qui as créé mes reins, qui m'as tissé dans le sein de ma mère. Je reconnais devant Toi le prodige, l'être étonnant que je suis : étonnantes sont Tes oeuvres toute mon âme le sait. " Ps 138

" C'est Toi qui as créé mes reins, qui m'as tissé dans le sein de ma mère.

 Je reconnais devant Toi le prodige, l'être étonnant que je suis : étonnantes sont Tes oeuvres toute mon âme le sait.

 Mes os n'étaient pas cachés pour Toi  quand j'étais façonné dans le secret, modelé aux entrailles de la terre.

J'étais encore inachevé, Tu me voyais ; sur ton livre, tous mes jours étaient inscrits, recensés avant qu'un seul ne soit ! "

Psaume 138 

 " Avant même de te façonner dans le sein de ta mère, je te connaissais ; avant que tu viennes au jour, je t’ai consacré." Parole de Dieu dans le Livre du Prophète Jérèmie ch 1,5. Atelier Sœur Ermite
" Avant même de te façonner dans le sein de ta mère, je te connaissais ; avant que tu viennes au jour, je t’ai consacré." Parole de Dieu dans le Livre du Prophète Jérèmie ch 1,5

 

AIMER C’EST S’AIDER À DEVENIR SAINT, C’EST DEVENIR JÉSUS, Contemplateur du Père, Théologien du Père, Économe du Père,Liturge du Père, Prophète eschatologique du Père, À SA MANIÈRE À ELLE, MARIE, D’AVOIR RESSEMBLÉE À JÉSUS.

 

« Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25,40)
« Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25,40), JÉSUS PAROLE DE DIEU.

 

"Ainsi parle le Seigneur qui t’a fait, qui t’a façonné dès le sein maternel et reste ton appui." PAROLE DE DIEU. Isaïe ch 44.2

      

Télécharger
Pentecôte. L’Église primitive de Jérusalem
" Je suis Chrétien " " Je suis Christ "
Pentecôte. L’Église primitive de Jérusal
Document Adobe Acrobat 3.3 MB
Décret Marie Mère de l’Église. Congrégation pour le culte divin. Cardinal Robert Sarah. 11 février 2018
Marie Mère de l’Église. Mater Écclésiae. Cliquez sur l'image
Télécharger
Heureux les coeurs purs car ils verront Dieu . Copyright Béthléem ©
Heureux les coeurs purs car ils verront
Document Adobe Acrobat 2.7 MB

 

+

  

Moi,............

je suis marqué du caractère inéffaçable du Baptême et de l’Onction de l’Esprit Saint depuis le ..........

Je rends grâce d'être ainsi le temple du Père, du Fils et de l’Esprit, sauvé par le Christ. 

Je rend grâce d'être enfant de Dieu pour l'éternité. 

 

La résurrection de la chair et la vie éternelle, cliquez
La résurrection de la chair et la vie éternelle, cliquez
Vie Éternelle
Vie Éternelle

-LA RÉNOVATION DE LA PROFESSION DE FOI BAPTISMALE-

  • Pour vivre dans la liberté des enfants de Dieu , rejetez vous le péché?  Oui, je le rejette.
  • Pour échapper au pouvoir du péché, rejetez vous ce qui conduit au mal? Oui, je le rejette.
  • Pour suivre Jesus-Christ , rejetez vous Satan qui est L’auteur du péché?  Oui, je le rejette. 
  • Croyez vous en Dieu le Père Tout Puissant Créateur du ciel et de la terre ? Je crois.
  • Croyez vous en Jesus-Christ, son Fils unique, qui est né de la Vierge Marie, a souffert la Passion , à été enseveli, est ressuscité d'entre les morts et qui est assis à la droite du Père ? Je crois.
  • Croyez vous en l’Esprit Saint, à la Sainte Église Catholique, à la communion des saints, au pardon des péchés, à la résurrection de la chair et à la Vie éternelle ? Je crois.
  • Que Dieu Tout Puissant Père de notre SEIGNEUR JÉSUS CHRIST, 

qui nous a fait renaître par l'eau et l’Esprit Saint, et qui nous a accordé le pardon de tout péché, nous garde encore par sa grâce , dans le Christ Jésus notre SEIGNEUR pour la Vie éternelle. Amen.

"Ad resurgendum cum Christo"

La résurrection de la chair et la vie éternelle. 

(La sépulture des défunts)

Dans le Christ, «tous ressusciteront avec les corps dont ils sont à présent revêtus» (Concile de Latran IV: DS 801), mais notre corps sera transfiguré en corps glorieux (cf. Ph 3, 21), en «corps spirituel» (1 Co 15, 44).




Sanctuaire marial de Notre-Dame de Verdelais. (33, Gironde France)

Sanctuaire N.D de Verdelais. Consolatrice des affligés. Histoire et spiritualité du Sanctuaire de Verdelais
Notre-Dame de Verdelais, Consolatrice des affligés. Cliquez

" Une louange de gloire, c'est une âme qui demeure en Dieu, qui l'aime d'un amour pur et désintéressé, sans se rechercher dans la douceur de cet amour; qui l'aime par-dessus tous ses dons et quand même elle n'aurait rien reçu de Lui, et qui désire du bien à l'Objet ainsi aimé. Or comment désirer et vouloir effectivement du bien à Dieu si ce n'est en accomplissant sa volonté, puisque cette volonté ordonne toutes choses pour sa plus grande gloire? Donc cette âme doit s'y livrer pleinement, éperdument, jusqu'à ne plus vouloir autre chose que ce que Dieu veut. 

Une louange de gloire, c'est une âme de silence qui se tient comme une lyre sous la touche mystérieuse de l'Esprit Saint afin qu'Il en fasse sortir des harmonies divines ; elle sait que la souffrance est une corde qui produit des sons plus beaux encore, aussi elle aime la voir à son instrument afin de remuer plus délicieusement le Cœur de son Dieu. 

Une louange de gloire, c'est une âme qui fixe Dieu dans la foi et la simplicité ; c'est un réflecteur de tout ce qu'Il est; c'est comme un abîme sans fond dans lequel Il peut s'écouler, s'épancher ; c'est aussi comme un cristal au travers duquel Il peut rayonner et contempler toutes ses perfections et sa propre splendeur. Une âme qui permet ainsi à l'être divin de rassasier en elle son besoin de communiquer " tout ce qu'Il est et tout ce qu'Il a ", est en réalité la louange de gloire de tous ses dons. Enfin une louange de gloire est un être toujours dans l'action de grâces. Chacun de ses actes, de ses mouvements, chacune de ses pensées, de ses aspirations, en même temps qu'ils l'enracinent plus profondément en l'amour, sont comme un écho du Sanctus éternel."

Sainte Élisabeth de la Trinité Carmélite déchaussée

Canonisée le 16 octobre 2016, par le Pape François


"Le monachisme est un patrimoine de l’Eglise indivise, toujours très vivant aussi bien dans les Églises orthodoxes que dans l’Eglise catholique." 

( Lettre Apostolique du pape François : " A tous les Consacrés".)

***

Monastère Saint Macaire d’Egypte, fondé en 360 par MACAIRE

" L’humilité et le brisement du coeur, viennent de la dureté du combat. "

St Macaire IV°s, disciple de Saint Antoine, Père des Moines.


Saint Jean-Paul II Pape 1980,(Bénédiction papale et caresses providentielles... 15 août 1983 Lourdes). cliquez...
Saint Jean-Paul II Pape 1980,(Bénédiction papale et caresses providentielles... 15 août 1983 Lourdes). cliquez...
Baptême de Clovis par saint Rémi. Baptême de la France.  Sainte Clotilde. La sainte Ampoule. Cathédrale de Reims.
Baptême de Clovis par saint Rémi. Baptême de la France. Sainte Clotilde. La sainte Ampoule. Cathédrale de Reims.

 

" France, fille aînée de l’Église, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ?

France, fille aînée de l’Église et éducatrice des peuples, es-tu fidèle, pour le bien de l’homme, à l’Alliance avec la Sagesse éternelle ? "

Saint Jean - Paul II

Atelier Sœur Ermite ©
Atelier Sœur Ermite © SILENCE SOLITUDE COMMUNION, cliquez

" Priez en tout temps, dans l’Esprit ; Apportez -y une vigilance inlassable et intercédez pour tous les saints."Ephésiens 6-18

Noël ! " Dieu se fait homme pour que l’homme soit divinisé. " Saint Irénée. II°s

 

"Le Verbe s’est fait chair pour nous rendre " participants de la nature divine "                                                        (saint Pierre apôtre 2 P 1,4)

 

Sanctuaire de Verdelais
Sanctuaire marial de Notre-Dame de Verdelais
Histoire et spiritualité du Sanctuaire de Verdelais
Histoire et spiritualité du Sanctuaire de Notre-Dame de Verdelais. Cliquez

Histoire de la spiritualité chrétienne. P. Bernard Peyrous. Les Soeurs de Béthléem.
Histoire de la spiritualité chrétienne. P. Bernard Peyrous. Les Soeurs de Béthléem.

" Le sort de l’humanité se décide dans les coeurs priants et les bras levés des contemplatives." Vultum Dei quaerere " Constitution Apostolique du pape François sur la vie contemplative féminine. 

 

Pour le renouveau de la Vie monastique au Sanctuaire de Notre-Dame de Verdelais....

 

 

" J’ai vu tous les filets de L’Ennemi tendus sur la terre, et je dis : qui y échappera ? Et j'entendis : " L’humilité. "

Saint Antoine le Grand IV°s

 

" Ce n’est qu’aux humbles que le Seigneur se révèle par le Saint-Esprit. L’humilité est la Lumière dans laquelle nous pouvons voir la Lumière. "

Saint Silouane de l’Athos.

 

Jésus - Eucharistie. Le Crucifié Ressuscité. Le Très Précieux Sang. www.eremitic.org
Saint Pape Paul VI. Credo du peuple de Dieu. Cliquez

Télécharger
Prière du jubilé du centenaire des appar
Document Adobe Acrobat 1.8 MB

 

« Le 21 novembre, a rappelé le pape, l’Église fête la Présentation de la Très Sainte Vierge Marie au Temple. En cette occasion, remercions le Seigneur pour le don de la vocation des hommes et des femmes qui, dans les monastères et les ermitages, ont consacré leur vie à Dieu. Afin que les contemplatifs puissent remplir leur importante mission, dans la prière et dans un silence actif, ne les privons pas de notre proximité spirituelle et matérielle. »

 "Journée de la Vie contemplative" .Pape François.18.11.15

 

Sanctuaire marial de Notre-Dame de Verdelais, (33 Gironde, France ). Notre-Dame de Verdelais Consolatrice des affligés, Vierge romane en majesté XII°s

 

« Je vous ai dit cela pour que... vous soyez comblés de joie »

 

      "La joie est un besoin et une force pour nous, même physiquement. Une sœur qui a cultivé l'esprit de joie ressent moins la fatigue et est toujours prête à faire le bien. Une sœur remplie de joie prêche sans prêcher. Une sœur joyeuse est comme le rayon de soleil de l'amour de Dieu, l'espérance d'une joie éternelle, la flamme d'un amour brûlant. 

 

      La joie et une des meilleures garanties contre la tentation. Le diable est porteur de poussière et de boue, toute occasion de les jeter sur nous lui est bonne. Un cœur joyeux sait comment s'en protéger."

 

Sainte Térésa de Calcutta. Mère Térésa. 

 

« Demeurez dans mon amour pour que votre joie soit parfaite »— Jn 15, 9-11

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

 

Alléluia. Alléluia.

Mes brebis écoutent ma voix, dit le Seigneur 

moi, je les connais, et elles me suivent.

Alléluia.— Jn 10, 27

 

En ce temps-là,

Jésus disait à ses disciples :

« Comme le Père m’a aimé,

moi aussi je vous ai aimés.

Demeurez dans mon amour.

Si vous gardez mes commandements,

vous demeurerez dans mon amour,

comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père,

et je demeure dans son amour.

Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous,

et que votre joie soit parfaite. »

 

  Parole de Dieu.

 

 

Pour arriver à goûter tout, veillez à n'avoir goût pour rien.

Pour arriver à  savoir tout, veillez à ne rien savoir de rien.

Pour arriver à posséder tout, veillez à ne posséder quoi que ce soit de rien.

Pour arriver à être tout, veillez à n'être rien, en rien.

Pour arriver à ce que vous ne goûtez pas, vous devez passer par ce que vous ne goûtez pas.

Pour arriver à ce que vous ne savez pas, vous devez passer par où vous ne savez pas.

Pour arriver à ce que vous ne possédez pas, vous devez passer par où vous ne possédez pas.

Pour arriver à ce que vous n'êtes pas, vous devez passer par ce que vous n'êtes pas.

 

Moyen de ne pas empêcher le tout.

Quand vous vous arrêtez à quelque chose, vous cessez de vous abandonner au tout.

Car pour venir du tout au tout, il faut se renoncer du tout au tout.

Et quand vous viendrez à avoir tout, il faut l'avoir sans rien vouloir.

Car si vous voulez avoir quelque chose en tout, vous  n'avez pas purement en Dieu votre trésor.

 

Peu importe que l'oiseau soit tenu attaché par un lien faible ou fort. Le lien serait-il faible, tant qu'il n'est pas rompu, l'oiseau restera prisonnier sans pouvoir s'envoler. Ainsi en sera-t-il de l'âme qui se laisse attacher à une chose insignifiante.

 

Aimer, ce n'est pas éprouver de grandes choses, c'est connaître un grand dénuement et une grande souffrance pour l'Aimé.

Jésus-Christ est très peu connu de ceux qui se croient ses amis, car nous les voyons rechercher en lui non ses amertumes, mais leur propre consolation.

Il est mieux de souffrir pour Dieu que de faire des miracles.

 

Saint Jean de la Croix, Docteur mystique

 

Atelier Sœur Ermite © / www.eremitic.org / eremitic-atelier-monastique / sanctuaire de Notre-Dame de Verdelais
Saint Jean de la Croix, docteur mystique. Dessin
Saint Jean de la Croix, docteur mystique. Cliquez

." La sainteté, la perfection - surtout dans la personnalité formée, comme en acte- relèvent du Royaume de Dieu.

Cette oeuvre de sanctification, de préparation à une vocation particulière, revient finalement à une recréation de l’âme, dont Dieu seul peut être l’auteur. Les hommes peuvent cependant participer à ce travail d'éducation, à la manière non pas d'instruments inanimés, mais d’êtres vivants, capables de répondre librement au mouvement de la grâce. C’est pourquoi on peut légitimement les considérer comme des co-créateurs dans la formation d’un homme. Leur action peut prendre différentes formes : don de lire dans les âmes, de comprendre leur état, de discerner leur besoin pour atteindre ce que Dieu a prévu pour elles...

Leur action, dans sa forme la plus élevée, est finalement similaire à celle des sacrements. Comme eux, les âmes saintes sont des vaisseaux de la grâce : leur seul toucher sanctifie et transforme.

De cette action sur les âmes, la vie et l'oeuvre de notre sainte Mère fourmillent d'exemples."

"L’art d'éduquer, regard sur Thérèse d’Avila"  Édith Stein.(sainte Thérèse Bénédicte de la Croix)

 

Sainte Thérèse d’Avila, Docteur de l’Église. Homélie du Bx Pape Paul VI.
Sainte Thérèse d’Avila, Docteur de l’Église. Homélie du Bx Pape Paul VI.
La tradition érémitique en Gironde, en Sud - Gironde 900 ans d'histoire. Sanctuaire marial de Notre-Dame de Verdelais. Barsac, le moulin des Chartreux, le Ciron une si précieuse rivière, l’or des sables. Nairac Barsac. Les Chartreux fils de saint Bruno.
Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face. Carmélite Déchaussée. Docteur de l’Église
Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face. Carmélite Déchaussée. Docteur de l’Église
Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix (Édith Stein ) co-patronne de l’Europe. « Dieu est la vérité. Qui cherche la vérité, cherche Dieu, qu’il en soit conscient ou non. »
Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix (Édith Stein ) co-patronne de l’Europe. « Dieu est la vérité. Qui cherche la vérité, cherche Dieu, qu’il en soit conscient ou non. »
Les femmes dans l’Église. Vie consacrée. Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix (Édith Stein ) co-patronne de l’Europe. Saint Jean-Paul II.
Les femmes dans l’Église. Vie consacrée. Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix (Édith Stein ) co-patronne de l’Europe. Saint Jean-Paul II.

 

Heureux les pauvres en esprit, 
car le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux les doux,
car ils recevront la terre en héritage.
Heureux les affligés, 
car ils seront consolés.
Heureux les affamés et assoiffés de la justice, 
car ils seront rassasiés.
Heureux les miséricordieux, 
car ils obtiendront miséricorde.
Heureux les cœurs purs, 
car ils verront Dieu.
Heureux les artisans de paix, 
car ils seront appelés fils de Dieu.
Heureux les persécutés pour la justice, 
car le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on vous calomnie de toutes manières à cause de moi.
Soyez dans la joie et l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux.

  

Les Béatitudes (Matthieu 5, 3-12)

 

 

 

« Jésus brûle d’amour pour nous… Regarde sa Face adorable !… Regarde ses yeux éteints et baissés !… regarde ses plaies… Regarde Jésus dans sa Face… Là tu verras comme il nous aime. » Ste. Thérèse de l’Enfant Jésus
« Jésus brûle d’amour pour nous… Regarde sa Face adorable !… Regarde ses yeux éteints et baissés !… regarde ses plaies… Regarde Jésus dans sa Face… Là tu verras comme il nous aime. » Ste. Thérèse de l’Enfant Jésus
Combattre la corruption dans l’Église et dans la société. Cardinal Turkson. Préface du Pape François.
Combattre la corruption dans l’Église et dans la société. Cardinal Turkson. Préface du Pape François.
Atelier Sœur Ermite.  Sanctuaire N.D de Verdelais.
Combattre la corruption dans l’Église et dans la société. Pape François. Cliquez
Atelier Sœur Ermite business site
Atelier Sœur Ermite "EREMITIC" Artisanat monastique érémitique