Saint Michel Archange
Saint Michel Archange

Saint Michel Archange, défend nous dans le combat, sois notre secours contre la malice et les embûches du démon. Que Dieu exerce sur lui son empire, nous te le demandons en suppliant. Et toi, Prince de la Milice Céleste, repousse en enfer par la force divine satan et les autres esprits mauvais qui rôdent dans le monde en vue de perdre les âmes.

Icône miraculeuse, Basilique de Béthléem, Terre Sainte 2010 .© copyright Atelier Soeur Ermite.
Icône miraculeuse, Basilique de Béthléem, Terre Sainte 2010 .© copyright Atelier Soeur Ermite.

" Sous l’abri de ta Miséricorde nous nous réfugions Sainte Mère de Dieu, accueille les prières que nous t’adressons dans nos besoins, et délivre nous de tous dangers,Ô Vierge Glorieuse et Bénie. "

🔔 + PRIER +


 

 +

 (A chaque petite croix, faire le signe de croix.)

 


EXORCISME POUR LA SAINTE ÉGLISE
PAR L'INVOCATION DU PROPHÈTE ÉLIE

 

Saint Élie : fête le 20 juillet

 

V/ Confessons †, adorons et glorifions la Trinité Sainte et Glorieuse,
Père, Fils et Saint-Esprit.
R/ Amen.

V/ Saint est Dieu †,
Saint est le Puissant,
Saint est l'Immortel.
R/ Ayez pitié de nous.

V/ Père †, Fils et Saint-Esprit,
soyez pour nous une citadelle imprenable
et un refuge contre le pervers qui nous combat
et contre ses puissances.
R/ Couvrez-nous de l'ombre de vos miséricordes,
quand les bons seront séparés des méchants.

V/ Et que les Anges et les Archanges se disent dans leurs rangs :
qu'il doit être doux, le chant des hommes,
R/ Pour que Dieu exauce si vite leurs demandes.

V/ Gloire au Père †, au Fils et au Saint-Esprit,
commencement et achèvement de toutes choses.
R/ Que sa miséricorde et sa grâce abondent en nous, faibles et pécheurs,
dans les deux siècles et jusqu'aux siècles des siècles.
Amen.

 

Lecture du 1er livre des Rois
1R 18, 30-40

 

Alors Élie dit à la foule : « Approchez », et toute la foule s'approcha de lui. Il releva l'autel du Seigneur, qui avait été démoli. Il prit douze pierres, selon le nombre des tribus des fils de Jacob à qui le Seigneur avait dit : « Ton nom sera Israël. » Avec ces pierres il érigea un autel au Seigneur. Il creusa autour de l'autel une rigole d'une capacité d'environ trente litres. Il disposa le bois, dépeça le taureau et le plaça sur le bûcher. Puis il dit : « Emplissez d'eau quatre cruches, et versez-les sur la victime et sur le bois. » Et l'on fit ainsi. Il dit : « Une deuxième fois ! » et l'on recommença. Il dit : « Une troisième fois ! » et l'on recommença encore. L'eau ruissela autour de l'autel, et la rigole elle-même fut remplie d'eau. À l'heure du sacrifice du soir, Élie le prophète s'avança et dit : « Seigneur, Dieu d'Abraham, d'Isaac et d'Israël, on saura aujourd'hui que tu es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur, et que j'ai accompli toutes ces choses sur ton ordre. Réponds-moi, Seigneur, réponds-moi, pour que tout ce peuple sache que c'est toi, Seigneur, qui es Dieu, et qui as retourné leur cœur ! » Alors le feu du Seigneur tomba, il dévora la victime et le bois, les pierres et la poussière, et l'eau qui était dans la rigole. Tout le peuple en fut témoin ; les gens tombèrent la face contre terre et dirent : « C'est le Seigneur qui est Dieu ! C'est le Seigneur qui est Dieu ! » Élie leur dit : «Saisissez les prophètes de Baal; qu'aucun d'eux n'échappe !» Et ils les saisirent. Élie les fit descendre au torrent de Kishon, où il les égorgea.

 

Seigneur compatissant, ayez pitié de nous et secourez-nous !

 

SEIGNEUR Dieu qui êtes admirable en vos saints, nous vous bénissons d'avoir suscité saint Élie, le prophète à la parole de feu; Vous avez fait de lui le témoin fidèle de votre vérité; Vous l'avez rempli d'un zèle ardent pour la sainteté de votre Nom et de votre Maison; Vous lui avez donné le courage et la Foi pour s'opposer puissamment aux hommes aveuglés par leur orgueil : il n'a pas craint de les menacer de vos foudres, de dénoncer leurs égarements et de châtier leurs péchés.

Sur le pays infidèle et rebelle, entraîné par des rois impies au culte du faux dieu Baal, il a envoyé la sècheresse et la famine; au traître Achab, séduit par Jézabel, il fulmina la condamnation divine lui annonçant que sa race serait détruite et les mâles de sa famille exterminés; à Jézabel, il prédit que les chiens la dévoreraient au champ de Yizréel.

Nous vous bénissons, Seigneur, pour la puissance de votre Nom et la force de votre Parole, grâce auxquelles saint Élie a détrôné Baal, supprimé ses prophètes et ses prêtres, rebâti votre Autel et rétabli votre culte; c'est alors que le feu tomba sur l'holocauste et que votre gloire éclata aux yeux du peuple rassemblé sur le mont Carmel, qui vous adora en proclamant : « C'est le Seigneur qui est le vrai Dieu ! C'est le Seigneur qui est le vrai Dieu ! »

Élie a puni le roi Ochozias qui s'était détourné de Vous pour consulter Baal Zebub, lorsqu'il lui annonça qu'il ne descendrait pas du lit où il était monté mais qu'il mourrait certainement; il a brisé son orgueil en appelant le feu du ciel sur les deux cinquanteniers arrogants qu'il lui avait envoyés ainsi que sur leurs troupes, tandis que le troisième fut épargné à cause de l'humilité de son cœur.

Épée acérée et tranchante brandie pour la gloire et la sainteté de votre Nom, Élie a frappé de terreur le démon Baal ainsi que ses adorateurs : Jézabel, ses prophètes et ses prêtres, et il a jeté à terre son culte impie et perfide; mais pour ceux qui craignaient Dieu en Israël, il a été un défenseur plein de miséricorde et de bonté.

Soyez béni, Seigneur, pour lui avoir permis de répandre les largesses de votre Amour. A l'humble veuve de Sarepta qui l'avait reçu avec confiance en dépit de sa pauvreté, il prédit : « Ainsi parle Celui qui est, le Dieu d'Israël : Jarre de farine ne s'épuisera, cruche d'huile ne se videra, jusqu'au jour où Celui qui est enverra la pluie sur la face de la terre ». Et quand son fils mourut, il l'arracha à la mort par l'invocation de votre Nom très puissant.

C'est lui aussi qui, obéissant à vos ordres, appela Élisée à lui succéder dans le ministère prophétique; puis, il donna à Jéhu l'onction de roi d'Israël afin que se perpétuent, au sein de votre peuple, le témoignage de l'Alliance et le culte de votre Sainteté. Enfin quand il eut accompli toutes ces choses selon votre volonté, vous l'avez élevé vers votre gloire au milieu d'un tourbillon sur un char et des chevaux de feu, et votre grâce fit de lui « chars et cavalerie d'Israël ».

Pour saint Élie, nous vous bénissons, Seigneur notre Dieu !

 

Exorcisme

 

NOUS t'exorcisons † Baal, qui voulus instaurer ton culte de mort en place du culte au Dieu vivant et vrai, démon trompeur et corrupteur des prêtres, qui veux encore de nos jours les entraîner sur la voie de la trahison et de la prostitution.

Nous t'exorcisons † par le Dieu trois fois Saint qui a fait éclater sa gloire aux yeux de son peuple en se servant d'un faible mortel; et toi tu es resté muet, impuissant et honteux, alors que tout le peuple reconnaissait le Dieu véritable en proclamant : « C'est le Seigneur qui est le vrai Dieu ! C'est le Seigneur qui est le vrai Dieu ! »

Nous t'exorcisons † démon infécond et stérile, après le Dieu † Tout-Puissant qui t'a humilié devant les hommes et, par son prophète Élie, a démasqué ton imposture, ton impiété et ta perfidie.

Nous t'exorcisons † Baal profanateur, vaincu par cet homme dont le seul nom te couvre de confusion et d'infamie et te fait trembler de peur et de rage à cause de la défaite qu'il t'a infligé sur le mont Carmel.

Nous t'exorcisons † Baal, par le prophète qui s'est levé du sein du peuple de Dieu et dont la parole brûlante comme une torche t'a réduit en cendres devant les fils d'Israël, alors que dans ton fol orgueil tu te prétendais leur dieu.

Nous t'exorcisons † Baal, par le châtiment qu'Élie infligea au roi Achab en disant : « Par Celui qui est vivant, le Dieu d'Israël que je sers, il n'y aura ces années-ci ni rosée ni pluie sauf à mon commandement ».

Nous t'exorcisons † dieu de la pluie et de la fertilité, par la sècheresse dont Élie le Thesbyte frappa le pays infidèle, et par la famine qui te confondit en montrant au monde ton vrai visage : démon de la stérilité et de l'aridité, qui veux dérober aux hommes l'abondance de la Vie et la fertilité de la grâce.

Nous t'exorcisons † Baal, par la jarre de farine et la cruche d'huile qui ne se sont épuisées ni vidées pendant tout le temps de la sécheresse, signes de bénédiction et de salut pour ceux qui avaient mis leur confiance dans l'unique Seigneur; ils ont résisté à tes enchantements et Lui sont restés fidèles, alors que tous ceux qui s'étaient laissés entraîner par tes abominations mouraient de la disette et de la faim.

Nous t'exorcisons † démon homicide et cruel, par saint Élie qui rendit à la vie le fils de la veuve de Sarepta en implorant le Dieu trois fois Saint : « Ô Toi qui es, mon Dieu, je t'en prie, fais revenir en lui l'âme de cet enfant ! »

Nous t'exorcisons † apostat, par l'épée avec laquelle saint Élie égorgea tes faux prophètes et il n'échappa aucun d'eux.

Nous t'exorcisons † par le nuage que vit le serviteur d'Élie qui lui dit : « Voici un nuage petit comme une main d'homme, qui monte de la mer », signe de la fin de la sécheresse.

Nous t'exorcisons † par la pluie que répandit ce nuage sur le pays d'Israël, ondée bienfaisante pour les élus de Celui qui es; mais pour tes serviteurs : flots dévastateurs, déluge d'amertume, écume de colère.

Baal, nous t'exorcisons † avec tous tes valets, par le feu que fit descendre le saint prophète Élie sur les cinquanteniers effrontés d'Ochozias, le roi impie.

Meurtrier, voleur et destructeur de justice, nous t'exorcisons † avec toutes tes Jézabel et tous tes Achab par la condamnation divine que fulmina saint Élie contre eux quand il dit : « Ainsi parle Celui qui est : « Tu as assassiné, et de plus tu usurpes ! » C'est pourquoi, ainsi parle Celui qui est : « À l'endroit même où les chiens ont lapé le sang de Nabot, les chiens laperont le tien. Voici que je vais faire venir sur toi le malheur : je balayerai ta race et j'exterminerai les mâles de ta famille» et «Les chiens dévoreront Jézabel dans le champ de Yizréel ».

Nous exorcisons † aussi ton culte maudit que le saint prophète tourna en dérision quand il dit à tes prêtres : « Criez plus fort, car c'est un dieu, il a des soucis ou des affaires ou bien il est en voyage, peut-être il dort et il se réveillera ». Et tes serviteurs crièrent plus fort, se tailladèrent selon leur coutume avec des épées jusqu'à l'effusion de leur sang, mais toi, tu restas impuissant, humilié et muet.

Profanateur de nos églises et chef des sacrilèges, nous t'exorcisons aujourd'hui † par l'autel qu'Élie érigea au nom de Celui qui est sur le mont Carmel; par le sacrifice qu'il Lui offrit; et par le feu divin qui embrasa l'holocauste et le bois et l'eau qui était dans le fossé.

Nous exorcisons enfin † tes adorateurs, tes prêtres et tous tes serviteurs, par la prière qu'éleva saint Élie vers le Dieu vivant en disant: « Ô Toi qui est, Dieu d'Abraham, d'Isaac et d'Israël, fais que l'on sache aujourd'hui que Tu es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur et que c'est par ton ordre que j'ai accompli toutes ces choses ».

Seigneur compatissant, ayez pitié de nous et secourez-nous !

SEIGNEUR notre Dieu, nous vous en supplions : faites briller votre visage sur notre Mère, la sainte Eglise, attaquée par Baal flanqué de Judas son complice inséparable. Aujourd'hui comme autrefois, leurs acolytes s'assirent à la table de Jézabel, persécutent les prêtres de votre Fils bien-aimé et s'efforcent de les pousser à la trahison. Les voici acharnés contre votre Sanctuaire, mettant tout en œuvre pour pervertir la foi, faire cesser le culte et l'oblation dans votre Temple saint et renverser l'autel de l'Agneau immolé. Non contents d'aveugler et de tromper les brebis du troupeau, ils persécutent et humilient son Vicaire sur la terre, attentent à sa vie, et par leurs maléfices, leurs messes noires et leurs rites sataniques, projettent de renverser son trône pour instaurer le règne de l'antéchrist.

C'est pourquoi, Seigneur notre Dieu, nous vous conjurons d'envoyer maintenant encore saint Élie au secours de votre peuple contre les puissances déchaînées de l'enfer. Veuillez accorder au Saint-Père, aux cardinaux, aux patriarches, aux évêques et aux prêtres « une double part de son esprit ». Que le feu de votre Esprit Saint les embrase et qu'ils se dressent comme des phares lumineux. Que leur parole brûle comme une torche. Protégez en particulier le Saint-Père contre ses ennemis, accordez-lui la force d'arracher et d'abattre, de bâtir et de planter (Jr 1, 10). Que par son ministère, jamais ne s'épuise la jarre de farine pour le Pain de la vie ni ne se vide la cruche d'huile pour la lumière des nations.

Comme saint Élie fut «chars et cavalerie d'Israël», que le Vicaire de votre Fils et les pasteurs que vous avez oints de votre Esprit Saint soient pour la sainte Eglise « chars et cavalerie ». Qu'ils paissent et gouvernent votre peuple sans craindre de dénoncer le mensonge et l'erreur. Qu'ils combattent et confondent les loups apostats et voraces qui se dissimulent sous la peau des brebis pour mieux les dévoyer. Oui, Seigneur, que tous les chefs de votre peuple, unis au Successeur de Pierre, ravivent le don de la grâce qu'ils ont reçue avec l'imposition des mains; qu'ils déploient la puissance et l'autorité de leurs mains consacrées pour sauver votre peuple des assauts de Satan et de ses anges de ténèbres. Enfin qu'avec le soutien de l'Immaculée, Gloire du Carmel, et par l'intercession de saint Élie, ils rendent à vos enfants la liberté de vous louer, vous le seul vrai Dieu, dans l'Oblation immarcescible de votre Fils sur l'autel de son Sacrifice.

Que le feu de votre courroux s'abatte aujourd'hui sur Baal et tous les Judas; que leurs complots soient dévoilés, leurs conjurations démasquées, leurs loges dévastées, leurs persécutions démantelées, leurs maléfices anéantis, et toutes leurs dupes rendus à la vraie foi. Nous vous le demandons par l'intercession du grand et saint prophète Élie, de la Très sainte et Très pure, Immaculée et toujours Vierge Marie, Mère de l'Eglise, et par la Passion et les mérites de votre Fils bien-aimé, Jésus-Christ notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne † avec Vous en l'unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles.

 

Que votre prière, ô saint Élie, soit notre rempart !

 

Exorcisme

 

NOUS t'adjurons Baal, sois arraché † et chassé du Temple Saint de Dieu et de ses consacrés, sois arraché et chassé [nommer des cibles précises : du Vatican, des congrégations romaines, des patriarcats, des évêchés, des diocèses, des paroisses, des presbytères, des séminaires, des facultés de théologie, des monastères, des couvents, des églises et des sanctuaires; de l'entourage du Saint-Père, les cardinaux, les patriarches, les évêques, les prêtres et tout le clergé, les séminaristes, les professeurs de théologie et les théologiens; les moines et les moniales, les religieux et les religieuses] en vertu de la condamnation que fulmine aujourd'hui contre toi notre Mère la Sainte Eglise par nous, ses enfants [pour les prêtres : et ministres indignes].

Forts du soutien des cohortes angéliques, de la prière des saints du ciel, de la protection de l'Immaculée la Toute Sainte et toujours Vierge Marie, Gloire du Carmel, Tour de David, Arche d'Alliance, Trône de la divine Sagesse, Reine des Anges; et couverts du très précieux Sang du divin Agneau, nous saisissons maintenant l'épée de saint Élie † par laquelle te fut infligée la défaite la plus amère et la plus humiliante.

VOICI la grande adjuration : Par le pouvoir de notre saint Baptême, la grâce de notre Confirmation [pour les prêtres : et l'autorité de notre sacerdoce], avec la permission de la Très Sainte Trinité et au Nom tout-puissant de JÉSUS :

Nous brisons et abolissons † ton pouvoir maléfique. Nous ruinons et détruisons † tes rites, tes messes noires et toutes tes magies. Nous éventons et dénonçons † tes complots et tes sacrilèges. Nous cassons et divisons † tes collusions et tes tables de réunions. Nous rompons et annulons † la coalition satanico-maçonnique. Nous enchaînons et paralysons † l'action et le pouvoir de ses membres. Nous dévastons et anéantissons † tes loges et tes lieux de culte satanique. Nous brouillons et confondons † tes desseins et tes plans impies. Enfin, nous invoquons † la foudre de Dieu sur tous les artifices, sans exception, dont tu te sers pour frapper le Pasteur et disperser le troupeau.

Tu es vaincu Baal, par la Croix Glorieuse de l'Agneau immolé, par le saint et parfait Sacrifice de son Corps et de son Sang, et par l'éternelle Louange que son Épouse indivise fait monter jusqu'au ciel et unit à l'intemporelle et céleste Liturgie des Anges et des Saints de Dieu.

Tu es vaincu par Jésus vrai Dieu et vrai Homme, Celui qui est, qui était et qui vient. Tu es vaincu par son prophète Élie. Tu es vaincu par l'Église de Jésus-Christ avec ses apôtres et ses martyrs, ses saints pontifes, ses saints évêques et ses saints prêtres. Tu es vaincu par tous ceux qui lavent aujourd'hui leur robe dans le Sang de l'Agneau. Il ne te reste qu'à crier amèrement ta défaite et à t'engloutir dans la fournaise ardente de feu et de soufre.

Assurés de la victoire, nous élevons maintenant vers Jésus notre action de grâces, et, avec la Milice des Incorporels et tous les bienheureux dans le ciel, nous proclamons :

« Saint, Saint, Saint, Seigneur, Dieu des armées. Tu es digne, ô notre Maître et notre Dieu de recevoir la gloire, l'honneur et la puissance, car c'est Toi qui créas l'univers, par ta volonté, il n'était pas et il fut créé. Voici, Il a vaincu le Lion de la tribu de Juda, le rejeton de David. Tu es digne de prendre le Livre et d'en briser les sceaux, car tu fus égorgé et tu rachetas pour Dieu, au prix de ton Sang, des hommes de toute race, langue, peuple et nation. Tu as fait d'eux pour notre Dieu une royauté de prêtres régnant sur la terre. Digne est l'Agneau égorgé de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire et la louange. À Celui qui siège sur le trône ainsi qu'à l'Agneau, la louange, l'honneur, la gloire et la puissance dans les siècles des siècles. Amen ! »

Prions

SEIGNEUR notre Père et Dieu des miséricordes, fidèle et juste, nous croyons fermement que vous avez envoyé votre Fils Jésus dans le monde pour détruire les œuvres du diable. Nous croyons qu'Il a bâti son Église sur le roc de Pierre et promis que les portes de l'enfer ne prévaudront jamais contre elle. C'est pourquoi nous proclamons : « Il a vaincu le Lion de la tribu de Juda, le descendant de David ». Et nous Vous louons, nous vous glorifions, nous vous rendons grâces, Dieu notre Père, pour l'ultime et éclatant triomphe du divin Cœur de votre Fils bien-aimé, Notre Seigneur Jésus-Christ, et celui du Cœur Immaculé de sa Très Sainte Mère, la bienheureuse Vierge Marie qui écrasa la tête de l'antique serpent. Que votre prière, ô toute Bénie soit notre rempart !

 

À LA TOUTE SAINTE, NOTRE SOUVERAINE,
MÈRE DE DIEU ET TOUJOURS VIERGE MARIE

 

Nous vous rendons grâce et nous vous magnifions, Marie, Fille de David, Épouse resplendissante de sainteté, Mère de Dieu demeurée Vierge. Nous vous rendons grâce et nous vous magnifions, Arche d'Alliance, Trône de la divine Sagesse, Porte scellée. Nous vous rendons grâce et nous vous magnifions, Écuelle neuve d'Élisée qui assainit l'amertume introduite par le serpent en Éden. Nous vous rendons grâce et nous vous magnifions, Nuage béni qui monte de la mer et répand sur ses enfants exilés dans cette vallée de larmes les grâces qui jaillissent de son sein très pur.

Gloire du Carmel, nous vous conjurons : Que par votre puissante intercession, l'Esprit Saint répande sur son Épouse la pluie de ses sept dons sacrés. Étoile brillante du matin, dissipez les ténèbres de l'erreur qui tentent d'aveugler ses pasteurs. Secours des chrétiens toujours exaucé, prenez la tête de leur combat contre les esprits de malice. Souveraine des Anges, envoyez-leur les armées du ciel pour écraser l'ennemi acharné à leur perte.

Que l'Église qui les a engendrés à la vie soit, comme au jour de la Pentecôte, renouvelée dans l'Esprit Saint. Que votre tendresse maternelle ramène au Père céleste tous ses enfants égarés. Nous vous supplions, ô notre Mère : que la flamme d'amour qui s'élève de votre Cœur aveugle Satan et déjoue tous ses plans. Couvrez de votre puissante protection le Saint-Père, les évêques et les prêtres afin qu'ils mènent tous les hommes au ciel en gardant intact le dépôt de la foi jusqu'à la venue en gloire de votre Fils, Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

Et vous qui êtes la Mère de l'Église, affermissez-nous dans l'espérance en la victoire de votre Cœur Immaculé, pour qu'avec tous ses rassemblés, nous puissions chanter, jubiler et psalmodier l'hymne éternel à la gloire infinie du Père † du Fils et du Saint-Esprit dans les deux siècles et jusqu'aux siècles des siècles. Amen.

 

Seigneur Jésus , scellez + de votre Sang les bons, les méchants et le diable.

Père Saint, j’ invoque le Précieux Sang de votre Fils sur vos enfants, pour les protéger et les libérer, sur ceux qui font du mal pour les rendre impuissants et sur les démons pour les terrasser définitivement. 

 

***



 Exorcisme pour le Sanctuaire N.D de Verdelais, par l ’ invocation du prophète Élie.

[ Abrégé, extrait de l’Exorcisme de Saint ÉLIE. ]

(A chaque petite croix, faire le signe de croix.)

 

SEIGNEUR notre Dieu, nous vous en supplions : faites briller votre visage sur notre Mère, la sainte Eglise, attaquée par Baal flanqué de Judas son complice inséparable. Aujourd'hui comme autrefois, leurs acolytes s'assirent à la table de Jézabel, persécutent les prêtres de votre Fils bien-aimé et s'efforcent de les pousser à la trahison. Les voici acharnés contre votre Sanctuaire, mettant tout en œuvre pour pervertir la foi, faire cesser le culte et l'oblation dans votre Temple saint et renverser l'autel de l'Agneau immolé. Non contents d'aveugler et de tromper les brebis du troupeau, ils persécutent et humilient son Vicaire sur la terre, attentent à sa vie, et par leurs maléfices, leurs messes noires et leurs rites sataniques, projettent de renverser son trône pour instaurer le règne de l'antéchrist.

C'est pourquoi, Seigneur notre Dieu, nous vous conjurons d'envoyer maintenant encore saint Élie au secours de votre peuple contre les puissances déchaînées de l'enfer. Veuillez accorder au Saint-Père, aux cardinaux, aux patriarches, aux évêques et aux prêtres « une double part de son esprit ». Que le feu de votre Esprit Saint les embrase et qu'ils se dressent comme des phares lumineux. Que leur parole brûle comme une torche. Protégez en particulier le Saint-Père contre ses ennemis, accordez-lui la force d'arracher et d'abattre, de bâtir et de planter (Jr 1, 10). Que par son ministère, jamais ne s'épuise la jarre de farine pour le Pain de la vie ni ne se vide la cruche d'huile pour la lumière des nations.

Comme saint Élie fut «chars et cavalerie d'Israël», que le Vicaire de votre Fils et les pasteurs que vous avez oints de votre Esprit Saint soient pour la sainte Eglise « chars et cavalerie ». Qu'ils paissent et gouvernent votre peuple sans craindre de dénoncer le mensonge et l'erreur. Qu'ils combattent et confondent les loups apostats et voraces qui se dissimulent sous la peau des brebis pour mieux les dévoyer. Oui, Seigneur, que tous les chefs de votre peuple, unis au Successeur de Pierre, ravivent le don de la grâce qu'ils ont reçue avec l'imposition des mains; qu'ils déploient la puissance et l'autorité de leurs mains consacrées pour sauver votre peuple des assauts de Satan et de ses anges de ténèbres. Enfin qu'avec le soutien de l'Immaculée, Gloire du Carmel, et par l'intercession de saint Élie, ils rendent à vos enfants la liberté de vous louer, vous le seul vrai Dieu, dans l'Oblation immarcescible de votre Fils sur l'autel de son Sacrifice.

Que le feu de votre courroux s'abatte aujourd'hui sur Baal et tous les Judas; que leurs complots soient dévoilés, leurs conjurations démasquées, leurs loges dévastées, leurs persécutions démantelées, leurs maléfices anéantis, et toutes leurs dupes rendus à la vraie foi. Nous vous le demandons par l'intercession du grand et saint prophète Élie, de la Très sainte et Très pure, Immaculée et toujours Vierge Marie, Mère de l'Eglise, et par la Passion et les mérites de votre Fils bien-aimé, Jésus-Christ notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne † avec Vous en l'unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles.

Que votre prière, ô saint Élie, soit notre rempart !

 

Exorcisme

 

NOUS t'adjurons Baal, sois arraché † et chassé du Temple Saint de Dieu et de ses consacrés, sois arraché et chassé: du SANCTUAIRE ET DE LA BASILIQUE DE NOTRE-DAME DE VERDELAIS,  en vertu de la condamnation que fulmine aujourd'hui contre toi notre Mère la Sainte Eglise par nous, ses enfants [pour les prêtres : et ministres indignes].

Forts du soutien des cohortes angéliques, de la prière des saints du ciel, de la protection de l'Immaculée la Toute Sainte et toujours Vierge Marie, Gloire du Carmel, Tour de David, Arche d'Alliance, Trône de la divine Sagesse, Reine des Anges; et couverts du très précieux Sang du divin Agneau, nous saisissons maintenant l'épée de saint Élie † par laquelle te fut infligée la défaite la plus amère et la plus humiliante.

VOICI la grande adjuration : Par le pouvoir de notre saint Baptême, la grâce de notre Confirmation [pour les prêtres : et l'autorité de notre sacerdoce], avec la permission de la Très Sainte Trinité et au Nom tout-puissant de JÉSUS :

Nous brisons et abolissons † ton pouvoir maléfique. Nous ruinons et détruisons † tes rites, tes messes noires et toutes tes magies. Nous éventons et dénonçons † tes complots et tes sacrilèges. Nous cassons et divisons † tes collusions et tes tables de réunions. Nous rompons et annulons † la coalition satanico-maçonnique. Nous enchaînons et paralysons † l'action et le pouvoir de ses membres. Nous dévastons et anéantissons † tes loges et tes lieux de culte satanique. Nous brouillons et confondons † tes desseins et tes plans impies. Enfin, nous invoquons † la foudre de Dieu sur tous les artifices, sans exception, dont tu te sers pour frapper le Pasteur et disperser le troupeau.

Tu es vaincu Baal, par la Croix Glorieuse de l'Agneau immolé, par le saint et parfait Sacrifice de son Corps et de son Sang, et par l'éternelle Louange que son Épouse indivise fait monter jusqu'au ciel et unit à l'intemporelle et céleste Liturgie des Anges et des Saints de Dieu.

Tu es vaincu par Jésus vrai Dieu et vrai Homme, Celui qui est, qui était et qui vient. Tu es vaincu par son prophète Élie. Tu es vaincu par l'Église de Jésus-Christ avec ses apôtres et ses martyrs, ses saints pontifes, ses saints évêques et ses saints prêtres. Tu es vaincu par tous ceux qui lavent aujourd'hui leur robe dans le Sang de l'Agneau. Il ne te reste qu'à crier amèrement ta défaite et à t'engloutir dans la fournaise ardente de feu et de soufre.

Assurés de la victoire, nous élevons maintenant vers Jésus notre action de grâces, et, avec la Milice des Incorporels et tous les bienheureux dans le ciel, nous proclamons :

« Saint, Saint, Saint, Seigneur, Dieu des armées. Tu es digne, ô notre Maître et notre Dieu de recevoir la gloire, l'honneur et la puissance, car c'est Toi qui créas l'univers, par ta volonté, il n'était pas et il fut créé. Voici, Il a vaincu le Lion de la tribu de Juda, le rejeton de David. Tu es digne de prendre le Livre et d'en briser les sceaux, car tu fus égorgé et tu rachetas pour Dieu, au prix de ton Sang, des hommes de toute race, langue, peuple et nation. Tu as fait d'eux pour notre Dieu une royauté de prêtres régnant sur la terre. Digne est l'Agneau égorgé de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire et la louange. À Celui qui siège sur le trône ainsi qu'à l'Agneau, la louange, l'honneur, la gloire et la puissance dans les siècles des siècles. Amen ! »

Prions

SEIGNEUR notre Père et Dieu des miséricordes, fidèle et juste, nous croyons fermement que vous avez envoyé votre Fils Jésus dans le monde pour détruire les œuvres du diable. Nous croyons qu'Il a bâti son Église sur le roc de Pierre et promis que les portes de l'enfer ne prévaudront jamais contre elle. C'est pourquoi nous proclamons : « Il a vaincu le Lion de la tribu de Juda, le descendant de David ». Et nous Vous louons, nous vous glorifions, nous vous rendons grâces, Dieu notre Père, pour l'ultime et éclatant triomphe du divin Cœur de votre Fils bien-aimé, Notre Seigneur Jésus-Christ, et celui du Cœur Immaculé de sa Très Sainte Mère, la bienheureuse Vierge Marie qui écrasa la tête de l'antique serpent. Que votre prière, ô toute Bénie soit notre rempart !

 

À LA TOUTE SAINTE, NOTRE SOUVERAINE,
MÈRE DE DIEU ET TOUJOURS VIERGE MARIE

 

Nous vous rendons grâce et nous vous magnifions, Marie, Fille de David, Épouse resplendissante de sainteté, Mère de Dieu demeurée Vierge. Nous vous rendons grâce et nous vous magnifions, Arche d'Alliance, Trône de la divine Sagesse, Porte scellée. Nous vous rendons grâce et nous vous magnifions, Écuelle neuve d'Élisée qui assainit l'amertume introduite par le serpent en Éden. Nous vous rendons grâce et nous vous magnifions, Nuage béni qui monte de la mer et répand sur ses enfants exilés dans cette vallée de larmes les grâces qui jaillissent de son sein très pur.

Gloire du Carmel, nous vous conjurons : Que par votre puissante intercession, l'Esprit Saint répande sur son Épouse la pluie de ses sept dons sacrés. Étoile brillante du matin, dissipez les ténèbres de l'erreur qui tentent d'aveugler ses pasteurs. Secours des chrétiens toujours exaucé, prenez la tête de leur combat contre les esprits de malice. Souveraine des Anges, envoyez-leur les armées du ciel pour écraser l'ennemi acharné à leur perte.

Que l'Église qui les a engendrés à la vie soit, comme au jour de la Pentecôte, renouvelée dans l'Esprit Saint. Que votre tendresse maternelle ramène au Père céleste tous ses enfants égarés. Nous vous supplions, ô notre Mère : que la flamme d'amour qui s'élève de votre Cœur aveugle Satan et déjoue tous ses plans. Couvrez de votre puissante protection le Saint-Père, les évêques et les prêtres afin qu'ils mènent tous les hommes au ciel en gardant intact le dépôt de la foi jusqu'à la venue en gloire de votre Fils, Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

Et vous qui êtes la Mère de l'Église, affermissez-nous dans l'espérance en la victoire de votre Cœur Immaculé, pour qu'avec tous ses rassemblés, nous puissions chanter, jubiler et psalmodier l'hymne éternel à la gloire infinie du Père † du Fils et du Saint-Esprit dans les deux siècles et jusqu'aux siècles des siècles. Amen.

 

Seigneur Jésus , scellez + de votre Sang les bons, les méchants et le diable.

Père Saint, j’ invoque le Précieux Sang de votre Fils sur vos enfants, pour les protéger et les libérer, sur ceux qui font du mal pour les rendre impuissants et sur les démons pour les terrasser définitivement. 

 

***



 

EXORCISME CONTRE SATAN ET LES ANGES REBELLES
publié par l'ordre du Souverain Pontife Léon XIII

 

Au Nom du Père †, et du Fils, et du Saint-Esprit. Amen.

 

Psaume 67

Que Dieu se lève et que ses ennemis soient dispersés !
Et que fuient devant sa Face ceux qui le haïssent !

Comme s'évanouit la fumée, qu'ils disparaissent ! 
Comme fond la cire en face du feu,
ainsi périssent les méchants devant la Face de Dieu !

 

Psaume 34

Juge, Seigneur, ceux qui me nuisent ;
combats ceux qui me combattent !

Qu'ils aient honte et soient confus, ceux qui en veulent à ma vie !
Qu'ils reculent et soient confondus, ceux qui méditent mon malheur !

Qu'ils soient comme la poussière face au vent et que l'Ange du Seigneur les pourchasse !
Que leur chemin soit ténèbres et glissade et que l'Ange du Seigneur les poursuive !

Car sans raison ils ont caché contre moi leur filet de mort ;
ils ont fait à mon âme des reproches inconsistants.

Que la perte les surprenne ; que le filet qu'ils ont caché les prenne ;
et qu'ils tombent dans leur propre piège !
Et mon âme exultera dans le Seigneur, jubilera en son salut.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit,
comme il était au commencement,
maintenant et toujours,
et dans tous les siècles des siècles !
Amen !

 

Prière à Saint Michel

 

Très glorieux Prince de l'armée céleste, saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat et la lutte qui est la nôtre contre les Principautés et les Puissances, contre les souverains de ce monde de ténèbres, contre les esprits de malice répandus dans les airs (Ep 6, 10-12). Venez en aide aux hommes, que Dieu a créés incorruptibles, et faits à Son image et ressemblance, et rachetés à si haut prix de la tyrannie du démon (Sg 2, 23 ; 1 Co 6, 20). Combattez aujourd'hui, avec l'armée des Anges bienheureux, les combats du Seigneur, comme vous avez combattu jadis contre le chef de l'orgueil, Lucifer, et ses anges rebelles ; et ils n'eurent pas le dessus, et on ne trouva plus leur place dans le ciel. Mais il fut jeté, ce grand dragon, l'antique serpent, celui qu'on appelle diable et Satan, celui qui égare le monde entier ; et il fut jeté sur la terre, et ses anges furent jetés avec lui (Ap 12, 8-9). Voilà que cet antique ennemi et homicide s'est dressé avec véhémence. Déguisé en ange de lumière, avec toute la horde des mauvais esprits, il parcourt et envahit la terre profondément, afin d'y effacer le Nom de Dieu et de Son Christ, et de voler, tuer et perdre de la mort éternelle les âmes destinées à la couronne de la gloire éternelle. Le poison de sa malice, comme un fleuve répugnant, le dragon malfaisant le fait couler dans des hommes à l'esprit dépravé et au cœur corrompu ; esprit de mensonge, d'impiété et de blasphème ; et souffle mortel de la luxure et de tous les vices et iniquités. L'Église, épouse de l'Agneau immaculé, des ennemis très rusés l'ont saturée d'amertume et abreuvée d'absinthe ; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu'elle a de plus précieux. Là où a été établi le Siège du bienheureux Pierre et la Chaire de la Vérité pour la lumière des nations, là ils ont posé le trône de l'abomination de leur impiété ; de sorte qu'en frappant le Pasteur, ils puissent aussi disperser le troupeau. Soyez donc là, Chef invincible, auprès du peuple de Dieu, contre les assauts des forces spirituelles du mal, et donnez-lui la victoire ! C'est vous que la Sainte Église vénère comme son gardien et son patron. Vous qu'elle se fait gloire d'avoir comme défenseur contre les puissances criminelles de la terre et de l'enfer. C'est à vous que le Seigneur a confié les âmes rachetées pour les introduire dans la céleste félicité. Conjurez le Dieu de paix d'écraser Satan sous nos pieds, afin qu'il ne puisse plus retenir les hommes dans ses chaînes, et nuire à l'Église. Présentez au Très-Haut nos prières, afin que, bien vite, nous préviennent les miséricordes du Seigneur, et que vous saisissiez le dragon, l'antique serpent, qui est le diable et Satan, et que vous le jetiez enchaîné dans l'abîme, en sorte qu'il ne puisse plus jamais séduire les nations (Ap 20, 3). C'est pourquoi, comptant sur votre main forte et votre protection, de par l'autorité sacrée de notre sainte Mère l'Église, nous entreprenons avec confiance et sûreté, au Nom de Jésus-Christ, notre Dieu et Seigneur, de repousser les attaques et les ruses du démon.

Voici la Croix du Seigneur, fuyez, Puissances ennemies !
Il a vaincu, le Lion de la tribu de Juda, le Rejeton de David !

Que votre miséricorde, Seigneur, s'exerce sur nous,
Dans la mesure de notre espérance en vous !

Seigneur, exaucez ma prière,
Et que mon cri parvienne jusqu'à vous !

Le Seigneur soit avec vous.
Et avec votre esprit.

 

Prions

 

Dieu et Père de Notre Seigneur Jésus-Christ, nous invoquons votre Saint Nom, et nous lançons un appel suppliant à votre bonté : afin que par l'intercession de Marie Immaculée, Mère de Dieu et toujours Vierge, de Saint Michel Archange, de Saint Joseph, Époux de la même Vierge Sainte, des Saints Apôtres Pierre et Paul et de tous les Saints, vous daigniez nous accorder votre secours contre Satan et tous les autres esprits impurs qui rôdent dans le monde pour nuire au genre humain et perdre les âmes. Par le même Christ Notre Seigneur. Amen !

 

Exorcisme

 

Nous t'exorcisons, Esprit immonde, qui que tu sois : Puissance satanique, invasion de l'ennemi infernal, légion, réunion ou secte diabolique, au Nom et par la puissance de Notre Seigneur Jésus-Christ †, sois arraché et chassé de l'Église de Dieu, des âmes créées à l'image de Dieu et rachetées par le Précieux Sang du divin Agneau Rédempteur †. N'ose plus désormais, perfide serpent, tromper le genre humain, persécuter l'Église de Dieu, ni secouer et cribler comme le froment les élus de Dieu. Il te commande, le Dieu Très-Haut auquel, dans ton fol orgueil, tu prétends encore qu'on t'égale, Lui qui veut que tous les hommes soient sauvés et arrivent à la connaissance de la Vérité (1 Tm 2, 4). Il te commande, Dieu le Père † ; Il te commande, Dieu le Fils † ; Il te commande, Dieu le Saint-Esprit †. Elle te commande, la majesté du Christ, Verbe éternel de Dieu fait chair †, Lui qui, pour le salut de notre race, perdue par ton envie, s'est abaissé et rendu obéissant jusqu'à la mort (Ph 2, 8) ; Lui qui a bâti son Église sur la pierre solide, et proclamé que les portes de l'enfer ne prévaudront jamais contre elle, voulant demeurer lui-même avec elle tous les jours, jusqu'à la consommation des siècles (Mt 28, 20). Ils te commandent, le Signe de la Croix † et la vertu de tous les mystères de la foi chrétienne †. Elle te commande, la Très-Haute Mère de Dieu, la Vierge Marie †, elle qui, dès le premier instant de son Immaculée Conception, a écrasé, par son humilité, ta tête folle d'orgueil. Elle te commande, la foi des saints Apôtres Pierre et Paul, et des autres Apôtres †. Ils te commandent, le sang des martyrs et l'affectueuse intercession de tous les saints et saintes †. Or donc, dragon maudit et toute légion diabolique, nous t'adjurons par le Dieu † Vivant, par le Dieu † Vrai, par le Dieu † Saint, par ce Dieu qui a tant aimé le monde, qu'il lui a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais ait la Vie éternelle (Jn 3, 16) : cesse de tromper les créatures humaines et de leur verser le poison de la damnation éternelle ; cesse de nuire à l'Église et de mettre des entraves à sa liberté. Va-t-en, Satan, inventeur et maître de toute tromperie, ennemi du salut des hommes ! Cède la place au Christ, en qui tu n'as rien trouvé de tes œuvres. Cède la place à l'Église, une, sainte, catholique et apostolique, que le Christ lui-même a acquise au prix de son Sang. Humilie-toi sous la puissante main de Dieu. Tremble et fuis, à l'invocation faite par nous du saint et terrible Nom de Jésus, qui fait trembler les enfers ; à qui les Vertus des Cieux, les Puissances et les Dominations sont soumises ; que les Chérubins et les Séraphins louent dans un concert inlassable, disant : Saint, Saint, Saint est le Seigneur, le Dieu des Armées.

Seigneur, exaucez ma prière,
Et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

Le Seigneur soit avec vous.
Et avec votre esprit.

 

Prions

 

Dieu du Ciel, Dieu de la terre, Dieu des Anges, Dieu des Archanges, Dieu des Patriarches, Dieu des Prophètes, Dieu des Apôtres, Dieu des Martyrs, Dieu des Confesseurs, Dieu des Vierges, Dieu qui avez le pouvoir de donner la vie après la mort, le repos après le travail ; parce qu'il n'y a pas d'autre Dieu que Vous, et qu'il ne peut y en avoir si ce n'est Vous, le Créateur de toutes les choses visibles et invisibles, Vous dont le règne n'aura pas de fin ; avec humilité nous supplions votre glorieuse majesté de daigner nous délivrer puissamment et nous garder sains et saufs de tout pouvoir, piège, mensonge et méchanceté des esprits infernaux. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen !

Des embûches du démon, délivrez-nous, Seigneur ! Accordez à votre Église la sécurité et la liberté pour Vous servir : Nous Vous en supplions, écoutez-nous. Daignez humilier les ennemis de la Sainte Église : Nous vous en supplions, écoutez-nous.

 

Et l'on asperge le lieu d'eau bénite.

 

Seigneur Jésus , scellez + de votre Sang les bons, les méchants et le diable.

Père Saint, j’ invoque le Précieux Sang de votre Fils sur vos enfants, pour les protéger et les libérer, sur ceux qui font du mal pour les rendre impuissants et sur les démons pour les terrasser définitivement. 

 

***


 

 

EXORCISME DE SAINT CYPRIEN D’ANTIOCHE
CONTRE LES MALÉFICES

 

Prions le Seigneur

 

Maître, et Seigneur Jésus Christ, notre Dieu, qui dominez et régnez sur toutes choses, vous êtes le Saint, le glorifié et Celui qui est. Roi des rois et Seigneur des seigneurs, louange à vous ! Ô vous qui résidez dans la lumière immense comme dans les obscurités mortelles, moi, votre humble et indigne serviteur, je vous prie et vous supplie : exilez les démons et dissipez leur malignité, afin que les nuages répandent la pluie sur toute la terre et qu’elle-même donne ses fruits en leur temps, que les arbres fructifient, que les vignes soient rendus fertiles et couvertes de grappes ; que les femmes ne souffrent pas du mal du petit bassin ; que soit libéré tout le monde dominateur et dominé, enfin que tout le créé soit délivré des chaînes du démon.

Que votre serviteur (servante) N., avec sa famille entière, sa maison et ses biens, soient délivrés de tout lien satanique et de tout sortilège, de toute magie et toute influence (liée à des objets ou reposant sur une intention mauvaise). Nous vous en prions, Seigneur, Dieu de nos pères, aidez-nous à briser toutes les chaînes qui proviennent de la magie, des sorts, du mauvais œil et de toute action satanique. Faites que, par l’invocation du Saint-Esprit, disparaissent toutes les œuvres maléfiques, Seigneur des Armées.

Vous qui êtes le Dieu des Armées célestes, prêtez l’oreille à ma prière : libérez votre serviteur (servante) N. de tout ce qui le lie ; qu’un maléfice ait été fait dans l’air ou dans la terre, dans l’architrave (ou dans les fondations) ; sur un parchemin, ou encore sur du fer, une pierre ou du bois. Qu’il ait été écrit avec du sang d’homme ou d’animal, d’oiseau ou de poisson, ou encore avec de l’encre ; ou par tout autre moyen destiné à lui nuire, personnellement ou à sa famille ; que ce maléfice ait été enterré ou mis dans des jardins, dans la mer, dans des puits, dans des tombeaux ou n’importe où. Qu’il ait été fait avec des ongles, des griffes d’animaux, d’oiseaux ou de reptiles (vivants ou morts), ou encore avec de la poussière de morts ; qu’il ait été transpercé avec un clou, une épine de chardon, ou une aiguille. Cassez-le sur le champ, ô Seigneur, pour toujours, par votre puissance.

Vous, Seigneur notre Dieu, qui connaissez les lieux, les façons d’agir et les hommes, dissipez, détruisez et faites disparaître † les œuvres de magie qui se trouvent ici, et protégez votre serviteur (servante) N., ainsi que toute sa maison.

Que soient écrasées sous le signe de la Croix – la Croix honorée † et qui donne la Vie – toutes les forces de l’ennemi ! (3 fois). Que s’en aillent de N., serviteur (servante) de Dieu, et soient dissoutes pour toujours, toutes les actions magiques, tous les sortilèges et le mauvais œil.

 

Seigneur, je vous en prie : écoutez-moi et libérez votre serviteur (servante) ainsi que sa famille de tout accident et du démon de midi (le démon qui fait dormir) ; libérez-le (la) de toute maladie, anathème, colère, malédiction, empêchement, médisance, envie, mauvais œil, négligence, paresse, gourmandise, faiblesse, stupidité, irraison, superbe, manque de piété, injustice, présomption, et de toute erreur et tromperie : par votre Saint Nom, qui est glorifié † pour les siècles des siècles. Amen.

 

Seigneur Jésus , scellez + de votre Sang les bons, les méchants et le diable.

Père Saint, j’ invoque le Précieux Sang de votre Fils sur vos enfants, pour les protéger et les libérer, sur ceux qui font du mal pour les rendre impuissants et sur les démons pour les terrasser définitivement. 

 

***

PRIÈRE DE DÉLIVRANCE

PAR L’INTERCESSION DE SAINT ANTOINE LE GRAND


Au Nom du Père † et du Fils et du Saint-Esprit.

Ainsi soit-il.


Ô Dieu, Médecin des âmes et des corps qui avez envoyé votre Fils Bien-Aimé, Notre-Seigneur Jésus-Christ, guérir tout malade de toute maladie, et sauver le genre humain de la mort du péché ; vous qui avez précipité du haut du ciel le démon rebelle et tous ses mauvais anges jusqu'au plus profond de l'enfer ; vous, Seigneur, guérissez cette créature qui vous appartient de tout mal du corps et de l'âme et de toute emprise du démon.

Par la grâce de Jésus, votre Fils Bien-Aimé, et par sa sainte Croix, préservez-la de toute maladie. Repoussez les mauvais esprits, afin qu'ils n'aient plus aucune part, ni aucun pouvoir sur elle. Écrasez le démon sous vos pieds et - par l'intercession de la Sainte Vierge Mère de Dieu, l'invocation de notre père Saint Antoine et de tous vos saints - libérez-la de tout pouvoir des ennemis visibles et invisibles, afin qu'elle puisse agir selon le bien et vous rendre grâce pour votre miséricorde envers elle : par la puissance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, votre Fils unique, à qui revient toute gloire † ainsi qu'à votre Esprit Saint, dans les siècles des siècles. Amen.

Ô Seigneur Jésus-Christ, Fils du Dieu vivant, qui pour nous les hommes et pour notre salut vous êtes incarné de la Vierge Marie, vous qui par votre Passion et votre Mort vivifiante avez broyé les portes de l'enfer, lié le vainqueur, et nous avez fortifiés en lui reprenant ce qu'il avait volé, repoussez †, ô notre Dieu et Sauveur, et anéantissez † toute emprise de Satan sur votre serviteur (servante) N. marqué(e) du signe † de votre Croix.

Oui, Seigneur, vous qui avez expulsé les légions de démons et commandé aux esprits impurs de sortir des possédés et de s'éloigner d'eux, vous qui avez dit à vos Apôtres : « Je vous ai donné le pouvoir de piétiner les serpents et les scorpions et toute puissance adverse », protégez, ô mon Seigneur, votre serviteur (servante) de tout mal, de la peur nocturne, de la flèche qui vole pendant le jour, du marcheur dans la nuit et du démon de midi ; afin qu'avec votre aide divine, les prières de votre Mère, la Toute-Sainte Vierge Marie, celles de notre bienheureux père saint Antoine et des cohortes de la milice angélique, il (elle) puisse chanter votre gloire dans la foi, l'espérance et la charité, en disant : « Le Seigneur est mon secours, c'est pourquoi je ne crains pas ce que peut me faire l'homme, parce que vous êtes, Seigneur, mon aide, ma force et mon soutien, c'est pourquoi je n'ai pas peur des méchants. » Car c'est à vous qu'appartient toute gloire, ainsi qu'à votre Père † et à votre Saint-Esprit maintenant et toujours et pour les siècles des siècles. Amen.

Ô Saint-Esprit Consolateur, qui procédez du Père et du Fils, vous devant qui l'on s'incline et qui êtes glorifié avec le Père et le Fils, vous qui êtes apparu au-dessus de la tête de Notre-Seigneur Jésus-Christ sous l'apparence d'une colombe et au-dessus des saints Apôtres sous l'apparence de langues de feu, répandez, ô Seigneur, votre Force sur votre serviteur (servante) N. et chassez de lui (d'elle) tous les esprits impurs. Dissipez leurs actions nuisibles, et que se retirent du corps et de l'âme de votre créature le diable maudit, le démon impur et toute espèce de mauvais esprits. Oui, Seigneur, nous vous prions et supplions de les empêcher de se rendre maître d'aucun de ses organes, ni de son corps, ni de son âme et ne l'attaquer en nul endroit. Par la puissance de la divine Croix † qui est avec elle et la garde pour qu'elle soit toujours et partout sauve, par l'intercession de Marie Mère de Dieu, de notre bienheureux père saint Antoine et de tous les saints qui vous glorifient, ô Saint-Esprit, avec le Père † et le Fils à jamais dans les siècles des siècles. Amen.


Que la puissance du Seigneur qui règne sur l'univers, le Père †, le Fils † et le Saint-Esprit † soit avec lui (elle), qu'elle le (la) protège et le (la) sauve de toute souillure de l'âme et du corps, par l'intercession de Sainte Marie, Mère de Dieu, de saint Antoine et de tous les saints. Amen.

V/ Que le Seigneur se lève et se dispersent ses ennemis ! 

R/ Et que fuient devant sa face ceux qui le haïssent !

V/ Qu'ils se dispersent comme la fumée et comme fond la cire devant le feu ! 

R/ Que se dispersent les imposteurs devant la face du Seigneur !

Gloire au Père †, au Fils et au Saint-Esprit.

                                                                             ***

 

 

EXORCISME POUR CASSER LES ENVOÛTEMENTS

PAR LA PROPHÉTIE DE SAINT ÉZÉCHIEL

Ez 13, 18-23

 

S. Ézéchiel : fête le 23 juillet

 

Au Nom du Père † et du Fils et du Saint-Esprit.

V/ Arrachez N., Seigneur, au filet des chasseurs.

R/ Et des paroles magiques, libérez-le (la).

V/ Qu'il vous plaise, Seigneur, de l'en délivrer.

R/ Que soient confondus et couverts de honte ceux qui en veulent à sa vie.

V/ C'est Vous, Seigneur, qui nous garderez.

R/ Vous nous préserverez de cette engeance à jamais.

 

Psaume 96

Le Seigneur est roi ! Exulte la terre !

Joie pour les îles sans nombre !

Ténèbres et nuée l'entourent,

justice et droit sont l'appui de son trône.

Devant lui s'avance un feu

qui consume alentour ses ennemis.

Quand ses éclairs illuminèrent le monde, la terre le vit et s'affola ;

les montagnes fondaient comme cire devant le Seigneur,

devant le Maître de toute la terre.

Les cieux ont proclamé sa justice, et tous les peuples ont vu sa gloire.

Honte aux serviteurs d'idoles qui se vantent de vanités !

À genoux devant lui, tous les dieux !

Pour Sion qui entend, grande joie !

Les villes de Juda exultent devant tes jugements, Seigneur !

Tu es, Seigneur, le Très-Haut sur toute la terre :

tu domines de haut tous les dieux.

Haïssez le mal, vous qui aimez le Seigneur,

car il garde la vie de ses fidèles

et les arrache aux mains des impies.

Une lumière est semée pour le juste,

et pour le cœur simple, une joie.

Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes ;

rendez grâce en rappelant son nom très saint.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit.

 

Exorcisme

 

JE T'EXORCISE † Satan, et tous tes faux-prophètes : magiciens et sorcières, jeteurs de sorts et envoûteuses, au Nom de Jésus-Christ, et d’après les mêmes paroles que le Seigneur Dieu son Père a prononcées :

« Malheur à ceux qui lient les mains des innocents et qui s'adonnent à tous genres d'envoûtements pour faire tomber les âmes dans leurs pièges mortels. Vous prétendez peut-être prendre dans vos filets ceux qui m'appartiennent, et vous sauver vous-mêmes ? Vous m'avez déshonoré auprès de mon peuple pour une poignée d'orge et un morceau de pain, faisant mourir ceux qui ne devaient pas mourir et prospérer ceux qui ne le devaient pas, trompant ainsi mon peuple qui croit à vos mensonges.

C'est pourquoi le Seigneur Dieu dit ceci : Voici que je me dresse contre les pièges avec lesquels vous tentez d'attraper les gens comme on le fait avec des oiseaux ; oui, Je les arracherai de vos filets et Je rendrai à la liberté ceux que vous avez capturés comme des moineaux. Je réduirai à néant vos enchantements et vos envoûtements et Je libérerai mon peuple de vos mains, et il ne sera plus une proie entre les vôtres. Vous saurez ainsi que c'est Moi qui Suis le Seigneur.

Parce que vous avez accablé le cœur du juste par vos mensonges, quand Moi-même Je ne l'avais pas fait, et que vous avez soutenu le méchant pour qu'il s'enferre dans sa voie mauvaise pour vivre, vous n'aurez plus de vos fausses visions, et ne pourrez plus envoûter qui que ce soit : Je libérerai mon peuple de vos mains et vous saurez que c'est Moi qui Suis le Seigneur. »

EN VERTU de la Sainte Écriture et de ce que Dieu lui-même nous a promis, au Nom de Jésus et avec le saint Prophète Ézéchiel, j'ordonne : que soient arrachés † de N. toute marque ou griffe du démon ainsi que toutes aiguilles magiques destinés à le (la) tourmenter, le (la) faire souffrir ou même mourir ; j'ordonne que soient coupés † tous liens, attaches, entraves, ligatures, nœuds, rubans, cordons ou fils ; que soient rompus † tous filets ou cercles magiques ; déchiré † tout voile destiné à l'aveugler ; détruite † toute programmation diabolique, et anéantis † tous les puits infernaux des sorcières qui prétendent y garder prisonnières les âmes des vivants et des morts ; enfin, que par la Très Sainte Vierge Marie, soient détruits † tous maléfices et définitivement déjouée sur N. toute tentative d'envoûtement.

V/ Seigneur, exaucez ma prière.

R/ Et que mon cri parvienne jusqu'à Vous.

 

Prions

 

DIEU Tout-puissant et miséricordieux, pour que votre serviteur N. (votre servante N.) puisse être libre de vous louer et d'annoncer Jésus, seul Vrai Prophète, veuillez briser tous les liens par lesquels le démon le (la) tient prisonnier (prisonnière). Et, pour qu'il (elle) puisse se désaltérer à la source de la Vie qui est votre Sainte Parole, veuillez faire disparaître tous maléfices, sortilèges et envoûtements dont il (elle) pourrait être l'objet, au Nom du Père † et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.

 

Seigneur Jésus , scellez + de votre Sang les bons, les méchants et le diable.

Père Saint, j’ invoque le Précieux Sang de votre Fils sur vos enfants, pour les protéger et les libérer, sur ceux qui font du mal pour les rendre impuissants et sur les démons pour les terrasser définitivement. 

 

                                                                               ***

 

 

 

 

LA PROFESSION 

DE LA FOI CHRÉTIENNE

 

LE CREDO

 

Symbole des Apôtres


Je crois en Dieu, le Père tout puissant, Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur; qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers; le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen.


Credo de Nicée-Constantinople


Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible. Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles : Il est Dieu, né de Dieu, lumière, née de la lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu, engendré, non pas créé, de même nature que le Père, et par lui tout a été fait. Pour nous les hommes, et pour notre salut, il descendit du ciel; par l’Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s’est fait homme. Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il souffrit sa passion et fut mis au tombeau. Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures, et il monta au ciel; il est assis à la droite du Père. Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts; et son règne n’aura pas de fin. Je crois en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie; il procède du Père et du Fils; avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire; il a parlé par les prophètes. Je crois en l’Église, une, sainte, catholique et apostolique. Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés. J’attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir. Amen.

 


prière de saint Macaire, disciple de saint Antoine :       « Il n’est pas nécessaire d’user de beaucoup de paroles, mais il suffit d’étendre les mains et de dire :  « Seigneur, comme tu le veux, comme tu le sais :       aie pitié de moi ! Et lorsque le combat devient plus insistant :                                                                        Seigneur, au secours ! Lui-même sait ce qui nous convient et il nous fait miséricorde. "



Seigneur et maître de ma vie, ne m'abandonne pas à l'esprit d'oisiveté, d'abattement, de domination et de vaines paroles.

 

(grande métanie)

 

Mais accorde-moi l'esprit d'intégrité, d'humilité, de patience et d'amour, à moi ton serviteur.

 

(grande métanie)

 

Oui, Seigneur Roi, donne-moi de voir mes fautes et de ne pas juger mon frère, car Tu es béni pour les siècles des

siècles. Amen.

 

(grande métanie)

 

Ô Dieu, purifie-moi , pécheur.

 

(12 fois, avec petites métanies)

 

puis la prière toute entière, d'une traite :

 

Seigneur et Maître de ma vie,… 

 

(grande métanie à la fin)

 

Priére de Saint Ephrem pour le Carême. IV °Siecle


Prière « Seigneur, remets et pardonne tous les péchés qu'en ce jour j'ai commis » de Saint Éphrem le Syrien de Nisibe (306-373), Diacre et Docteur de l'Eglise, Grand Théologien et chantre des Eglises de langue syriaque du IVe siècle.


La Prière du soir de Saint Éphrem « Seigneur, remets et pardonne tous les péchés qu'en ce jour j'ai commis » :


« Seigneur, Roi céleste, Consolateur, Esprit de vérité, aie miséricorde et pitié de Ton serviteur, le pécheur que je suis et, malgré mon indignité, remets et pardonne tous les péchés qu'en ce jour j'ai commis en tant qu'homme, ou plutôt non comme un homme, mais pis encore qu'un animal, de façon volontaire ou involontaire, consciemment ou inconsciemment, à cause de ma jeunesse ou de suggestions mauvaises, et ceux qui proviennent de l'impudence ou du découragement. Si j'ai juré par Ton Nom ou blasphémé en pensées, si j'ai fait des reproches à quelqu'un, ou l'ai calomnié dans mon ressentiment, si je l'ai chagriné, si je me suis emporté pour quelque raison ; si j'ai dit un mensonge ou si j'ai dormi sans nécessité, si j'ai méprisé le pauvre qui venait à moi, si j'ai attristé mon frère, si j'ai cherché noise à quelqu'un ou l'ai jugé ; si je me suis vanté, enorgueilli ou mis en colère, si, tandis que je me tenais en prière, mon esprit s'est égaré dans les perversités de ce monde, si j'ai eu des idées de débauche, si j'ai mangé ou bu à l'excès, ou ri de façon frivole; si j'ai pensé au mal, si j'ai vu la beauté d'autrui et que mon cœur en ait été blessé, si j'ai dit des choses inconvenantes ; si je me suis moqué du péché de mon frère, quand mes propres fautes sont innombrables, si j'ai été négligent dans la prière; si j'ai commis quelque autre mal dont je ne me souviens car j'ai commis cela et plus encore - aie pitié de moi mon Créateur et Maître, de moi Ton serviteur indigne et paresseux; accorde-moi pardon et rémission, dans Ta bonté et Ton amour pour les hommes; afin qu'en paix je me couche, trouvant sommeil et repos, moi le débauché, le misérable pécheur, et que je puisse adorer, chanter et glorifier Ton Nom tout honorable, avec le Père et Son Fils unique, maintenant et toujours, et dans les siècles. Amen. »


Prière Pour la conversion des francs-maçons

 

 

 

 

 

 

Seigneur Jésus-Christ, qui vous plaisez à faire éclater votre Toute-Puissance en pardonnant aux pécheurs;

 

Vous qui avez dit: "Priez pour ceux qui vous persécutent et vous calomnient", nous implorons la clémence de Votre Cœur Sacré pour les âmes créées à l'image de Dieu qui ont été misérablement trompées par les séductions perfides et diaboliques de la franc-maçonnerie (Prêtres, Religieux, laïques) et se précipitent dans la voie de leur perte éternelle.

 

Ne permettez pas, nous vous en conjurons, que l'Église Votre Sainte Épouse, soit opprimé par eux plus longtemps. Mais, apaisé par l'intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, Votre Mère, et par les prières des justes, daignez vous souvenir de Votre infinie miséricorde. Oubliez leur perversité et faites que, revenant à Vous, ils consolent l'Église de leurs crimes, et par une éclatante pénitence, qu'ils les réparent et obtiennent la gloire éternelle.

 

Vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles.
Ainsi Soit-il.

 

 

Léon XIII, le 16 août 1898.



...FUIS EN DIEU ET TAIS TOI !...

 

Les armes de l’Amour des " tout petits " , depuis toujours !....et pour toute la Vie !...

 

Apophtegmes des Pères du désert. Abba Arsène IV°s.

 

Abba Arsène, étant encore au palais, priait Dieu en disant : « Seigneur, conduis-moi de façon que je sois sauvé ». Et une voix lui vint qui lui dit : « Arsène, fuis les hommes et tu seras sauvé ».

 

Le même, s’étant retiré dans la vie solitaire, pria de nouveau « en disant la même parole » (Mt 26, 44) et il entendit une voix qui lui disait : « Arsène, fuis, tais-toi, reste dans le recueillement : ce sont là les racines de l’impeccabilité ».

 

Un frère demanda à abba Arsène d’entendre de lui une parole. Le vieillard lui dit : «  De toute ta force, lutte pour que ton activité intérieure soit selon Dieu, et tu vaincras les passions extérieures ».

Il dit encore : « Si nous cherchons Dieu, il nous apparaîtra ; et si nous le retenons, il restera auprès de nous ».

 

 

LA FOI VIVE  OU "ACTES ANAGOGIQUES." La respiration de l’âme...

.

Dans l’épître aux ÉPHÉSIENS, l’Apôtre SAINT PAUL décrivant l’armure que doit revêtir le chrétien pour les combats spirituels, indique spécialement la foi comme arme défensive contre le démon :

.  

«Revêtez-vous de l’armure de DIEU pour pouvoir résister aux embûches du diable. Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les principautés, les puissances, contre les maîtres de ce monde de ténèbres, contre les esprits mauvais répandus dans les airs. C’est pourquoi prenez l’armure divine pour pouvoir résister au jour mauvais, et rester debout en remportant une complète victoire. Debout donc, les reins ceints de vérité, revêtus de la cuirasse de justice, les pieds chaussés du zèle de l’Évangile de paix, tenant en outre le bouclier de la foi contre lequel viendront s’éteindre les traits enflammés du méchant» .

.  

Dans la NUIT OBSCURE, SAINT JEAN DE LA CROIX commente très heureusement et gracieusement cet enseignement de l’Apôtre. En entrant dans la contemplation par l’exercice de la foi, l’âme, dit-il, se déguise sous une nouvelle livrée. Cette livrée, faites des vertus théologales, la dissimule à ses ennemis. C’est le vêtement blanc de la foi qui la soustrait au démon :

.  

La foi, écrit-il, est une tunique intérieure d’une blancheur tellement éclatante qu’elle éblouit la vue de tout entendement. Quand l’âme s’avance revêtue de la foi, le démon ne peut ni la voir, ni lui nuire ; elle marche alors en toute sécurité. Cette vertu la protège beaucoup plus que les autres contre le démon qui est son ennemi le plus redoutable et le plus rusé. Aussi SAINT PIERRE, qui n’a pas trouver de meilleur bouclier pour le repousser, nous dit : 

.

«Cui resistite fortes in fide .», résistez-lui en demeurant fermes dans la foi .

.  

La foi en effet fait dépasser le domaine du sens, sur lequel le démon peut exercer sa puissance, et introduit l’âme dans le domaine surnaturel dans lequel il ne saurait pénétrer. L’âme y devient donc inaccessible à son ennemi, et par suite à l’abri de ses attaques et de ses coups.

.  

Dans ses Souvenirs, le Père ÉLISÉE DES MARTYRS, confident de SAINT JEAN DE LA CROIX, assure que le Saint Docteur recommandait la méthode des «actes anagogiques» ou actes des vertus théologales pour échapper à toutes les tentations. Il nous donne en ces termes l’enseignement du Saint :

.  

«Aussitôt que le premier mouvement ou la première attaque d’un vice se fait sentir… il ne faut pas s’y opposer par un acte de la vertu contraire, selon la première manière, mais recourir aussitôt à un acte ou mouvement d’amour anagogique qui s’oppose à l’attaque. En unissant ainsi notre affection à DIEU, il se fait que l’âme, en s’élevant, quitte les choses de la terre, se présente devant DIEU et s’unit à Lui. De ce fait le vice, la tentation de l’ennemi se trouvent frustrés, la tentative échoue, l’idée de faire du mal manque d’objet. L’âme, plus forte là-haut où elle aime, que dans le corps qu’elle anime, soustrait divinement la chair à la tentation, ce qui fait que l’adversaire ne sait plus l’atteindre ni la blesser ; elle ne se trouve plus là où il comptait la frapper et la ruiner. Chose merveilleuse ! l’âme semble alors étrangère au mouvement vicieux ; près du Bien-Aimé et unie à Lui, elle est entièrement libre de ce mouvement sur lequel le démon fondait ses espérances» .

.  

Ces actes anagogiques ne peuvent ordinairement avoir la puissance d’abstraire l’âme et de la soulever dans les régions surnaturelles qu’après un certain exercice. Aussi, ajoutait le Saint Docteur au témoignage du même auteur, s’il arrive aux débutants que malgré l’acte et le mouvement anagogique, ils s’aperçoivent que l’effort vicieux de la tentation n’est pas complètement écarté, qu’ils aient bien soin, pour y résister, de recourir à toutes les armes et considérations en leur pouvoir…

SAINT JEAN DE LA CROIX soulignait l’excellence et l’efficacité de cette méthode qui réunit tout ce que la stratégie offre de nécessaire et d’essentiel pour triompher .

.  

Cette stratégie, qui assure à la fois les avantages psychologiques de la diversion et le secours surnaturel du prompt recours à DIEU, devient d’une application très facile à l’âme qui en a pris l’habitude. La fuite devant l’ennemi lui devient un réflexe normal dont elle expérimente le grand bienfait. Dans la NUIT OBSCURE SAINT JEAN DE LA CROIX écrit, de l’âme purifiée :

.  

«Chose admirable, dès qu’elle sent la présence de l’ennemi perturbateur, et sans qu’elle sache ce qui se passe ou fasse rien par elle-même, elle s’enfonce dans la partie la plus intime d’elle-même ; elle se rend très bien compte qu’elle pénètre dans un certain refuge où elle est plus éloignée et cachée de son ennemi ; de la sorte elle augmente la paix et la joie que le démon prétendait lui ravir» .

Spécialiste de cette méthode, SAINT JEAN DE LA CROIX l’utilisera non seulement contre les attaques du démon, mais contre l’agitation des facultés et les impressions désordonnées des puissances sensibles.

.  

 Pour échapper aux ruses du démon SAINTE THÉRÈSE recommande surtout la vertu d’humilité. Cette vertu semble jouir d’une sorte d’immunité : elle excelle en effet à discerner son action, et n’en éprouve quasi aucun dommage lorsqu’elle doit la subir :

.  

«Il (le démon) nuira peu à l’âme, ou même il ne lui portera aucun dommage si elle est humble» . 

.  

Affirme SAINTE THÉRÈSE en parlant des paroles que prononce le démon.

.  

«DIEU ne permettra pas au démon de tromper une âme qui se défie absolument d’elle-même», dit-elle ailleurs .

 

 

 


Litanie des saints. 

 

Levez-vous, Seigneur, secourez-nous et délivrez-nous à cause de votre nom.

 

Kýrie eléison. Seigneur ayez pitié.

Christe eléison. Christ ayez pitié.

Kýrie eléison. Seigneur ayez pitié.

 

Dieu le Père, du haut des cieux, ayez pitié de nous.

Dieu le Fils, Rédempteur du monde, ayez pitié de nous.

Dieu le Saint-Esprit, ayez pitié de nous.

Trinité sainte, un seul Dieu, ayez pitié de nous.

 

Sainte Marie, priez pour nous.

Sainte Mère de Dieu, priez pour nous.

Sainte Vierge des Vierges, priez pour nous.

 

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Gabriel, priez pour nous.

Saint Raphaël, priez pour nous.

 

Tous les saints Anges et Archanges, priez pour nous.

 

Tous les saints ordres des Esprits bienheureux, priez pour nous.

 

Saint Jean-Baptiste, priez pour nous.

Saint Joseph, priez pour nous.

 

Tous les saints Patriarches et Prophètes, priez pour nous.

 

Saint Pierre, priez pour nous.

Saint Paul, priez pour nous.

Saint André, priez pour nous.

Saint Jacques, priez pour nous.

Saint Jean, priez pour nous.

Saint Thomas, priez pour nous.

Saint Jacques, priez pour nous.

Saint Philippe, priez pour nous.

Saint Barthélémy, priez pour nous.

Saint Mathieu, priez pour nous.

Saint Simon, priez pour nous.

Saint Thaddée, priez pour nous.

Saint Matthias, priez pour nous.

Saint Barnabé, priez pour nous.

Saint Luc, priez pour nous.

Saint Marc, priez pour nous.

 

Tous les saints Apôtres et Évangélistes, priez pour nous.

 

Tous les saints Disciples du Seigneur, priez pour nous.

 

Tous les saints Innocents, priez pour nous.

 

Saint Etienne, priez pour nous.

Saint Laurent, priez pour nous.

Saint Vincent, priez pour nous.

Saint Fabien et saint Sébastien, priez pour nous.

Saint Jean et saint Paul, priez pour nous.

Saint Côme et saint Damien, priez pour nous.

Saint Gervais et saint Protais, priez pour nous.

 

Tous les saints Martyrs, priez pour nous.

 

Saint Sylvestre, priez pour nous.

Saint Grégoire, priez pour nous.

Saint Ambroise, priez pour nous.

Saint Augustin, priez pour nous.

Saint Jérôme, priez pour nous.

Saint Martin, priez pour nous.

Saint Nicolas, priez pour nous.

 

Tous les saints Pontifes et Confesseurs, priez pour nous.

 

Tous les saints Docteurs, priez pour nous.

 

Saint Antoine, priez pour nous.

Saint Benoît, priez pour nous.

Saint Bernard, priez pour nous.

Saint Dominique, priez pour nous.

Saint François, priez pour nous.

 

Tous les saints Prêtres et Lévites, priez pour nous.

 

Tous les saints Moines et Ermites, priez pour nous.

 

Sainte Marie-Madeleine, priez pour nous.

Sainte Agathe, priez pour nous.

Sainte Lucie, priez pour nous.

Sainte Agnès, priez pour nous.

Sainte Cécile, priez pour nous.

Sainte Catherine, priez pour nous.

Sainte Anastasie, priez pour nous.

 

Toutes les saintes Vierges et Veuves, priez pour nous.

 

Tous les Saints et Saintes de Dieu, intercédez pour nous.

 

Soyez-nous propice, pardonnez-nous, Seigneur.

Soyez-nous propice, exaucez-nous, Seigneur.

 

De tout mal, délivrez-nous, Seigneur.

De tout péché, délivrez-nous, Seigneur.

De votre colère, délivrez-nous, Seigneur.

D’une mort subite et imprévue, délivrez-nous, Seigneur.

Des embûches du démon, délivrez-nous, Seigneur.

De la colère, de la haine, et de toute mauvaise volonté, délivrez-nous, Seigneur.

De l’esprit de fornication, délivrez-nous, Seigneur.

De la foudre et de la tempête, délivrez-nous, Seigneur.

Du fléau des tremblements de terre, délivrez-nous, Seigneur.

De la peste, de la famine et de la guerre, délivrez-nous, Seigneur.

De la mort éternelle, délivrez-nous, Seigneur.

 

Par le mystère de votre sainte incarnation, délivrez-nous, Seigneur.

Par votre avènement, délivrez-nous, Seigneur.

Par votre nativité, délivrez-nous, Seigneur.

Par votre baptême et votre saint jeûne, délivrez-nous, Seigneur.

Par votre croix et votre passion, délivrez-nous, Seigneur.

Par votre mort et votre sépulture, délivrez-nous, Seigneur.

Par votre sainte résurrection, délivrez-nous, Seigneur.

Par votre admirable ascension, délivrez-nous, Seigneur.

Par la venue du Saint-Esprit Consolateur, délivrez-nous, Seigneur.

Au jour du jugement, délivrez-nous, Seigneur.

 

Pécheurs que nous sommes, nous vous en supplions, écoutez-nous.

 

Daignez nous pardonner, nous vous en supplions, écoutez-nous.

Daignez nous faire grâce, nous vous en supplions, écoutez-nous.

Daignez nous conduire à une véritable pénitence, nous vous en supplions, écoutez-nous.

Daignez gouverner et conserver votre Église sainte, nous vous en supplions, écoutez-nous.

Daignez maintenir dans votre sainte religion le Souverain Pontife et tous les ordres de la hiérarchie ecclésiastique, nous vous en supplions, écoutez-nous.

Daignez abaisser les ennemis de la sainte Église, nous vous en supplions, écoutez-nous.

Daignez établir une paix et une concorde véritables entre les rois et les princes chrétiens, nous vous en supplions, écoutez-nous.

Daignez accorder à tout le peuple chrétien la paix et l’unité, nous vous en supplions, écoutez-nous.

Daignez rappeler à l’unité de l’Église tous ceux qui sont dans l’erreur et conduire à la lumière de l’Évangile tous les infidèles, nous vous en supplions, écoutez-nous.

Daignez nous conserver et nous fortifier dans votre saint service, nous vous en supplions, écoutez-nous.

Daignez élever notre esprit et les désirs de notre cœur vers les biens célestes, nous vous en supplions, écoutez-nous.

Daignez récompenser tous nos bienfaiteurs en leur donnant le bonheur éternel, nous vous en supplions, écoutez-nous.

Daignez délivrer de la damnation éternelle, nos âmes, et celles de nos frères, de nos parents et de nos bienfaiteurs, nous vous en supplions, écoutez-nous.

Daignez nous donner les fruits de la terre et les conserver, nous vous en supplions, écoutez-nous.

Daignez accorder à tous les fidèles défunts le repos éternel, nous vous en supplions, écoutez-nous.

Daignez exaucer nos vœux, nous vous en supplions, écoutez-nous.

 

Fils de Dieu, nous vous en supplions, écoutez-nous.

 

Agneau de Dieu, qui ôtez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui ôtez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui ôtez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

 

Christ, écoutez-nous.

Christ, exaucez-nous.

 

Kýrie eléison. Seigneur ayez pitié.

Christe eléison. Christ ayez pitié.

Kýrie eléison. Seigneur ayez pitié.

 

Notre Père

 

O Dieu, qui êtes la source des saints désirs, des bons desseins, et des actions justes, accordez à vos serviteurs cette paix que le monde ne peut donner, afin que nos cœurs s’attachent à vos commandements, et que, délivrés de la crainte des ennemis, nous ayons des jours tranquilles sous votre protection.

 

 


La Prière de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte-Face « À mes petits Frères du ciel, les Saints Innocents » :

 

« Heureux petits enfants ! Avec quelles tendresses le Roi des cieux vous bénit autrefois, et combla de caresses vos fronts joyeux ! De tous les Innocents vous étiez la figure, et j'entrevois les biens que, dans le ciel, vous donne sans mesure le Roi des rois. Vous avez contemplé les immenses richesses du paradis, avant d'avoir connu nos amères tristesses, chers petits lys ! Ô boutons parfumés, moissonnés dès l'aurore par le Seigneur, le doux soleil d'amour qui sut vous faire éclore, ce fut son Cœur. Quels ineffables soins, quelle tendresse exquise, et quel amour vous prodigue ici-bas notre Mère l'Église, enfants d'un jour ! Dans ses bras maternels vous fûtes en prémices offerts à Dieu. Toute l'éternité vous ferez les délices du beau ciel bleu. Enfants, vous composez le virginal cortège du doux Agneau ; et vous pouvez redire, étonnant privilège ! Un chant nouveau. Vous êtes, sans combats, parvenus à la gloire des conquérants ; le Sauveur a pour vous remporté la victoire, vainqueurs charmants. On ne voit point briller de pierres précieuses dans vos cheveux, seul, le reflet doré de vos boucles soyeuses ravit les cieux. Les trésors des élus, leurs palmes, leurs couronnes, tout est à vous ! Dans la sainte patrie, enfants, vos riches trônes sont leurs genoux. Dans les bras de Marie, après toutes vos fêtes, vous accourez ; sous son voile étoilé cachant vos blondes têtes, vous sommeillez. Charmants petits lutins, votre enfantine audace plaît au Seigneur ; vous osez caresser son adorable Face, quelle faveur ! C'est vous que le Seigneur me donna pour modèle, Saints Innocents ! Je veux être ici-bas votre image fidèle, petits enfants. Ah ! Daignez m'obtenir les vertus de l'enfance ; votre candeur, votre abandon parfait, votre aimable innocence charment mon Cœur. Ainsi soit-il. » 

 

Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)

 


Saint Anselme (1033-1109), moine, évêque, docteur de l'Église 

Lettre 112, à Hugues le reclus.

 

« Tout ce qu'il y a dans l'Écriture – dans la Loi et les prophètes – dépend de ces deux commandements »

 

Puisque régner dans le ciel n'est rien d'autre que d'adhérer à Dieu et à tous les saints, par l'amour, en une seule volonté, au point que tous n'exercent ensemble qu'un seul et même pouvoir, aime donc Dieu plus que toi-même, et déjà tu commences à tenir ce que tu veux posséder parfaitement dans le ciel. Accorde-toi avec Dieu et avec les hommes — si du moins ceux-ci ne se séparent pas de Dieu — et déjà tu commences à régner avec Dieu et avec tous les saints. Car, dans la mesure où tu t'accordes maintenant avec la volonté de Dieu et avec celle des hommes, Dieu et tous les saints s'accorderont avec ta volonté. Si donc tu veux être roi dans le ciel, aime Dieu et les hommes comme tu le dois, et tu mériteras d'être ce que tu souhaites. 

Mais cet amour, tu ne pourras le posséder à la perfection que si tu vides ton cœur de tout autre amour... Voilà pourquoi ceux qui remplissent leur cœur d'amour de Dieu et du prochain n'ont de vouloir que celui de Dieu, ou celui d'un autre homme, pourvu qu'il ne soit pas contraire à Dieu. Voilà pourquoi ils sont fidèles à prier, ainsi qu'à s'entretenir et à se souvenir du ciel ; car il leur est agréable de désirer Dieu et de parler de celui qu'ils aiment, d'entendre parler de lui et de penser à lui. C'est aussi pourquoi ils se réjouissent avec qui est dans la joie, ils pleurent avec qui est dans la peine (Rm 12,15), ils ont compassion des malheureux et ils donnent aux pauvres, car ils aiment les autres hommes comme eux-mêmes. Oui, c'est bien ainsi que « toute la Loi et les prophètes se rattachent à ces deux commandements » de l'amour.

 

  Icône de l’Ange gardien.
Icône de l’Ange gardien.

 

EXORCISME POUR NOTRE TEMPS PAR LE LIVRE DE L'APOCALYPSE. (Inspirés par la Sainte Écriture, ces exorcismes sont pratiqués par des prêtres catholiques et des fidèles appartenant à différentes traditions liturgiques.)

 

A chaque petite croix, faire le signe de la Croix. 

 

Au Nom du Père † et du Fils et du Saint-Esprit. 

 

V/ C'est ici que doit se montrer la patience des saints,

R/ Ceux qui gardent les commandements de Dieu et la foi en Jésus. 

V/ Ne craignez pas, petit troupeau,

R/ Car il a plu à votre Père de vous donner le Royaume. 

 

Psaume 2 

 

Pourquoi les nations s'agitent-elles en tumulte,

Et les peuples méditent-ils de vains projets ?

Les rois de la terre se soulèvent,

Et les princes tiennent conseil ensemble,

Contre le Seigneur et contre son Oint. 

« Brisons leurs entraves, disent-ils,

Et jetons loin de nous leurs chaînes ! »

Celui qui trône dans les cieux sourit,

Le Seigneur se moque d'eux. 

Alors Il leur parlera dans sa colère,

Et dans sa fureur Il les épouvantera :

«  Moi, j'ai établi mon roi

Sur Sion ma montagne sainte. » 

« Je vais publier le décret :

Le Seigneur m'a dit : Tu es mon Fils,

Moi-même, aujourd'hui, je t'ai engendré.

Fais-m'en la demande,

et je te donnerai les nations pour héritage,

Et pour domaine les extrémités de la terre.

Tu les gouverneras avec un sceptre de fer ;

Comme le vase du potier

tu les mettras en pièces. » 

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. 

 

Psaume 110 

 

Oracle du Seigneur à mon Seigneur :

« Siège à ma droite,

jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis

l'escabeau de tes pieds. » 

Ton peuple s'offre spontanément

Au jour où tu rassembles ton armée,

avec les ornements sacrés ;

Du sein de l'aurore, vient à toi

la rosée de tes jeunes guerriers. 

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. 

 

V/ Notre secours † est dans le Nom du Seigneur.

R/ Qui a fait le ciel et la terre. 

V/ Seigneur, exaucez ma prière.

R/ Et que mon cri parvienne jusqu'à vous.

 

Prions 

 

Seigneur Jésus-Christ qui êtes le Témoin fidèle, le Premier-né d'entre les morts et le Prince des rois de la terre ; vous qui nous avez aimés, qui nous avez lavés de nos péchés par votre Sang, et qui nous avez faits prêtres de Dieu votre Père ; vous par qui tout commence et par qui tout se termine : Venez ! Ne tardez plus, nous vous en prions, et rendez à chacun selon ses œuvres ! Bénissez ceux qui lavent leurs robes dans le Sang de l'Agneau afin d'avoir droit à l'arbre de vie et d'entrer dans la ville par les portes. Et ordonnez à vos saints anges de jeter dehors les chiens qui ravagent votre vigne : les sorciers, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres et les menteurs.

 

V/ Que vienne le descendant et le Fils de David,

et que se lève l'étoile brillante du matin ! 

R/ C'est ici la patience et la foi des saints. 

 

Lecture du saint Évangile selon saint Marc 13, 5-31 

 

Alors Jésus se mit à leur dire : "Prenez garde qu'on ne vous abuse. Il en viendra beaucoup sous mon nom, qui diront : C'est moi ; et ils abuseront bien des gens. Lorsque vous entendrez parler de guerres et de rumeurs de guerres, ne vous alarmez pas : il faut que cela arrive, mais ce ne sera pas encore la fin. On se dressera, en effet, nation contre nation et royaume contre royaume. Il y aura par endroits des tremblements de terre, il y aura des famines. Ce sera le commencement des douleurs de l'enfantement. Soyez sur vos gardes. On vous livrera aux sanhédrins, vous serez battus de verges dans les synagogues et vous comparaîtrez devant des gouverneurs et des rois, à cause de moi, pour rendre témoignage en face d'eux. Il faut d'abord que l'Évangile soit proclamé à toutes les nations. Et quand on vous emmènera pour vous livrer, ne vous préoccupez pas de ce que vous direz, mais dites ce qui vous sera donné sur le moment : car ce n'est pas vous qui parlerez, mais l'Esprit Saint. Le frère livrera son frère à la mort, et le père son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mourir. Et vous serez haïs de tous à cause de mon nom, mais celui qui aura tenu bon jusqu'au bout, celui-là sera sauvé.

Lorsque vous verrez l'abomination de la désolation installée là où elle ne doit pas être (que le lecteur comprenne !), alors que ceux qui seront en Judée s'enfuient dans les montagnes, que celui qui sera sur la terrasse ne descende pas pour rentrer dans sa maison et prendre ses affaires ; et que celui qui sera aux champs ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau ! Malheur à celles qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! Priez pour que cela ne tombe pas en hiver.

Car en ces jours-là, il y aura une tribulation telle qu'il n'y en a pas eu de pareille depuis le commencement de la création qu'a créée Dieu jusqu'à ce jour, et qu'il n'y en aura jamais plus. Et si le Seigneur n'avait abrégé ces jours, nul n'aurait eu la vie sauve ; mais à cause des élus qu'il a choisis, il a abrégé ces jours. Alors si quelqu'un vous dit : Voici : le Christ est ici ! Voici : il est là ! N'en croyez rien. Il surgira, en effet, des faux Christs et des faux prophètes qui opéreront des signes et des prodiges pour abuser, s'il était possible, les élus. Pour vous, soyez en garde : je vous ai prévenus de tout.

Mais en ces jours-là, après cette tribulation, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles se mettront à tomber du ciel, et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées. Et alors on verra le Fils de l'homme venant dans des nuées avec grande puissance et gloire. Et alors il enverra les anges pour rassembler ses élus, des quatre vents, de l'extrémité de la terre à l'extrémité du ciel.

Du figuier, apprenez cette parabole. Dès que sa ramure devient flexible et que ses feuilles poussent, vous comprenez que l'été est proche. Ainsi vous, lorsque vous verrez cela arriver, comprenez qu'Il est proche, aux portes. En vérité je vous le dis, cette génération ne passera pas que tout cela ne soit arrivé. Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.

Que par ces paroles de l'Évangile soient effacés tous nos péchés,

et anéantie, dans la sainte Église, toute influence diabolique.

 

PREMIER EXORCISME

 

PAR LES SEPT ARCHANGES

QUI SE TIENNENT DEVANT DIEU

 

JE T'EXORCISE † Satan, ainsi que tous les démons que tu as jetés sur la terre, et tous tes serviteurs, par les Sept Anges qui se tiennent devant Dieu, les Sept Anges de la Colère de Dieu à qui furent données les sept trompettes pour annoncer les fléaux qui doivent s'abattre sur le monde coupable.

- Je t'exorcise † par le premier Ange qui sonnera de la trompette, et il y aura de la grêle et du feu, mêlés de sang, qui tomberont sur la terre.

- Par le deuxième Ange † qui sonnera de la trompette, et transformera en sang les eaux de la mer.

- Par le troisième Ange † qui remplira les eaux d'amertume et d'absinthe.

- Par le quatrième Ange † qui ôtera leur clarté au jour et à la nuit.

- Par le cinquième Ange † qui déliera pour un temps tes troupes, afin de tourmenter les hommes qui n'ont pas le sceau de Dieu sur leur front.

- Par le sixième Ange † qui déliera les quatre anges qui sont liés sur le grand fleuve de l'Euphrate, avec leurs myriades exhalant le feu, la fumée et le soufre, et qui tueront le tiers des hommes sans que les autres se repentent des œuvres de leurs mains : de leurs meurtres, de leurs pratiques magiques, de leur impudicité, de leurs vols.

- Par le septième Ange † enfin qui sonnera de la trompette pour annoncer le Règne de Dieu et le Jugement dernier.

Je t'exorcise donc † par les sept Esprits qui se tiennent devant le Trône du Dieu Tout-Puissant, qui est, qui était et qui vient ; par les sept lampes ardentes † qui brûlent devant le trône d'où sortent des éclairs, des voix et des tonnerres ; par les sept cornes de l'Agneau immolé, et par les sept yeux † qui sont les sept Esprits de Dieu envoyés par toute la terre.

Je t'exorcise par les Anges † qui ont pouvoir de moissonner et de vendanger le monde par le feu, et de jeter les grappes de la vigne de la terre dans la grande cuve de la colère de Dieu ; par les sept Anges † vêtus de lin de blancheur éclatante et portant des ceintures d'or autour de la poitrine, et qui tiennent en main les sept plaies, les dernières, car c'est par elles que doit se consommer la colère de Dieu. Oui, je t'exorcise † par les sept mêmes qui reçurent l'ordre d'aller verser sur la terre les sept coupes d'or, pleines de la colère de Dieu qui vit aux siècles des siècles.

V/ Seigneur, exaucez ma prière.

R/ Et que mon cri parvienne jusqu'à vous.

 

Prions 

 

SEIGNEUR DIEU, prenez en pitié ceux qui connaissent aujourd'hui la grande tribulation, qui lavent leurs robes et les blanchissent dans le Sang de l'Agneau. Hâtez le moment où ils se retrouveront devant votre trône pour vous servir jour et nuit dans votre sanctuaire. Que l'Agneau soit leur Pasteur et les conduise aux sources des eaux de la vie, où vous essuierez toutes larmes de leurs yeux.

Venez, Seigneur Jésus !

 

DEUXIÈME EXORCISME

 

PAR SAINT MICHEL ARCHANGE

ET TOUS SES ANGES

 

JE T'EXORCISE † Satan, ange de l'abîme, séducteur et destructeur, par le saint Ange † qui se tient près de l'autel, un encensoir d'or à la main, à qui l'on donna beaucoup de parfums pour qu'il offre la prière de tous les saints sur l'autel d'or qui est devant le trône ; et la fumée des parfums, formée des prières des saints, monta de la main de l'Ange devant Dieu. Je t'exorcise par ce même † Ange qui prit ensuite l'encensoir, le remplit du feu de l'autel et le jeta sur la terre : et il y eut des voix, des tonnerres, des éclairs, et la terre trembla.

Oui, Satan, qui te nommes en hébreu : Abaddon, « perdition », et en grec : Apollyon, « destruction », je t'exorcise par Saint Michel Archange † et tous ses Anges qui te chassèrent du ciel avec les tiens.

- Par le saint Ange † que Dieu a envoyé à Jean, l'Apôtre bien-aimé, pour attester sa Parole et le témoignage de son Fils Jésus-Christ ; le même Ange † qui lui dit : « Écris : Heureux ceux qui sont invités au festin des noces de l'Agneau » ; et qui, dans son humilité, s'est présenté lui-même : « Je suis ton compagnon de service, et celui de tes frères qui gardent le témoignage de Jésus ». Par ce grand Ange † donc qui possède l'esprit de prophétie.

- Par l'Ange puissant, le grand Ange † qui volait comme un aigle au milieu du ciel en criant d'une voix de tonnerre : « Malheur ! Malheur ! Malheur aux habitants de la terre ! ».

- Par l'autre Ange puissant † que Jean vit descendre du ciel, enveloppé d'un nuage et l'arc-en-ciel au-dessus de sa tête, dont le visage était comme le soleil et les pieds comme des colonnes de feu, qui, ayant levé la main droite vers le ciel, jura par Celui qui vit aux siècles des siècles qu'il n'y aurait plus de temps et que le Mystère de Dieu serait bientôt consommé.

- Par l'Ange puissant † qui criait dans le ciel : « Qui est digne d'ouvrir le Livre et d'en rompre les sceaux ? » Et par la multitude † des Anges, la myriade et les milliers de milliers qui répondaient à l'unisson d'une voix forte : « L'Agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire et la bénédiction ».

- Par tous les Anges † qui se tiennent autour du trône, autour des vieillards et des quatre vivants, et qui se prosternent en disant : « Amen ! La louange, la gloire, la sagesse, l'action de grâces, l'honneur, la puissance et la force soient à notre Dieu pour les siècles des siècles ».

Je t'exorcise par les quatre Anges † qui étaient debout aux quatre coins de la terre et en retenaient les quatre vents ; et par l'Ange † qui montait du côté où le soleil se lève, tenant le sceau du Dieu vivant, pour marquer au front les serviteurs de Dieu.

- Par l'Ange puissant † qui prit une pierre semblable à une grande meule et la lança dans la mer en disant : « Ainsi sera soudain précipitée Babylone, la grande ville, et on ne la retrouvera plus, parce que toutes les nations de la terre ont été égarées par tes enchantements. Et c'est dans cette ville qu'on a trouvé le sang des prophètes et des saints et de tous ceux qui ont été égorgés sur la terre ».

- Je t'exorcise encore : par l'Ange † qui s'écriait du haut du ciel : « Craignez Dieu et donnez-Lui gloire, car l'heure de son jugement est venue : adorez Celui qui a fait le ciel et la terre, la mer et les sources des eaux ».

- Et par l'autre Ange † qui le suivait en disant : « Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande, qui a abreuvé toutes les nations du vin de la fureur de son impudicité ».

- Et par l'Ange † qui vint ensuite et cria d'une voix forte : « Si quelqu'un adore la Bête et son image, et en prend la marque sur son front ou sur la main, il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, du vin pur versé dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et dans le soufre, sous les yeux des saints Anges et de l'Agneau. Et la fumée de son supplice s'élèvera aux siècles des siècles, et il n'y aura de repos, ni jour, ni nuit, pour ceux qui adorent la Bête et son image, ni pour quiconque aura reçu la marque de son nom ».

Je t'exorcise par celui des sept Anges † qui tenait les sept coupes des sept dernières plaies, et qui montra à Jean la Ville sainte, Jérusalem, descendant du ciel d'auprès de Dieu, brillante de la gloire du Seigneur.

- Et par les douze Anges † qui se tiennent aux douze portes sur lesquelles sont gravés les noms des douze tribus d'Israël.

- Et par le même Ange † qui mesurait avec son roseau d'or la Ville d'or pur, semblable à du cristal, illuminée de la gloire de Dieu – car l'Agneau est son flambeau ; ses portes sont douze perles, et sa muraille est de jaspe ; lui qui montra à Jean le fleuve d'eau de vie, clair comme du cristal, jaillissant du trône de Dieu et de l'Agneau au milieu de la Ville.

Enfin, je t'exorcise à nouveau par le grand Ange † qui montra à Jean toutes ces choses et les attesta pour les Églises.

 

V/ Seigneur, exaucez ma prière.

R/ Et que mon cri parvienne jusqu'à vous. 

 

Prions 

 

QU'ADVIENNE, SEIGNEUR, le jour de votre colère, ainsi que le moment que vous seul connaissez, de juger les morts et de donner la récompense à vos serviteurs, aux prophètes, aux saints et à ceux qui craignent votre Nom, petits et grands. Venez, Seigneur, afin de perdre ceux qui perdent la terre.

Venez, Seigneur Jésus !

 

TROISIÈME EXORCISME

 

PAR LA REINE DES ANGES

SOUVERAINE DU CIEL

 

JE T'EXORCISE † toi, le vieux serpent trompeur et rusé ; toi, le diable et Satan, l'accusateur de nos frères jour et nuit devant Dieu ; toi, le grand dragon rouge rempli de fureur contre l'Église, et qui fais la guerre à ses enfants, ceux qui observent les commandements de Dieu et qui gardent le commandement de Jésus.

Je t'exorcise † Bête surgie de la mer (symbole de la puissance politique et de la force matérielle des États mise au service du dragon pour opprimer les serviteurs de Dieu), apostat, blasphémateur et orgueilleux, qui veux te faire adorer par tous les habitants de la terre.

Et toi aussi † Bête de la terre (symbole de la fausse science et de la sagesse de ce monde au service de l'impiété), faux prophète, antéchrist et séducteur, qui mets ta marque sur la main ou le front de tous, afin que nul ne puisse acheter ou vendre, s'il ne porte ton nom ou le nombre de ton nom.

Je t'exorcise † par la Femme qui parut dans le ciel revêtue du soleil, la lune sous ses pieds et une couronne de douze étoiles sur sa tête.

Oui, toi, le dragon de feu et de sang, ainsi que tous les démons que tu as jetés sur la terre ; et toi, la Bête de la mer, serviteur du dragon arrogant et blasphémateur ; et toi, la Bête de la terre, qui persécutes ceux qui n'ont pas la marque du nom de la Bête : je vous exorcise † par la Femme qui mit au monde l'Enfant mâle qui doit gouverner toutes les nations avec un sceptre de fer.

Je vous exorcise † aussi, vous les trois esprits impurs sortis de la gueule du dragon, de la bouche de la Bête à qui Satan a donné le pouvoir, et de celle de l'antéchrist : esprits de démons qui font des prodiges et qui vont vers les rois de la terre afin de les rassembler pour cerner et anéantir le camp des saints et la Ville bien-aimée.

Comment pouvez-vous ignorer que ce combat du grand jour du Dieu Tout-Puissant, dans la plaine d'Armagédon, consommera votre défaite définitive ?

Qu'il vienne ce grand jour par lequel je vous exorcise † avec tous les Anges de Dieu et leur Souveraine ; la bataille du dernier jour, Armagédon, le grand jour de Dieu qui a dit : « Voici que je viens comme un voleur ».

 

V/ Seigneur, exaucez ma prière.

R/ Et que mon cri parvienne jusqu'à vous. 

 

Prions 

 

SEIGNEUR Jésus, venez renouveler la face de la terre. Permettez à vos élus de contempler la Ville Sainte, de voir descendre du ciel, d'auprès de vous, la Jérusalem nouvelle, brillante de votre gloire. Quand Dieu essuiera toute larme de leurs yeux, que la mort ne sera plus, et qu'il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses auront disparu. Daignez, Seigneur, illuminer ceux qui sont inscrits au Livre de vie, et donnez-leur de régner aux siècles des siècles. Faites que, bientôt, ils puissent entendre de leurs oreilles les paroles de l'Ange : « Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes : Il habitera avec eux et ils seront son peuple, et Lui-même Il sera le Dieu avec eux, Il sera leur Dieu ».

Venez, Seigneur Jésus !

 

QUATRIÈME EXORCISME

 

PAR LE SANG DE L'AGNEAU

ET LE VERBE DE DIEU

 

ET TOI, BABYLONE la grande (la société antichrétienne : la cité des hommes opposée à la cité de Dieu), habitation de démons, séjour de tout esprit impur, repaire de tout oiseau immonde et odieux ! Parce que toutes les nations de la terre ont bu du vin de la fureur de ton impudicité, que les rois de la terre se sont souillés de ton impudicité et que les marchands de la terre se sont enrichis par l'excès de ton luxe, je t'exorcise † par l'Agneau qui te vaincra, toi et tes royaumes, car c'est Lui le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois ; je t'exorcise † par l'Agneau qui se tiendra sur la montagne de Sion, et avec Lui les cent quarante quatre mille personnes qui auront son Nom et le Nom de son Père écrits sur le front.

Je t'exorcise † par le Sang de l'Agneau, Celui qui dit : « Voici que je fais toutes choses nouvelles », Jésus, l'Étoile brillante du matin éternel.

Babylone, mère des impudiques et des abominations de la terre, je t'exorcise † par le Fils de l'homme ayant sur la tête une couronne d'or et dans la main une faucille tranchante pour moissonner la terre ; par le Dieu † qui se souvint de toi pour te faire boire du vin de son ardente colère. Oui, je t'exorcise † par Celui qui est assis sur le grand trône éclatant de lumière. Devant sa Face, la terre et le ciel s'enfuient et s'évanouissent. Car c'est à Lui qu'appartiennent le salut, la gloire et la puissance, parce que ses jugements sont vrais et justes.

Babylone, grande prostituée empourprée d'écarlate, ivre du sang des saints et du sang des martyrs, je t'exorcise † par le Verbe de Dieu revêtu du vêtement teint de son Sang, et suivi de ses élus et de ses fidèles vêtus de lin fin, éclatant et pur, qui représente les vertus des saints. Sur son vêtement et sur son baudrier, Il porte : Roi des rois et Seigneur des seigneurs. De sa bouche sort un glaive affilé pour en frapper les nations. Et sur toi, Babylone, se réjouissent les armées du ciel et tous les saints, les apôtres et les prophètes. Car en te jugeant, Dieu leur a fait justice. Et la fumée de ton embrasement monte aux siècles des siècles.

Je t'exorcise † par la Parole à laquelle nos frères ont rendu témoignage et ont méprisé leur vie jusqu'à la mort.

J'en appelle maintenant à l'Ange debout dans le soleil qui criait d'une voix forte aux oiseaux du ciel : « Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu, pour manger la chair des rois, des généraux, des soldats, des cavaliers et de tous les hommes ». Et j'en appelle à l'Ange qui descendra du ciel tenant dans sa main la clé de l'abîme et la grande chaîne : qu'il se saisisse de toi, dragon, vieux serpent, diable et Satan, qu'il t'enchaîne dans l'abîme fermé et scellé, cette fois définitivement, et que tu sois tourmenté jour et nuit aux siècles des siècles ! Avec ton faux prophète, l'antéchrist, soyez tous deux jetés dans l'étang de feu où brûle le soufre. Car il vient le Jugement de Dieu. Oui, souviens-toi d'Armagédon !

Satan et tous tes anges apostats, et tous tes serviteurs, je vous exorcise † par le Verbe de Dieu, par sa Très sainte Mère † la Vierge Marie, par l'Archange Saint Michel † et toutes les armées du ciel, et par les paroles † du Seigneur Jésus qui atteste ces choses et qui dit :

« Oui, je viens bientôt. Le moment est proche. Que celui qui est injuste fasse encore le mal ; que l'impur se souille encore ; que le juste pratique encore la justice, et que le saint se sanctifie encore. Heureux ceux qui lavent leurs robes dans le Sang de l'Agneau ! Dehors les chiens, les magiciens, les impudiques, les idolâtres, et quiconque aime le mensonge et s'y adonne !

Je suis l'Alpha et l'Oméga, le commencement et la fin. À celui qui a soif, je donnerai gratuitement de la source de l'eau de la vie. Celui qui vaincra possèdera ces choses ; je serai son Dieu et il sera mon fils. Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les magiciens, les idolâtres et tous les menteurs, leur part est dans l'étang ardent de feu et de soufre ! »

 

Amen ! Venez Seigneur Jésus !

 

SEIGNEUR JÉSUS SCELLEZ + DE VOTRE SANG, LES BONS, LES MÉCHANTS ET LE DIABLE.

PÈRE SAINT,

J’INVOQUE LE PRÉCIEUX SANG DE VOTRE FILS SUR VOS ENFANTS POUR LES PROTÉGER ET LES LIBÉRER

SUR CEUX QUI FONT DU MAL POUR LES RENDRE IMPUISSANTS

ET SUR LES DÉMONS POUR LES TERRASSER DÉFINITIVEMENT.

 

(Se signer avec de l’eau bénite - par un prêtre catholique- et en répandre dans la pièce. )

 

 

Sanctuaire marial de Notre-Dame de Verdelais
Atelier Soeur Ermite.©

🔔+ Prier +

Sanctuaire de Verdelais
Le Trirègne ( la Tiare papale formée de trois couronnes symbolisant le triple pouvoir du Pape : Père des Rois, régent du monde, Vicaire du Christ )
Le Trirègne ( la Tiare papale formée de trois couronnes symbolisant le triple pouvoir du Pape : Père des Rois, régent du monde, Vicaire du Christ )

  896 CEC. Le Bon Pasteur sera le modèle et la " forme " de la charge pastorale de l’évêque... Quant aux fidèles, ils doivent s’attacher à leur évêque comme l’Église à Jésus-Christ et comme Jésus-Christ à son Père " (LG 27)
896 CEC. Le Bon Pasteur sera le modèle et la " forme " de la charge pastorale de l’évêque... Quant aux fidèles, ils doivent s’attacher à leur évêque comme l’Église à Jésus-Christ et comme Jésus-Christ à son Père " (LG 27)

L’anneau cardinalice

Le Pape place la barrette sur la tête de l'impétrant, en disant notamment: Reçois:

cette "pourpre en signe de la dignité et de l'office de Cardinal, elle signifie que tu es prêt à l'accomplir avec force, au point de donner ton sang pour l'accroissement de la foi chrétienne, pour la paix et l'harmonie au sein du Peuple de Dieu, pour la liberté et l'extension de la Sainte Église catholique et romaine".

 

- Le Pape remet aussi l' anneau cardinalice

"signe de dignité, de sollicitude pastorale et d’une plus étroite communion avec le Siège de Pierre".

  "Je souhaite que votre consécration soit un signe pour beaucoup et leur rappelle que Dieu dans nos vies doit être le premier servi! "

 

Son Em. Le Cardinal Jean-Pierre Ricard, Archevêque de Bordeaux, Évêque de Bazas.

                        +

 

 

SA SAINTETÉ LE PAPE FRANÇOIS. LE SAINT SIÈGE
SA SAINTETÉ LE PAPE FRANÇOIS. LE SAINT SIÈGE

Télécharger
Les axes de la Vie monastique d’après le
Document Adobe Acrobat 1.6 MB
Télécharger
Les axes de la Vie monastique d’après le
Document Adobe Acrobat 2.1 MB

 

" Père, Je Te prie, afin que l’Amour dont Tu m’as aimé soit en eux. Qu’ils soient consommés dans l’unité. Comme Toi, Père, Tu es en moi et moi en Toi, qu’eux aussi soit un en nous. " 

Évangile de Saint Jean.

 

 

" L’union avec Dieu est comme un mariage entre ma volonté et la volonté de Dieu, entre mon activité et l’agir de Dieu : Dieu me sollicite. Il frappe à ma porte. J’ ouvre la porte de mon coeur. Il entre. Il demeure en moi. Il m’unit à Lui, et de notre union naissent les actes complets et vivants de notre amour, qui sont les enfants de ma volonté unie à celle de Dieu. "

 

 

Reine du ciel, réjouissez-vous, alléluia

car Celui que vous avez mérité de porter dans votre sein, alléluia

est ressuscité comme Il l'a dit, alléluia

Priez Dieu pour nous, alléluia.

 

V. Soyez dans la joie et l'allégresse, Vierge Marie, alléluia.

R. Parce que le Seigneur est vraiment ressuscité, alléluia.

 

Prions

Dieu, qui, par la Résurrection de Votre Fils, notre Seigneur Jésus-Christ, avez bien voulu réjouir le monde, faites, s'il vous plaît, que nous obtenions, par sa mère la Vierge Marie, les joies de la vie éternelle. Par le même Christ notre Seigneur... Amen.

 

"Regnum Galliae, Regnum Mariae", Le Royaume de France est le royaume de Marie, s'exclama le bienheureux Pape Urbain II au XIè siècle.

Le pape Urbain II, venant prêcher la première Croisade et admirant la multitude extraordinaire des églises et des chapelles, des abbayes et des monastères consacrés à Marie en traversant la France, s’écria plein d’émotion : « Le Royaume de France est le Royaume de Marie. Il ne périra jamais ! »

Pape Urbain II (il y a 920 ans , en mai1096, la cathédrale de Bordeaux fut consacrée par Urbain II)

repris par le Pape Pie XI (Vierge Marie en son Assomption, Patronne de la France)

 

Télécharger
La France Royaume de Vierge Marie. Lettre Apostolique du Pape Pie XI
France Fille aînée de l’Église. France R
Document Adobe Acrobat 12.0 MB
 " C'est Toi qui as créé mes reins, qui m'as tissé dans le sein de ma mère.  Je reconnais devant Toi le prodige, l'être étonnant que je suis : étonnantes sont Tes oeuvres toute mon âme le sait. " Ps 138
" C'est Toi qui as créé mes reins, qui m'as tissé dans le sein de ma mère. Je reconnais devant Toi le prodige, l'être étonnant que je suis : étonnantes sont Tes oeuvres toute mon âme le sait. " Ps 138

" C'est Toi qui as créé mes reins, qui m'as tissé dans le sein de ma mère.

 Je reconnais devant Toi le prodige, l'être étonnant que je suis : étonnantes sont Tes oeuvres toute mon âme le sait.

 Mes os n'étaient pas cachés pour Toi  quand j'étais façonné dans le secret, modelé aux entrailles de la terre.

J'étais encore inachevé, Tu me voyais ; sur ton livre, tous mes jours étaient inscrits, recensés avant qu'un seul ne soit ! "

Psaume 138 

 " Avant même de te façonner dans le sein de ta mère, je te connaissais ; avant que tu viennes au jour, je t’ai consacré." Parole de Dieu dans le Livre du Prophète Jérèmie ch 1,5. Atelier Sœur Ermite
" Avant même de te façonner dans le sein de ta mère, je te connaissais ; avant que tu viennes au jour, je t’ai consacré." Parole de Dieu dans le Livre du Prophète Jérèmie ch 1,5

 

AIMER C’EST S’AIDER À DEVENIR SAINT, C’EST DEVENIR JÉSUS, Contemplateur du Père, Théologien du Père, Économe du Père,Liturge du Père, Prophète eschatologique du Père, À SA MANIÈRE À ELLE, MARIE, D’AVOIR RESSEMBLÉE À JÉSUS.

 

« Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25,40)
« Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25,40), JÉSUS PAROLE DE DIEU.

 

"Ainsi parle le Seigneur qui t’a fait, qui t’a façonné dès le sein maternel et reste ton appui." PAROLE DE DIEU. Isaïe ch 44.2

      

Télécharger
Pentecôte. L’Église primitive de Jérusalem
" Je suis Chrétien " " Je suis Christ "
Pentecôte. L’Église primitive de Jérusal
Document Adobe Acrobat 3.3 MB
Décret Marie Mère de l’Église. Congrégation pour le culte divin. Cardinal Robert Sarah. 11 février 2018
Marie Mère de l’Église. Mater Écclésiae. Cliquez sur l'image
Télécharger
Heureux les coeurs purs car ils verront Dieu . Copyright Béthléem ©
Heureux les coeurs purs car ils verront
Document Adobe Acrobat 2.7 MB

 

+

  

Moi,............

je suis marqué du caractère inéffaçable du Baptême et de l’Onction de l’Esprit Saint depuis le ..........

Je rends grâce d'être ainsi le temple du Père, du Fils et de l’Esprit, sauvé par le Christ. 

Je rend grâce d'être enfant de Dieu pour l'éternité. 

 

La résurrection de la chair et la vie éternelle, cliquez
La résurrection de la chair et la vie éternelle, cliquez
Vie Éternelle
Vie Éternelle

-LA RÉNOVATION DE LA PROFESSION DE FOI BAPTISMALE-

  • Pour vivre dans la liberté des enfants de Dieu , rejetez vous le péché?  Oui, je le rejette.
  • Pour échapper au pouvoir du péché, rejetez vous ce qui conduit au mal? Oui, je le rejette.
  • Pour suivre Jesus-Christ , rejetez vous Satan qui est L’auteur du péché?  Oui, je le rejette. 
  • Croyez vous en Dieu le Père Tout Puissant Créateur du ciel et de la terre ? Je crois.
  • Croyez vous en Jesus-Christ, son Fils unique, qui est né de la Vierge Marie, a souffert la Passion , à été enseveli, est ressuscité d'entre les morts et qui est assis à la droite du Père ? Je crois.
  • Croyez vous en l’Esprit Saint, à la Sainte Église Catholique, à la communion des saints, au pardon des péchés, à la résurrection de la chair et à la Vie éternelle ? Je crois.
  • Que Dieu Tout Puissant Père de notre SEIGNEUR JÉSUS CHRIST, 

qui nous a fait renaître par l'eau et l’Esprit Saint, et qui nous a accordé le pardon de tout péché, nous garde encore par sa grâce , dans le Christ Jésus notre SEIGNEUR pour la Vie éternelle. Amen.

"Ad resurgendum cum Christo"

La résurrection de la chair et la vie éternelle. 

(La sépulture des défunts)

Dans le Christ, «tous ressusciteront avec les corps dont ils sont à présent revêtus» (Concile de Latran IV: DS 801), mais notre corps sera transfiguré en corps glorieux (cf. Ph 3, 21), en «corps spirituel» (1 Co 15, 44).




Sanctuaire marial de Notre-Dame de Verdelais. (33, Gironde France)

Sanctuaire N.D de Verdelais. Consolatrice des affligés. Histoire et spiritualité du Sanctuaire de Verdelais
Notre-Dame de Verdelais, Consolatrice des affligés. Cliquez

" Une louange de gloire, c'est une âme qui demeure en Dieu, qui l'aime d'un amour pur et désintéressé, sans se rechercher dans la douceur de cet amour; qui l'aime par-dessus tous ses dons et quand même elle n'aurait rien reçu de Lui, et qui désire du bien à l'Objet ainsi aimé. Or comment désirer et vouloir effectivement du bien à Dieu si ce n'est en accomplissant sa volonté, puisque cette volonté ordonne toutes choses pour sa plus grande gloire? Donc cette âme doit s'y livrer pleinement, éperdument, jusqu'à ne plus vouloir autre chose que ce que Dieu veut. 

Une louange de gloire, c'est une âme de silence qui se tient comme une lyre sous la touche mystérieuse de l'Esprit Saint afin qu'Il en fasse sortir des harmonies divines ; elle sait que la souffrance est une corde qui produit des sons plus beaux encore, aussi elle aime la voir à son instrument afin de remuer plus délicieusement le Cœur de son Dieu. 

Une louange de gloire, c'est une âme qui fixe Dieu dans la foi et la simplicité ; c'est un réflecteur de tout ce qu'Il est; c'est comme un abîme sans fond dans lequel Il peut s'écouler, s'épancher ; c'est aussi comme un cristal au travers duquel Il peut rayonner et contempler toutes ses perfections et sa propre splendeur. Une âme qui permet ainsi à l'être divin de rassasier en elle son besoin de communiquer " tout ce qu'Il est et tout ce qu'Il a ", est en réalité la louange de gloire de tous ses dons. Enfin une louange de gloire est un être toujours dans l'action de grâces. Chacun de ses actes, de ses mouvements, chacune de ses pensées, de ses aspirations, en même temps qu'ils l'enracinent plus profondément en l'amour, sont comme un écho du Sanctus éternel."

Sainte Élisabeth de la Trinité Carmélite déchaussée

Canonisée le 16 octobre 2016, par le Pape François


"Le monachisme est un patrimoine de l’Eglise indivise, toujours très vivant aussi bien dans les Églises orthodoxes que dans l’Eglise catholique." 

( Lettre Apostolique du pape François : " A tous les Consacrés".)

***

Monastère Saint Macaire d’Egypte, fondé en 360 par MACAIRE

" L’humilité et le brisement du coeur, viennent de la dureté du combat. "

St Macaire IV°s, disciple de Saint Antoine, Père des Moines.


Saint Jean-Paul II Pape 1980,(Bénédiction papale et caresses providentielles... 15 août 1983 Lourdes). cliquez...
Saint Jean-Paul II Pape 1980,(Bénédiction papale et caresses providentielles... 15 août 1983 Lourdes). cliquez...
Baptême de Clovis par saint Rémi. Baptême de la France.  Sainte Clotilde. La sainte Ampoule. Cathédrale de Reims.
Baptême de Clovis par saint Rémi. Baptême de la France. Sainte Clotilde. La sainte Ampoule. Cathédrale de Reims.

 

" France, fille aînée de l’Église, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ?

France, fille aînée de l’Église et éducatrice des peuples, es-tu fidèle, pour le bien de l’homme, à l’Alliance avec la Sagesse éternelle ? "

Saint Jean - Paul II

Atelier Sœur Ermite ©
Atelier Sœur Ermite © SILENCE SOLITUDE COMMUNION, cliquez

" Priez en tout temps, dans l’Esprit ; Apportez -y une vigilance inlassable et intercédez pour tous les saints."Ephésiens 6-18

Noël ! " Dieu se fait homme pour que l’homme soit divinisé. " Saint Irénée. II°s

 

"Le Verbe s’est fait chair pour nous rendre " participants de la nature divine "                                                        (saint Pierre apôtre 2 P 1,4)

 

Sanctuaire de Verdelais
Sanctuaire marial de Notre-Dame de Verdelais
Histoire et spiritualité du Sanctuaire de Verdelais
Histoire et spiritualité du Sanctuaire de Notre-Dame de Verdelais. Cliquez

Histoire de la spiritualité chrétienne. P. Bernard Peyrous. Les Soeurs de Béthléem.
Histoire de la spiritualité chrétienne. P. Bernard Peyrous. Les Soeurs de Béthléem.

" Le sort de l’humanité se décide dans les coeurs priants et les bras levés des contemplatives." Vultum Dei quaerere " Constitution Apostolique du pape François sur la vie contemplative féminine. 

 

Pour le renouveau de la Vie monastique au Sanctuaire de Notre-Dame de Verdelais....

 

 

" J’ai vu tous les filets de L’Ennemi tendus sur la terre, et je dis : qui y échappera ? Et j'entendis : " L’humilité. "

Saint Antoine le Grand IV°s

 

" Ce n’est qu’aux humbles que le Seigneur se révèle par le Saint-Esprit. L’humilité est la Lumière dans laquelle nous pouvons voir la Lumière. "

Saint Silouane de l’Athos.

 

Jésus - Eucharistie. Le Crucifié Ressuscité. Le Très Précieux Sang. www.eremitic.org
Saint Pape Paul VI. Credo du peuple de Dieu. Cliquez

Télécharger
Prière du jubilé du centenaire des appar
Document Adobe Acrobat 1.8 MB

 

« Le 21 novembre, a rappelé le pape, l’Église fête la Présentation de la Très Sainte Vierge Marie au Temple. En cette occasion, remercions le Seigneur pour le don de la vocation des hommes et des femmes qui, dans les monastères et les ermitages, ont consacré leur vie à Dieu. Afin que les contemplatifs puissent remplir leur importante mission, dans la prière et dans un silence actif, ne les privons pas de notre proximité spirituelle et matérielle. »

 "Journée de la Vie contemplative" .Pape François.18.11.15

 

Sanctuaire marial de Notre-Dame de Verdelais, (33 Gironde, France ). Notre-Dame de Verdelais Consolatrice des affligés, Vierge romane en majesté XII°s

 

« Je vous ai dit cela pour que... vous soyez comblés de joie »

 

      "La joie est un besoin et une force pour nous, même physiquement. Une sœur qui a cultivé l'esprit de joie ressent moins la fatigue et est toujours prête à faire le bien. Une sœur remplie de joie prêche sans prêcher. Une sœur joyeuse est comme le rayon de soleil de l'amour de Dieu, l'espérance d'une joie éternelle, la flamme d'un amour brûlant. 

 

      La joie et une des meilleures garanties contre la tentation. Le diable est porteur de poussière et de boue, toute occasion de les jeter sur nous lui est bonne. Un cœur joyeux sait comment s'en protéger."

 

Sainte Térésa de Calcutta. Mère Térésa. 

 

« Demeurez dans mon amour pour que votre joie soit parfaite »— Jn 15, 9-11

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

 

Alléluia. Alléluia.

Mes brebis écoutent ma voix, dit le Seigneur 

moi, je les connais, et elles me suivent.

Alléluia.— Jn 10, 27

 

En ce temps-là,

Jésus disait à ses disciples :

« Comme le Père m’a aimé,

moi aussi je vous ai aimés.

Demeurez dans mon amour.

Si vous gardez mes commandements,

vous demeurerez dans mon amour,

comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père,

et je demeure dans son amour.

Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous,

et que votre joie soit parfaite. »

 

  Parole de Dieu.

 

 

Pour arriver à goûter tout, veillez à n'avoir goût pour rien.

Pour arriver à  savoir tout, veillez à ne rien savoir de rien.

Pour arriver à posséder tout, veillez à ne posséder quoi que ce soit de rien.

Pour arriver à être tout, veillez à n'être rien, en rien.

Pour arriver à ce que vous ne goûtez pas, vous devez passer par ce que vous ne goûtez pas.

Pour arriver à ce que vous ne savez pas, vous devez passer par où vous ne savez pas.

Pour arriver à ce que vous ne possédez pas, vous devez passer par où vous ne possédez pas.

Pour arriver à ce que vous n'êtes pas, vous devez passer par ce que vous n'êtes pas.

 

Moyen de ne pas empêcher le tout.

Quand vous vous arrêtez à quelque chose, vous cessez de vous abandonner au tout.

Car pour venir du tout au tout, il faut se renoncer du tout au tout.

Et quand vous viendrez à avoir tout, il faut l'avoir sans rien vouloir.

Car si vous voulez avoir quelque chose en tout, vous  n'avez pas purement en Dieu votre trésor.

 

Peu importe que l'oiseau soit tenu attaché par un lien faible ou fort. Le lien serait-il faible, tant qu'il n'est pas rompu, l'oiseau restera prisonnier sans pouvoir s'envoler. Ainsi en sera-t-il de l'âme qui se laisse attacher à une chose insignifiante.

 

Aimer, ce n'est pas éprouver de grandes choses, c'est connaître un grand dénuement et une grande souffrance pour l'Aimé.

Jésus-Christ est très peu connu de ceux qui se croient ses amis, car nous les voyons rechercher en lui non ses amertumes, mais leur propre consolation.

Il est mieux de souffrir pour Dieu que de faire des miracles.

 

Saint Jean de la Croix, Docteur mystique

 

Atelier Sœur Ermite © / www.eremitic.org / eremitic-atelier-monastique / sanctuaire de Notre-Dame de Verdelais
Saint Jean de la Croix, docteur mystique. Dessin
Saint Jean de la Croix, docteur mystique. Cliquez

." La sainteté, la perfection - surtout dans la personnalité formée, comme en acte- relèvent du Royaume de Dieu.

Cette oeuvre de sanctification, de préparation à une vocation particulière, revient finalement à une recréation de l’âme, dont Dieu seul peut être l’auteur. Les hommes peuvent cependant participer à ce travail d'éducation, à la manière non pas d'instruments inanimés, mais d’êtres vivants, capables de répondre librement au mouvement de la grâce. C’est pourquoi on peut légitimement les considérer comme des co-créateurs dans la formation d’un homme. Leur action peut prendre différentes formes : don de lire dans les âmes, de comprendre leur état, de discerner leur besoin pour atteindre ce que Dieu a prévu pour elles...

Leur action, dans sa forme la plus élevée, est finalement similaire à celle des sacrements. Comme eux, les âmes saintes sont des vaisseaux de la grâce : leur seul toucher sanctifie et transforme.

De cette action sur les âmes, la vie et l'oeuvre de notre sainte Mère fourmillent d'exemples."

"L’art d'éduquer, regard sur Thérèse d’Avila"  Édith Stein.(sainte Thérèse Bénédicte de la Croix)

 

Sainte Thérèse d’Avila, Docteur de l’Église. Homélie du Bx Pape Paul VI.
Sainte Thérèse d’Avila, Docteur de l’Église. Homélie du Bx Pape Paul VI.
La tradition érémitique en Gironde, en Sud - Gironde 900 ans d'histoire. Sanctuaire marial de Notre-Dame de Verdelais. Barsac, le moulin des Chartreux, le Ciron une si précieuse rivière, l’or des sables. Nairac Barsac. Les Chartreux fils de saint Bruno.
Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face. Carmélite Déchaussée. Docteur de l’Église
Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face. Carmélite Déchaussée. Docteur de l’Église
Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix (Édith Stein ) co-patronne de l’Europe. « Dieu est la vérité. Qui cherche la vérité, cherche Dieu, qu’il en soit conscient ou non. »
Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix (Édith Stein ) co-patronne de l’Europe. « Dieu est la vérité. Qui cherche la vérité, cherche Dieu, qu’il en soit conscient ou non. »
Les femmes dans l’Église. Vie consacrée. Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix (Édith Stein ) co-patronne de l’Europe. Saint Jean-Paul II.
Les femmes dans l’Église. Vie consacrée. Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix (Édith Stein ) co-patronne de l’Europe. Saint Jean-Paul II.

 

Heureux les pauvres en esprit, 
car le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux les doux,
car ils recevront la terre en héritage.
Heureux les affligés, 
car ils seront consolés.
Heureux les affamés et assoiffés de la justice, 
car ils seront rassasiés.
Heureux les miséricordieux, 
car ils obtiendront miséricorde.
Heureux les cœurs purs, 
car ils verront Dieu.
Heureux les artisans de paix, 
car ils seront appelés fils de Dieu.
Heureux les persécutés pour la justice, 
car le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on vous calomnie de toutes manières à cause de moi.
Soyez dans la joie et l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux.

  

Les Béatitudes (Matthieu 5, 3-12)

 

 

 

« Jésus brûle d’amour pour nous… Regarde sa Face adorable !… Regarde ses yeux éteints et baissés !… regarde ses plaies… Regarde Jésus dans sa Face… Là tu verras comme il nous aime. » Ste. Thérèse de l’Enfant Jésus
« Jésus brûle d’amour pour nous… Regarde sa Face adorable !… Regarde ses yeux éteints et baissés !… regarde ses plaies… Regarde Jésus dans sa Face… Là tu verras comme il nous aime. » Ste. Thérèse de l’Enfant Jésus
Combattre la corruption dans l’Église et dans la société. Cardinal Turkson. Préface du Pape François.
Combattre la corruption dans l’Église et dans la société. Cardinal Turkson. Préface du Pape François.
Atelier Sœur Ermite.  Sanctuaire N.D de Verdelais.
Combattre la corruption dans l’Église et dans la société. Pape François. Cliquez
Atelier Sœur Ermite business site
Atelier Sœur Ermite "EREMITIC" Artisanat monastique érémitique